December 2016  |  Volume 4


The views expressed herein do not necessarily reflect the views of Health Canada.

Welcome and Introduction from the Board Chair - D. Pilon

As Chair of the CDRIN Board, I am delighted to share with you the many highlights of CDRIN.  As an innovative Canadian enterprise that is bringing together those with a lived experience of depression and the expertise of depression researchers, CDRIN is making a difference in the lives of individuals who suffer from depression. 

Our seven depression research hubs around the country have been collaborating on some of the most important questions to be researched in the field of depression and related conditions including Post-Traumatic Stress Disorder (PTSD) and suicide.  These questions are all the more informed because our lived experience partners are bringing their own perspective and experiences to the table with their research partners. 

This past year, CDRIN has inspired more to partner with us and will be continuing to focus on creative and collaborative ways of extending our contributions as we move forward. The Mood Disorders Society of Canada, the Institute for Mental Health Research at The Royal Ottawa and the Mental Health Commission of Canada, (our founding partners) continue in this unique work. CDRIN strives to tangibly translate research knowledge into mental health interventions that improve services in our hospitals and communities. 

We invite you to learn more about CDRIN through this newsletter and on our website and to join with us to contribute to the collaborative work that is taking place across the country. 
Message from the DH NAC Vice-Chair - B. Mussell

I join in welcoming readers to this newsletter from CDRIN as the Vice Chair of the
Depression Hubs National Advisory Committee - the DH NAC. The DH NAC is the advisory committee of CDRIN that reports to and makes recommendations to the Board concerning strategic direction, general oversight and ongoing assessment of Hub-related activities.

This newsletter will provide you, the reader, with an update on key HUB activities that utilize both the skills and talents of our CDRIN researchers and lived experience members. It is a view not only geographically but one that also focuses on our First Peoples - First Person Indigenous HUB.
CDRIN Governance and Operations
The CDRIN Board of Directors is chaired by Dr. David Pilon of the Maritimes Hub.  Earlier this year, a Governance Task Force was employed by the Board to review and recommend a working operational structure.  With Board approval, there are four committees that report directly to it - with one committee having two working groups, they are:
  • Depression Hubs National Advisory Committee - DH NAC
    • The two working groups reporting to DH NAC are:  Scientific Affairs and Education
  • Finance, Audit & Risk Committee
  • Resource Development Committee
  • Governance and Nominating Committee

Currently, the board membership includes:   

  • Dr. David Pilon : Board Chair; Co-lead for Maritimes CDRIN Hub; Program Leader for Specialist Mental Health with the Department of Psychology at Dalhousie University
  • Ed Mantler : Vice-President of Programs and Priorities, the Mental Health Commission of Canada
  • Dr. Caroline Tait : Co-lead for The   First Peoples - First Person   Indigenous Hub, aligned with the Department of Psychiatry at the University of Saskatchewan 
  • Dr. Zul Merali : Scientific Director of CDRIN and President & CEO of the University of Ottawa Institute of Mental Health Research (IMHR)
  • Dr. Andy Greenshaw : Chair of the Depression Hubs National Advisory Committee of CDRIN and  co-lead for Prairies CDRIN Hub, Professor & Associate Chair (Research) Department of Psychiatry (University of Alberta)
  • Dave Gallson : Associate National Executive Director of the Mood Disorders Society of Canada and formerly the Co-chair for CAMIMH
  • Phil Upshall : National Executive Director for the Mood Disorders Society of Canada and CDRIN Officer representing MDSC as the contract holder for CDRIN; Special Advisor to the President and CEO of the Mental Health Commission of Canada, Louise Bradley.
  • George Weber : President and CEO of The Royal in Ottawa
  • Karla Thorpe : Director, Prevention and Promotion Initiatives, Mental Health Commission of Canada
  • Sharon Unger: CDRIN Representative

Next Generation of Researchers (NGR) Training
To date, 269 individuals have received the training and feedback has been very positive.  HUBS continue to recruit and train new researchers and Dr. L. Breault will oversee the NGR related activities.  Dr. Breault has also been supporting the First Peoples - First Persons Indigenous HUB in reviewing and modifying the NGR curriculum to include content that reflects Indigenous perspectives and approaches to research.  

Research Training for People with Lived Experience
The objective of this education is to prepare lived experience participants with the knowledge to actively participate in a research team and communicate effectively with depression researchers and other mental health professionals.  We have now digitized the program modules and the training is now online.  It is easy to access, and very engaging and enjoyable to participate in and learn from. To date 132 people have taken the training online and the feedback has been excellent.  The course is available here: .

PTSD Continuing Medical Education Program
PTSD Continuing Medical Education Program The goal of this e-learning program is to enhance the knowledge of physicians in the identification and treatment of PTSD, including information on available resources, latest treatment options and support networks throughout Canada.  The course content was developed and directed by subject matter experts and supported by an expert advisory panel consisting of persons with lived PTSD experience, physicians, PTSD specialists and mental health leaders in Canada.
The course has been reaccredited for 3 credit hours for both the "Mainpro+" and "Maintenance of Certification" frameworks of the College of Family Physicians of Canada and the Royal College of Physicians and Surgeons of Canada respectively. The accreditation period runs from October 20, 2016 - October 20, 2017.
There are two access points for the program, one located on the , and one through

Network of Hubs and Researchers
The Network of Researchers includes researchers from across Canada within the seven established CDRIN Depression Hubs. The Depression Hubs National Advisory Committee (DH-NAC) has three representatives from each Hub including scientists and/or clinicians and a person with lived experience.  Hubs are continuing to work on their own deliverables.  A formal inter-Hub research agenda is nearing completion.
Annual Conference

CDRIN held the annual conference June 14 to 17, 2016 in Nova Scotia in partnership with the Canadian College of Psychoneuropharmacology.  The conference was well-attended and well-received and consisted of both presentations and poster presentations.  The Lived Experience presentations were compelling.  

