Bulletin Trimestriel - Printemps 2018
Sommaire de notre bulletin
Services aux familles des militaires (Europe)
Comité consultatif européen - Nous sommes votre voix pour SFM (E)
Nouveaux membres recherchés
Votre équipe des Services aux familles des militaires 2018

Bien-Être
La transition vers le retour au Canada
Application en Route vers la préparation mentale
Application mobile Le Respect dans les Forces armées canadiennes
Vous avez besoin de parler à quelqu'un ?
 
Ligne d'information aux familles
Soutien émotionnel continu
 
Gestion de l'Éducation des Enfants
 
Programme de soutien au personel (PSP)
Le Programme des chalets PSP
Programme de Subvention Académique du Fonds Européen
Confort Hospitalier
Soutien au déploiement
 
Programmes d'emploi
Programme d’employabilité pour les adultes
Programme de preparation à l’emploi pour les jeunes
 
Programmes virtuels
Concours & Compétitions en ligne
Programmes des enfants et jeunes
Bricolage pour enfants
Choc culturel inversé chez les enfants
Faire la transition vers le Canada
 
Niederheid
Mon expérience Hors CAN
 
Bruxelle
Vous déménagez en Belgique? Nos 10 meilleurs trucs
 
Casteau/SHAPE
La Belgique avec des enfants
 
Naples
De l'enseignante et conjointe militaire à la mère militaire : Préparer nos enfants à un déménagement militaire
Club enfants en français
 
Royaume-Uni et régions éloignées
Évènement appréciation des bénévoles
 
Opportunités d'emploi
 Restez branchés
Hebdo des Familles militaires
#MyVoice/MaVoix
Pour les dernières nouvelles et mises à jour, consultez la page Facebook des Services aux familles des militaires (Europe) ou bien visionnez une de nos nombreuses sessions d'informations