The keynote speaker for CDRIN was Mr. Dennis Anderson (Director, Mental Health Commission of Canada) on the topic of: Mental health solutions: why medications are not always the answer . Other presentations included the following topics:

  • Participatory action research with Alberta Metis settlements
  • Treatment experiences and preferences for managing symptoms of anxiety and depression among Indigenous peoples living in the city
  • The CDRIN Maritimes Depression Registry
  • Unmet needs of parents living with mental Illness and their offspring
  • Parenting with Bipolar Disorder
  • Families overcoming risks and building opportunities for well-being
  • Skills for wellness: early intervention to promote mental health in youth
About the Depression Research Hubs and Network of Researchers

There are seven HUBS in the CDRIN Network. The HUBS are widely distributed across the country in key centres, and the First Peoples - First Persons Indigenous HUB is national in representation and scope of work.  Each HUB has specific areas of specialization, which contribute to the diversity of the CDRIN Network. The seven CDRIN Hubs are:  

  1. The British Columbia Depression Research, Education, Awareness, and Care (Reach) HUB (in partnership with the Canadian Network for Mood and Anxiety Treatment (CANMAT);
  2. The Alberta-based Prairies HUB;
  3. The Ontario Depression Network (in partnership with CANMAT);
  4. The Central Canada HUB (with three sites in Ottawa, Toronto at CAMH, and London);
  5. The Québec Depression HUB;
  6. The Maritimes HUB;
  7. The First Peoples - First Person Indigenous HUB, housed at the University of Saskatchewan's Faculty of Medicine.
Overview of HUBs

British Columbia Depression Research, Education, Awareness, and Care (REACH) HUB

Overview of Activities

The BC Depression Research, Education, Awareness, and Care HUB (REACH) has continued to capitalize on its strengths in clinical service delivery, integrated clinical research, and multimodal knowledge exchange, among other areas. In B.C., the Hub has expanded the initiative to standardize procedures for monitoring clinical outcomes for electroconvulsive therapy (ECT-COM), which will directly benefit people with lived experience of depression, and also help to improve delivery of health care services across the province and beyond. In addition, the HUB is continuing to expand its prolific research studies and scientific output related to unipolar and bipolar depression, especially with the launch of new projects focusing on non-invasive neurostimulation (specifically repetitive transcranial magnetic stimulation; (RTMS) for both inpatients and outpatients with bipolar depression.  

Integrated knowledge translation / knowledge exchange (KT/KE) activities are also ongoing; the BC REACH HUB has hosted or contributed to public- and clinician-education events relating to depression and to mental health more generally.  E-mental health initiatives remain a major priority for the Hub, with continued refinement of online tools and resources for self-management within a broader context of clinical care and interventions. Personnel from the HUB are also key players in the Digital HUB for Best and Innovative Practices in Mental Health Partnerships, a novel platform that is endorsed by the Asia-Pacific Economic Cooperation (APEC), and that will provide CDRIN with opportunities to leverage existing collaborations with the First Peoples - First Persons and other Research HUBs, and other partners and stakeholders more broadly.
Alberta-Based Western HUB

Overview of Activities

The Alberta HUB received a CIHR Catalyst Grant for the Secondary Analysis of Neuroimaging Databases: Diagnostics and Prognostics for Alzheimer's Disease and Related Dementias: Machine Learning Analysis of Existing Neuroimaging Datasets from 2013 to 2015.  The HUB has been allocated money from the Canadian Institutes of Health Research for Prairie Collaborative Research Initiative in Substance Misuse (CRISM) from 2015-2020.   Several CDRIN members were co-applicants in the above research.

Alberta Innovates Health Solutions has provided three grants. One is for Prediction and Understanding of Resilience in Alberta Families: Longitudinal Study of Disaster Responses (PURLS). A second grant is for the Use of technology to prevent FASD PRIHS.  The third involves supportive text messages to reduce mood symptoms and problem drinking in patients with primary Depression or Alcohol Use Disorder.  In every case, co-applicants include several CDRIN members.

In addition, the Norlien Foundation contributed towards a quantitative study of the neurological impact of therapeutic interventions in children who have experienced trauma. The Alberta Gaming Research Institute also provided monies for research on Gambling disorder v. alcohol use disorder: Comparing treatment outcomes with congruence couple therapy. Co-applicants include several CDRIN members.

Lorraine Breault, the Education Advisory Committee Chairperson is a member of the Alberta-based HUB.  Lorraine worked very closely with the Alberta CIHR-SPOR support unit coordinating the development of a depression based survey for people with lived experience. The survey was released earlier this fall with great success.

Among our other trainees, Pamela Brett-Maclean and Andy Greenshaw are co-supervising a CDRIN graduate student - initially funded by CDRIN but now the recipient of a CIHR studentship award. This student is an artist-in-residence at the University Hospital in Edmonton who is working on innovative projects relating lived experience to health practices.
Ontario Depression Network (ODN) HUB

Overview of Activities

The ODN HUB, within the Arthur Sommer Rotenberg (ASR) Suicide and Depression Studies program at St. Michael's Hospital, University of Toronto, has spearheaded and supported several initiatives across the domains of research and education/advocacy in depression with a focus on suicide. Funding for these initiatives has come from the ASR program and the Canadian Biomarker Integration Network for Depression (CANBIND), in addition to initial seed funding in 2015 from CDRIN.

In the research stream, the HUB has recruited an MSc student who is evaluating the effect of traumatic brain injury on risk for depression and suicide. She has attended the CDRIN Next Generation of Researcher Training program in Ottawa. In addition, she has helped to create the ODN website ( where the hub goals and initiatives are posted. The HUB has also linked in to the Maritimes hub through Dr.Rudolf Uher, Co-Lead of the Maritimes HUB, who is providing support for his
work on CBT and depression through CANBIND.

In the education/advocacy stream, the ODN HUB has spearheaded "The Storybook Project", which is a platform for those in Canada affected by suicide to share their experience in the form of a short story. A selected collection will be published through the ASR and ODN with proceeds to support funding for future research and educational activities. Through connections with CANBIND the HUB is also supporting knowledge translation events on depression research for the public across Ontario. Finally, the ODN HUB is working with the Canadian Mental Health Association in Barrie to produce a report on prevalence of mood and anxiety disorders, and available resources and programming. The goal of this report is to inform the development of a needs assessment that will be run in persons with lived experience, caregivers, primary care workers, and psychiatrists within the community. This assessment will focus on suicide, specifically around access to care.

Central Canada HUB

Overview of Activities

The CDRIN Central Canada Depression Hub (CCD Hub) is a partnership between The Royal's Institute of Mental Health Research (IMHR, University of Ottawa), the Centre for Addiction and Mental Health (CAMH, University of Toronto), and the London Health Sciences Centre (Lawson Health Research Institute/London Health Sciences Centre and Western University). With this strategic partnering, the CCD HUB brings unique strengths to CDRIN and Canada.

Key Initiatives include a focus on youth depression and developing early episode depression clinics to help younger people deal with depression including the First Episode Mood & Anxiety Program - FEMAP; trans-diagnostic internet-based cognitive behaviour for early affective disorders: efficacy and neurocognitive predictors of responses; and providing management leadership and knowledge translation on several youth initiatives: youth suicide prevention, resiliency and intervention; research in the areas of parent/child interactions, community mental health promotion, youth depression and youth suicide, via the Ontario Centre of Excellence for Child and Youth Mental Health.

The closer integration of the CCD HUB partners possessing leading-edge brain imaging/molecular imaging capacity and stellar expertise has established one of the strongest brain imaging consortiums in Canada. The piloting of a Standardized Depression Screening and Monitoring Package (eSMP initiative) is also occurring that will standardize the language shared by patients, clinicians and researchers (latter database from auto-de-identified data processing). Dr. Pierre Blier is conducting the pilot study using secure WiFi tablet technology which is now transitioning into the Mood & Anxiety Clinic. This initiative has now commenced at The Royal. The hardware infrastructure and secure WiFi tablets have been acquired and the application installed along with the usual fine-tuning/adaptation to enhance client/clinician/researcher use. A standardized set of measures (adopted by the U.S. National Network of Depression Centers (NNDC)) evidence-based depression, anxiety, suicidal ideation measures) are utilized, which can be completed by individuals using touch-screen tablets. Clients and clinicians cam visualize in real-time the individual's progress trends, etc. with the built-in analytics. Key to this initiative is the ability to obtain consent to research from the individuals filling the measures after which an opt-in allows for their data to be pooled in centralized databases for research (with secure and automatic de-identification). This is consistent with the screening and monitoring package used by the National Network of Depression Centers in the United States and, hopefully, will be adapted for potential pan-Canadian dissemination via CDRIN/CCD HUB.  

At CAMH, Dr. Levitan, with Dr. Daskalakis as co-principal investigator, has initiated a project to study the effectiveness of integrated treatments that addresses mood and anxiety linked to other co-morbidities, e.g., substance abuse (most significant) and trauma (special interest in engaging women with trauma). There is an annual projection of 800 clients allowing for longitudinal studies involving 1000s. At London Health Sciences/UWO, Dr. Forchuk is leading a study called the 'Iris Scanning Project'. This project is based on a significant underlying issue of lost identification documentation particularly in the homeless community (upwards of 10% of the latter population require ID replacement every year).  

Other activities include brain modulation technology involving rTMS (repeated transcranial magnetic stimulation) and direct brain stimulation techniques (Canadian-developed technology incorporating robotically-placed magnetic coils), and the development of intra- and inter-HUB training/mentoring programs.

Québec HUB

Overview of Activities

The Québec HUB currently has in place several clinical research projects and activities that align with CDRIN's visions and goals. The HUB has implemented a neuropsychological and neurocognitive assessment of the patients at the depressive disorders clinic to gather important information about the cognitive capacities of patients during a major depressive episode. This will also serve as a baseline measurement of the patient's cognitive abilities before treatment at the clinic. In terms of knowledge translation, the project aims at providing further information about the patients' cognitive states to clinicians in charge, in order to develop more active and supportive methods to treat these patients.

The Québec HUB has also incorporated activity and sleep quality measurements for patients at the clinic. This clinical research project was developed with the objective of providing feedback to patients about their sleep disturbances and lassitude states during a major depressive episode. In addition to the objective data gathered through actigraphy measurement, patients are asked to complete a subjective "sleep diary" that is later compared to the actigraphy report. This allows clinicians to use this information to provide patients with more focused and personal care.  Both the neuropsychological and neurocognitive studies, as well as the sleep assessment, are imbedded in a comprehensive Depression Registry that contains extensive baseline and follow up information on patients from the Québec HUB who opt to participate.

A different study that takes into account patients' and family members' comprehension and knowledge about suicide is also currently taking place at the depressive disorders program. First, this study aims at understanding how scientists' reason about factors potentially involved in suicide, including social, psychological and neurobiological. Second, this study examines the ways in which patients who have participated in neuroscience research as well as family members of "suicide completers" construct understandings of suicide and suicidal risk. This is taken into account, in order to gather information about the impact that participation in epigenetic research might have in these understandings. And thirdly, psychopathology tests, inquiries of trauma, and molecular biology of the brains of "suicide completers" are used to comprehend what understandings of "suicide completers" are promoted and foreclosed by these scientific practices.

In addition to these clinical research projects, the Québec HUB is involved with a number of ongoing studies with repetitive transcranial direct current stimulation, electroencephalography (EEG) combined with a battery of selected cognitive tasks, Biomarkers studies of suicide vulnerability, and a study assessing the relationship between cholesterol and endocannabinoids in patients with mood disorders.  

By providing new perspectives on possible directions and approaches for research, these projects have implications for improving theory and practice in biology, and for informing medical practitioners about the translation of scientific knowledge to clinical settings and beyond, as well as to inform people with lived experience of more objective evidence about their current depressive states.  
Maritimes HUB

Overview of Activities

The CDRIN Maritimes Depression HUB has developed the Maritimes Depression Registry, a platform used to improve clinical care and facilitate large-scale research on depression. This web-based registry captures information on a patient's mental health diagnosis, their treatments, the severity of their symptoms, the impact of their condition, and their personal goals in terms of recovery. This is accomplished using established validated screening and diagnostic tools as well as newly developed instruments developed with feedback from people with lived experience of depression. Participants can complete measures and add information any time from an internet enabled devise. The registry is now active with close to 50 participants and is continuing to expand across the Maritimes. Building on the registry platform, the HUB has developed a person-centred measurement based care model that incorporates a feedback mechanism, which facilitates the translation of current best practice guidelines into routine care and encourages active involvement of participants in clinical decisions. The registry is being reviewed as the platform to evaluate patient outcomes for mental health and addiction services within the Nova Scotia Health Authority (NSHA).

The HUB continues to collaborate with people with lived experience and other CDRIN hubs, as well as form new relationships with other important partners to conduct meaningful research. For example, the HUB has collaborated with primary and secondary care physicians, administrators and people with lived experience to develop a proposal on person-centred measurement based care submitted to CIHR in February 2016. This project will reveal important information on the utility of providing health-related feedback to patients and clinicians in order to improve depression outcomes. The Maritimes HUB has also collaborated with two other CDRIN hubs (Toronto and Québec) and the Canadian Biomarker Integration Network in Depression (CANBIND) to carry out a randomized clinical trial on personalized treatments for depression. In the funded pilot project, the Maritimes HUB is directly collaborating with the Toronto Hub (Kingston and London sites along with Halifax) and is partnering with Gustavo Turecki (from the Quebec hub) involved in the laboratory biomarker processing for the study. This study will shed light on which types of treatments for depression (psychological versus pharmacological) work for which types of patients and the findings will be used to personalize depression care and optimize health services.

First Peoples - First Person Indigenous HUB

Overview of Activities

First Peoples - First Person was formed in March 2015 and unlike the other CDRIN HUBs, First Peoples - First Person (FP - FP) has a national, rather than regional, focus. FP - FP is closely partnered with the Thunderbird Partnership Foundation (Lead, Carol Hopkins), and First Peoples Wellness Circle (Lead, Dr. Brenda Restoule) along with partnering with researchers and universities across Canada. While FP - FP is a research, policy, and knowledge dissemination network, its central mandate is the privileging of the lived experience of Indigenous peoples throughout the HUB's activities.  The hub's administrative office is located at the University of Saskatchewan.

First Peoples - First Person enjoyed a successful launch October 21-22, 2015, at the University of Saskatchewan. Over 100 participants attended the 'Research Day' and an evening reception. First Peoples - First Person also hosted on February 9, 2016 "Have a Heart Day: Valentine's Day Party Supporting Reconciliation" at the University of Saskatchewan. Attendees enjoyed a networking opportunity to meet with Indigenous health researchers. They were provided an opportunity to write Prime Minister Trudeau a Valentine in support of the well-being of Indigenous Children and the social inequalities they face.

FP - FP is currently working on three research and intervention priorities: 1. Examining intergenerational trauma through epigenetics research (Leads Dr. Amy Bombay, Dalhousie University, Carol Hopkins, Thunderbird Partnership Foundation); 2. Indigenous youth mental health and suicide prevention (Lead: Dr. Caroline Tait); 3. Mentoring the next generation of Indigenous researchers-Western Training Centre (CIHR Training Grant: Indigenous Mentorship Network Program, Successful LOI $25,000, Full Proposal due early 2017).  This initiative involves 14 universities across north-western Canada, Dalhousie University and Lakehead University (Leads Dr. Caroline Tait, William Mussell, Dr. Robert Henry, Dr. Brenda Elias, Dr. Reg Croweshoe, Dr. Alex Wilson, Dr. Colleen Varcoe).

In June 2016, William Mussell, Co-Lead of FP - FP was given a honorary doctorate degree from the University of Victoria.  Dr. Caroline Tait was awarded the "Lady Justice" Award by the Elizabeth Fry Society for her research and advocacy work supporting Indigenous women struggling with poverty, mental illness and addiction. Dr. Robert Henry was appointed in July 2016 to a tenure tack position in Sociology at the University of Calgary.
Decembre 2016  |  Volume 4


Les opinions exprimées dans le présent document ne reflètent pas nécessairement celles 
de Santé Canada.
Accueil et présentation du président du Conseil, D. Pilon

À titre de président du Conseil du RCRID, je suis enchanté de vous communiquer les nombreux faits saillants du RCRID. Le RCRID est une entreprise canadienne novatrice qui rassemble les personnes qui ont vécu des expériences de dépression et l'expertise de chercheurs sur la dépression pour faire une différence dans la vie des personnes atteintes de dépression. 

Nos sept carrefours sur la dépression au pays ont collaboré sur certaines des questions les plus importantes qui ont fait l'objet de recherches dans le domaine de la dépression et d'autres maladies connexes, comme l'état de stress post-traumatique (ÉSPT) et le suicide. Ces questions sont d'autant plus documentées, car nos partenaires ayant vécu des expériences font bénéficier de leur propre bagage et perspective aux partenaires de recherche.

Cette dernière année, le RCRID a motivé plus de personnes à s'associer à lui; nous continuerons de nous concentrer sur des façons créatives et collaboratives de contribuer davantage à mesure que nous progressons. La Société pour les troubles de l'humeur du Canada, l'Institut de recherche en santé mentale du Royal Ottawa et la Commission de la santé mentale du Canada (nos partenaires fondateurs) poursuivent ce travail unique. Le RCRID s'efforce d'appliquer concrètement les connaissances issues de la recherche en interventions en santé mentale qui améliorent les services dans nos hôpitaux et nos communautés. 

Nous vous invitons à en apprendre davantage au sujet du RCRID en lisant ce bulletin et le contenu de  notre site Web (, et de vous joindre à nous pour contribuer à un travail de collaboration qui prend place partout au pays. 
Message vice-président, CCN des CD - B. Mussell

J'aimerais souhaiter la bienvenue aux lecteurs du présent bulletin du RCRID à titre du vice-président du comité de consultation national des carrefours sur la dépression, le CCN des CD. Le CCN des CD est un comité de consultation du RCRID qui relève du Conseil et formule des recommandations sur l'orientation stratégique, la supervision générale et l'évaluation continue des activités des carrefours.

Ce bulletin vous fournira, à vous le lecteur, une mise à jour des activités clés des carrefours qui utilisent à la fois les compétences et les talents de nos chercheurs du RCRID et des membres ayant vécu des expériences. Il présente non seulement un aperçu géographique, mais un regard sur les Premières nations, notre Carrefour des personnes d'origine autochtone.
gouvernanceGouvernance et opérations du RCRID
Le Conseil d'administration du RCRID est présidé par Dr David Pilon du Carrefour des Maritimes. Plus tôt cette année, le Conseil a fait appel à un groupe de travail sur la gouvernance pour examiner et recommander une structure de travail opérationnelle. Grâce à l'approbation du Conseil, quatre comités en relèvent directement et un comité est composé de deux groupes de travail :
  • Comité consultatif national des carrefours sur la dépression - CCN des CD
    • Les deux groupes de travail qui relèvent du CCN des CD sont : Affaires scientifiques et Éducation
  • Comité des finances, de la vérification et des risques
  • Comité du développement des ressources
  • Comité de la gouvernance et des nominations

Voici les membres du Conseil actuel :   

  • Dr David Pilon : président du Conseil, codirecteur du Carrefour des Maritimes du RCRID; directeur de programme pour les spécialistes en matière de santé mentale au sein du département de psychologie de l'Université Dalhousie
  • Ed Mantler : vice-président, Programmes et priorités, Commission de la santé mentale du Canada
  • Dre Caroline Tait : codirectrice de Premières nations, Carrefour des personnes d'origine autochtone, aligné avec le département de psychiatrie de l'Université de la Saskatchewan. 
  • Dr Zul Merali : directeur scientifique du RCRID et président et chef de la direction, Institut de recherche en santé mentale de l'Université d'Ottawa
  • Dr Andy Greenshaw : président du Comité consultatif national des carrefours sur la dépression du RCRID et codirecteur du Carrefour des Prairies du RCRID, professeur et directeur adjoint (recherche), département de psychiatrie (Université de l'Alberta)
  • Dave Gallson : adjoint du directeur général national, Société pour les troubles de l'humeur et ancien coprésident de l'ACMMSM
  • Phil Upshall : directeur général national pour la Société pour les troubles de l'humeur du Canada et représentant de la STHC auprès du RCRID comme titulaire de contrat pour le RCRID; conseiller spécial à la présidente et chef de la direction de la Commission de la santé mentale du Canada, Louise Bradley
  • George Weber : président et chef de la direction du Royal à Ottawa
  • Karla Thorpe : directrice, Programmes de prévention et de promotion, Commission de la santé mentale du Canada
  • Sharon Unger : représentante du RCRID.

Formation de la prochaine génération de chercheurs (PGC)
À ce jour, 269 personnes ont reçu la formation et les commentaires ont été très positifs. Les carrefours continuent de recruter et de former de nouveaux chercheurs et Dr L. Breault supervisera les activités connexes du PGC. Dr Breault appuie également les Premières nations - Carrefour des personnes d'origine autochtone en examinant et en modifiant le curriculum du PGC pour y inclure du contenu qui reflète les perspectives et les approches autochtones à la recherche.

Séance de formation pour personnes ayant vécu des expériences : l'objectif de cette formation est de permettre aux participants ayant vécu des expériences de participer activement à une équipe de recherche et de communiquer efficacement avec les chercheurs sur la dépression et d'autres professionnels en santé mentale. Nous avons maintenant numérisé les modules du programme et offrons la formation dans un format en ligne. Il est facile d'accès, très stimulant et enrichissant. À ce jour, 132 personnes ont suivi la formation et les commentaires sont excellents. Le cours est offert à :

Programme de formation médicale continue sur l'ÉSPT
Le but de ce programme de formation en ligne est d'améliorer les connaissances des médecins pour identifier et traiter l'ÉSPT, et de fournir des renseignements sur les ressources disponibles, les dernières possibilités de traitement et les réseaux de soutien à l'échelle du Canada. Le contenu du cours a été élaboré et dirigé par des experts en la matière et a été appuyé par un comité consultatif d'experts composé de personnes qui ont souffert d'ÉSPT, de médecins, de spécialistes en ÉSPT et de dirigeants dans le domaine de la santé mentale au Canada.  

Le cours a reçu un nouvel agrément pour trois heures de crédit dans le cadre des programmes Mainpro+ et Maintien du certificat du Collège des médecins de famille du Canda et du Collège royal des médecins et des chirurgiens du Canada respectivement. La période d'agrément se déroule du 20 octobre 2016 au 20 octobre 2017.

Il existe deux points d'accès au programme, soit le site, soit le site

Réseau de carrefours et de chercheurs
Le Réseau de chercheurs comprend des chercheurs de partout au Canada, provenant des sept carrefours sur la dépression du RCRID. Le comité consultatif national des carrefours sur la dépression (CCN CD) est composé de trois représentants de chaque carrefour, notamment des scientifiques et (ou) des cliniciens et une personne ayant vécu des expériences. Les carrefours continuent de travailler sur les réalisations attendues. Un calendrier de recherche officiel entre les carrefours est sur le point d'être finalisé.
frconferenceConférence annuelle

Le RCRID a tenu sa conférence annuelle du 14 au 17 juin en Nouvelle-Écosse en partenariat avec le Canadian College of Psychoneuropharmacology. La conférence, qui comprenait deux présentations et une séance d'affichage, a attiré de nombreux participants et a été bien accueillie. Les présentations sur les expériences vécues étaient captivantes.

Le conférencier principal pour le RCRID, Dennis Anderson (directeur, Commission de la santé mentale du Canada) a présenté son exposé intitulé : Les solutions en matière de santé mentale; pourquoi les médicaments ne sont pas toujours la solution. D'autres présentations portaient sur les sujets suivants :

  • Recherche-action participative avec des établissements métis de l'Alberta
  • Expériences de traitement et préférences pour la maîtrise des symptômes d'anxiété et de dépression chez les personnes d'origine autochtone en milieu urbain
  • Registre sur la dépression dans les Maritimes du RCRID
  • Besoins non comblés chez les parents atteints de maladie mentale et leurs enfants
  • Parentage et trouble bipolaire
  • Familles surmontant les risques et créant des occasions de favoriser le bien-être
  • Aptitudes au bien-être : intervention précoce pour promouvoir la santé mentale chez les jeunes
Au sujet des carrefours de recherche sur la dépression et les réseaux de chercheurs

Il existe sept carrefours au sein du RCRID. Les carrefours sont largement répartis dans le pays dans des centres clés, et celui des Premières nations - Carrefour des personnes d'origine autochtone est d'envergure nationale de par sa représentativité et son cadre de travail. Chaque Carrefour a ses domaines de spécialisation propres, ce qui contribue à la diversité du RCRID. Les sept carrefours du CDRID sont :  

  1. Le carrefour REACH (Research, Education, Awareness et Care-recherche, éducation, sensibilisation et soins) sur la dépression de la Colombie-Britannique (en partenariat avec le Réseau canadien pour les troubles de l'humeur et l'anxiété - CANMAT);
  2. Le Carrefour des Prairies de l'Alberta;
  3. Le réseau sur la dépression de l'Ontario (en partenariat avec CANMAT);
  4. Le Carrefour du Centre du Canada (avec trois emplacements à Ottawa, à Toronto au Centre de toxicomanie et de santé mentale de Toronto et à London);
  5. Le Carrefour sur la dépression du Québec;
  6. Le Carrefour des Maritimes;
  7. Les Premières nations - Carrefour des personnes d'origine autochtone, qui se trouve à la faculté de médecine de l'Université de la Saskatchewan.

Aperçu des carrefours

Le Carrefour REACH (Research, Education, Awareness et Care) sur la dépression de la Colombie-Britannique

Aperçu des activités

Le carrefour REACH sur la dépression de la Colombie-Britannique a continué de miser sur son expertise dans la prestation des services cliniques, la recherche clinique intégrée et l'échange de connaissances multimodales, entre autres. En Colombie-Britannique, le Carrefour a élargi l'initiative afin de normaliser les procédures visant à surveiller les résultats cliniques de la thérapie électroconvulsive (ECT-COM) qui sera profitable directement aux personnes ayant vécu des expériences de dépression, et aidera à améliorer la prestation des services de soins de santé partout dans la province et ailleurs. De plus, le Carrefour continue d'étendre ses projets de recherche prolifiques et ses résultats scientifiques liés à la dépression unipolaire et bipolaire, particulièrement par le lancement de nouveaux projets axés sur la neurostimulation non effractive (particulièrement les stimulations magnétiques transcrâniennes répétitives (SMTr) à la fois pour les patients hospitalisés et les patients en consultation externe atteints de dépression bipolaire.  

Les activités d'application de connaissances intégrée/échange de connaissances se poursuivent également; le Carrefour REACH de la Colombie-Britannique a organisé des événements de formation à l'intention du public et des cliniciens sur la dépression et la santé mentale de manière plus générale, ou y a contribué. Les initiatives électroniques en santé mentale demeurent une priorité majeure pour le Carrefour, notamment le perfectionnement continu des outils et des ressources en ligne pour la gestion de soi dans un contexte plus large de soins et d'interventions cliniques. Les employés du Carrefour sont également des joueurs clés dans le carrefour numérique pour les pratiques exemplaires et novatrices des partenariats en santé mentale, une nouvelle plateforme appuyée par le Forum de coopération économique Asie-Pacifique (APEC) qui fournira au RCRID des occasions de tirer profit des collaborations existantes avec les Premières nations et les autres carrefours de recherche, et avec d'autres partenaires et intervenants plus globalement.
Carrefour de l'Ouest de l'Alberta

Aperçu des activités
Le Carrefour de l'Alberta a reçu une subvention catalyseur des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) pour l'Analyse secondaire des bases de données de neuroimagerie, les diagnostics et les pronostics pour la maladie d'Alzheimer et les démences connexes; l'analyse de l'apprentissage automatique des fichiers de données de neuroimagerie de 2013 à 2015. Le Carrefour a reçu des fonds des IRSC pour l'Initiative canadienne de recherche sur l'abus de substances des Prairies (ICRAS) pour la période de 2015 à 2020. Plusieurs membres du RCRID ont été codemandeurs dans la recherche susmentionnée.

L'Alberta Innovates Health Solutions a remis trois subventions : Prédiction et compréhension de la résilience dans les familles de l'Alberta; étude longitudinale des réactions aux catastrophes. Une deuxième subvention du PRIHS pour l'utilisation de la technologie pour prévenir les TSAF. La troisième comprend les messages texto d'appui pour réduire les symptômes de l'humeur et l'abus d'alcool chez les patients atteints de dépression primaire ou de trouble lié à la consommation d'alcool. Dans chaque cas, les codemandeurs incluent divers membres du RCRID.

De plus, la Fondation Norlien a contribué à une étude quantitative de l'impact neurologique des interventions thérapeutiques chez les enfants qui ont vécu un traumatisme. L'Alberta Gaming Research Institute a également versé des fonds pour la recherche sur le trouble du jeu par rapport au trouble lié à la consommation d'alcool : comparer les résultats de traitements avec la thérapie de couple congruente. Les codemandeurs incluent divers membres du RCRID.

Parmi nos autres stagiaires, Pamela Brett-Maclean et Andy Greenshaw supervisent ensemble un étudiant du cycle supérieur du RCRID, initialement financé par le RCRID, mais maintenant récipiendaire d'une bourse d'études des IRSC. Cet étudiant est un artiste en résidence à l'hôpital universitaire d'Edmonton qui travaille sur des projets novateurs visant à établir des liens entre les expériences vécues par des personnes et les pratiques en matière de soins de santé.
Le Carrefour de l'Ontario du RCRID (ODN)

Aperçu des activités

Le Carrefour de l'Ontario, au sein du programme d'études sur le suicide et la dépression Arthur Sommer Rotenberg (ASR) à l'Hôpital St. Michael de l'Université de Toronto, a dirigé et appuyé plusieurs initiatives dans les volets de recherche et d'éducation/sensibilisation dans le domaine de la dépression avec un accent sur le suicide. Le financement de ces initiatives vient du programme ASR et du Réseau canadien d'intégration des biomarqueurs pour la dépression (CANBIND), en plus du financement initial en 2015 du RCRID.

Dans le volet de recherche, le Carrefour a recruté une étudiante à la maitrise en sciences qui évalue les effets du traumatisme crânien sur les risques de dépression et de suicide. Celle-ci a participé au programme de formation de la prochaine génération de chercheurs du RCRID à Ottawa. De plus, elle a contribué à créer le site Web d'ODN ( où sont affichés les objectifs et les initiatives du Carrefour. Le Carrefour est également relié au Carrefour des Maritimes grâce à Dr Rudolf Uher, qui en est codirecteur et qui reçoit un soutien pour son travail sur la TCC et la dépression par l'entremise du CANBIND.

Dans le volet de recherche en éducation/sensibilisation, le Carrefour de l'Ontario a dirigé The Storybook Project, une plateforme pour les Canadiens et les Canadiennes touchés par le suicide qui permet à ceux-ci de communiquer leur expérience sous la forme d'une histoire courte. Une sélection de ces récits sera publiée par ASR et le Carrefour, et les recettes serviront à financer les activités de recherche et de formation futures. Grâce aux liens avec le CANBIND, le Carrefour apporte également son soutien à des activités d'application des connaissances issues de la recherche sur la dépression pour le public en Ontario. Finalement, le Carrefour travaille avec l'Association canadienne pour la santé mentale à Barrie pour produire un rapport sur la prévalence des troubles de l'humeur et de l'anxiété, ainsi que sur les ressources et les programmes disponibles. Le but de ce rapport est d'étayer l'élaboration d'une évaluation des besoins qui sera effectuée auprès des personnes ayant vécu des expériences, de soignants, de travailleurs de premier recours et de psychiatres en milieu extrahospitalier. Cette évaluation sera axée sur le suicide, particulièrement l'accès aux soins.
Carrefour du Centre du Canada

Aperçu des activités

Le Carrefour sur la dépression du Centre du Canada du RCRID (Carrefour DCC) est un partenariat entre l'Institut de recherche sur la santé mentale du Royal (IRSM, Université d'Ottawa), le Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH, Université de Toronto) et le London Health Sciences Centre (Lawson Health Research Institute/London Health Sciences Centre et l'Université Western). Grâce à ce partenariat stratégique, le Carrefour DCC apporte des forces uniques au RCRID et au Canada .

Les initiatives clés comprennent un accent sur la dépression chez les jeunes et l'élaboration de cliniques d'épisodes précoces de dépression pour aider les jeunes à gérer la dépression, notamment le First Episode Mood and Anxiety Program - FEMAP (Programme du premier épisode de troubles de l'humeur et d'anxiété); un transdiagnostic sur Internet du comportement cognitif pour les troubles affectifs précoces : prédicteurs de réaction efficaces et neurocognitifs; et fournir un leadership de direction et une application des connaissances aux diverses initiatives pour les jeunes : la prévention du suicide chez les jeunes, la résilience et l'intervention, la recherche dans le domaine des interactions enfant/parent, la promotion de la santé mentale au sein de la communauté, la dépression et suicide chez les jeunes, par l'entremise du Centre d'excellence de l'Ontario en santé mentale des enfants et des adolescents.

L'intégration plus étroite des partenaires du Carrefour DCC ayant une capacité de pointe d'imagerie cérébrale/moléculaire et une expertise exceptionnelle a établi un des consortiums d'imagerie cérébrale les plus forts au Canada. Le pilotage d'une trousse de dépistage et de suivi standard de la dépression prend forme et normalisera le langage partagé par les patients, les cliniciens et les chercheurs (la dernière base de données provenant d'un traitement de données auto-dépersonnalisées). Dr Pierre Blier mène ce projet pilote à l'aide d'une technologie sécurisée Wi-Fi sur tablette qui sera implantée à la clinique de l'humeur et de l'anxiété. Cette initiative est en cours à Royal. L'infrastructure - matériel et tablettes Wi-Fi sécurisées - a été acquise, l'application a été installée et l'ajustement/adaptation habituel a été effectué fin d'améliorer l'utilisation par le client/clinicien/chercheur. Des outils de mesure normalisés (adoptés par le National Network of Depression Centers (NNDC) des États-Unis) (outils factuels évaluant la dépression, l'anxiété et les idées suicidaires) sont utilisés et peuvent être remplis par les personnes à l'aide de tablettes à écran tactile. Les clients et les cliniciens peuvent visualiser en temps réel les tendances des progrès de la personne, etc. grâce aux analyses intégrées. Un élément clé de cette initiative est la capacité d'obtenir, par une option d'adhésion, le consentement à la recherche de la part des personnes qui se soumettent à ces évaluations, ce qui permet de regrouper leurs données dans des bases de données centralisées aux fins de la recherche (avec une dépersonnalisation sécurisée et automatique). Cela va de pair avec la trousse de dépistage et de suivi qui est utilisée aux États-Unis et, espérons-le, sera adaptée aux fins de diffusion pancanadienne possible par l'entremise du RCRID/Carrefour DCC.

Au Centre de toxicomanie et de santé mentale, Dr Levitan, avec Dr Daskalakis comme cochercheur principal, a lancé un projet visant à étudier l'efficacité de traitements intégrés sur l'humeur et l'anxiété liées à d'autres troubles concomitants, par exemple la toxicomanie (la plus significative) et le traumatisme (un intérêt spécial à solliciter la participation de femmes victimes d'un traumatisme). La projection annuelle est de 800 clients; cela permettra des études longitudinales dans lesquelles plus de 1000 clients pourront prendre part. À la London Health Sciences/l'UWO, Dre Forchuk dirige une étude appelée Iris Scanning Project. Ce projet est fondé sur une problématique sous-jacente de documentation d'identification perdue, particulièrement dans la population des sans-abris (jusqu'à 10 % de cette dernière nécessite le remplacement d'identité chaque année).  

D'autres activités comprennent la technologie de modulation du cerveau comprenant une SMTr (stimulation magnétique transcrânienne répétée) et des techniques de stimulation directe du cerveau (une technologie développée au Canada qui incorpore des bobines magnétiques par installation robotisée) et le développement de programmes de mentorat/formation intra et inter carrefours.
Carrefour du Québec

Aperçu des activités

Le Carrefour du Québec a actuellement en place plusieurs activités et projets de recherche clinique harmonisés avec les visions et les objectifs du RCRID. Le Carrefour a mis en place une évaluation neuropsychologique et neurocognitive des patients qui fréquentent la clinique des troubles dépressifs afin de recueillir d'importants renseignements au sujet des capacités cognitives du patient durant un épisode de dépression majeure. Cette évaluation servira également de base pour mesurer les capacités cognitives du patient avant les traitements à la clinique. En ce qui concerne l'application des connaissances, le projet a pour but de fournir aux cliniciens responsables des renseignements supplémentaires au sujet des états cognitifs du patient afin de développer des méthodes de traitement plus actives qui procurent un meilleur soutien.

Le Carrefour du Québec a également incorporé des mesures de qualité des activités et du sommeil chez les patients de la clinique. Ce projet de recherche clinique vise à fournir de la rétroaction aux patients au sujet de leurs perturbations du sommeil et de leur état de lassitude durant un épisode de dépression majeure. En plus des données objectives recueillies au moyen de mesures actigraphes, les patients doivent tenir un  journal du sommeil qui est plus tard comparé au rapport d'actigraphie. Cela permet aux cliniciens d'utiliser ces renseignements pour fournir aux patients des soins plus personnalisés. Les études neuropsychologiques et neurocognitives, ainsi que l'évaluation du sommeil, sont intégrées dans un Registre complet sur la dépression qui contient des renseignements de base et de suivi exhaustifs sur les patients du Carrefour du Québec qui choisissent de participer.

Une étude différente qui tient compte de la compréhension et des connaissances du suicide de la part du patient et des membres de la famille est aussi en cours dans le cadre du programme sur les troubles dépressifs. Tout d'abord, cette étude a pour but de comprendre le raisonnement des scientifiques à propos des facteurs potentiellement en cause dans le suicide, notamment les facteurs sociaux, psychologiques et neurobiologiques. Ensuite, cette étude examine comment les patients qui ont participé à la recherche en neuroscience et les membres de la famille des patients qui sont décédés par suicide élaborent leur concept du suicide et du risque suicidaire. Cela est pris en compte afin de recueillir des renseignements sur l'incidence que pourrait avoir une participation en recherche épigénétique sur ce concept. Enfin, les tests psychopathologiques, les questions sur le traumatisme et la biologie moléculaire des cerveaux des personnes décédées par suicide sont utilisés pour comprendre les concepts que véhiculent ces pratiques scientifiques au sujet des personnes suicidées.

En plus de ces projets de recherche clinique, le Carrefour du Québec participe à des études en cours utilisant les stimulations en courant transcrâniennes répétitives, l'électroencéphalographie (EEG) combinée a une série de tâches cognitives sélectionnées, des études de biomarqueurs de vulnérabilité au suicide et une étude qui évalue le lien entre le cholestérol et les endocannabinoïdes chez les patients souffrant de troubles de l'humeur.  

En fournissant de nouvelles perspectives sur des orientations et des approches possibles en recherche, ces projets contribueront à améliorer la théorie et la pratique en biologie, et à informer les praticiens sur l'application des connaissances scientifiques aux milieux cliniques ainsi que pour fournir aux personnes ayant vécu des expériences des données plus objectives sur leur état dépressif actuel.
Carrefour des Maritimes

Aperçu des activités

Le Carrefour sur la dépression des Maritimes a élaboré le registre des Maritimes sur la dépression, une plateforme utilisée pour améliorer les soins cliniques et favoriser des recherches en santé mentale à grande échelle. Ce registre en ligne saisit les renseignements sur le diagnostic en santé mentale d'un patient, ses traitements, la gravité de ses symptômes, l'incidence de son état et ses objectifs personnels en matière de rétablissement. Cela est accompli en utilisant des outils établis de dépistage et de diagnostic ainsi que des instruments nouvellement développés grâce à la rétroaction de personnes ayant vécu une dépression. Les participants peuvent remplir ces outils de mesures et ajouter des renseignements en tout temps à partir d'un appareil connecté à Internet. Le registre est maintenant actif avec près de 50 participants et continue de grandir à l'échelle des Maritimes. S'appuyant sur la plateforme du registre, le Carrefour a développé un modèle de soins fondés sur des mesures et centré sur la personne, comprenant un mécanisme de rétroaction qui facilite l'application des directives de pratiques exemplaires courantes dans les soins de routine et encourage les participants à prendre part aux décisions cliniques. Le registre est examiné en tant que plateforme d'évaluation de l'évolution de l'état des patients en matière de services en santé mentale et en toxicomanie au sein de la Nova Scotia Health Authority (NSHA).

Le Carrefour continue de collaborer avec des personnes ayant vécu des expériences et d'autres carrefours du RCRID, et de créer de nouveaux liens avec d'autres importants partenaires pour mener des recherches significatives. Par exemple, le Carrefour a collaboré avec des médecins de soins primaires et secondaires, des administrateurs et des personnes ayant vécu des expériences pour développer une proposition de soins fondés sur des mesures et centrés sur la personne qui a été présentée aux IRSC en février 2016. Ce projet procurera d'importants renseignements sur l'utilité de fournir de la rétroaction sur la santé aux patients et aux cliniciens afin d'améliorer l'issue de la dépression. Le Carrefour des Maritimes a également collaboré avec deux autres carrefours du RCRID (Toronto et Québec) et le Réseau canadien d'intégration des biomarqueurs pour la dépression (CANBIND) pour effectuer un essai clinique randomisé sur des traitements personnalisés contre la dépression. Dans le cadre du projet pilote financé, le Carrefour des Maritimes collabore directement avec le Carrefour de Toronto (sections de Kingston et de London, avec celle de Halifax) et avec Gustavo Turecki (du Carrefour du Québec) qui participe au traitement des biomarqueurs en laboratoire pour cette étude. Cette étude jettera un éclairage sur les types de traitement contre la dépression (psychologique contre pharmacologique) qui fonctionnent selon le type de patients et les résultats seront utilisés pour personnaliser les soins contre la dépression et optimiser les services de santé.
Les Premières nations - Carrefour des personnes d'origine autochtone

Aperçu des activités  

Les Premières nations - Le carrefour des personnes d'origine autochtone a été formé en mars 2015 et contrairement aux autres carrefours du RCRID, se situe à l'échelle nationale plutôt que régionale. Ce carrefour collabore de près avec la Thunderbird Partnership Foundation (dont la dirigeante est Carol Hopkins) et le First Peoples Wellness Circle (dont la dirigeante est Dre Brenda Restoule) en plus de chercheurs et d'universités d'un bout à l'autre du Canada. Même si ce carrefour est un réseau axé sur la recherche, les politiques et la transmission des connaissances, son mandat principal est de privilégier, dans les activités qu'il organise, l'expérience vécue par les personnes autochtones. Le bureau administratif du Carrefour est situé à l'Université de la Saskatchewan.

Les Premières nations, le Carrefour des personnes d'origine autochtone a connu un lancement réussi les 21 et 22 octobre 2015 à l'Université de la Saskatchewan. Plus de 100 personnes ont participé à la  Journée de recherche et à une réception en soirée. Ce Carrefour a également organisé le 9 février 2016 l'événement Have a Heart Day: Valentine's Day Party Supporting Reconciliation (journée Ayez du cœur : fête de la St-Valentin pour appuyer la réconciliation) à l'Université de la Saskatchewan. Les participants ont apprécié cette occasion de réseautage leur permettant de rencontrer les chercheurs en santé auprès de personnes autochtones. Ils ont eu l'occasion d'écrire un valentin au premier ministre Trudeau en faveur du bien-être chez les enfants autochtones et dénoncer les inégalités sociales auxquelles ils font face.

Les Premières nations, le Carrefour des personnes d'origine autochtone travaille actuellement sur trois priorités en recherche et en intervention : 1. Examiner le traumatisme intergénérationnel par la recherche épigénétique (dirigée par Dre Amy Bombay, Université Dalhousie; Carol Hopkins, Thunderbird Partnership Foundation); 2. Prévenir le suicide et les problèmes de santé mentale chez les jeunes d'origine autochtone (dirigée par Dre Caroline Tait); 3. Encadrer la prochaine génération de chercheurs d'origine autochtone - Western Training Centre (subvention de formation des IRSC : Programme de réseaux de mentorat autochtone, lettres d'intention retenues (25 000 $), proposition complète devant être remise au début de 2017). Cette initiative inclut 14 universités du Nord-Ouest canadien, l'Université Dalhousie et l'Université Lakehead University (dirigée par Dre Caroline Tait, William Mussell, Dr Robert Henry, Dre Brenda Elias, Dr Reg Croweshoe, Dr Alex Wilson, Dre Colleen Varcoe).

En juin 2016, William Mussell, codirecteur de ce Carrefour, a reçu un doctorat honorifique de l'Université de Victoria. Dre Caroline Tait a reçu le prix  Justice imaginative de la Société Elizabeth Fry pour ses recherches et la défense des femmes d'origine autochtone qui luttent contre la pauvreté, la maladie mentale et la toxicomanie. Dr Robert Henry a été nommé en juillet 2016 à un poste menant à une permanence en sociologie à l'Université de Calgary.
Stay Connected with CDRIN! / Restez connecté avec le RCRID !

Like us on Facebook Follow us on Twitter View our profile on LinkedIn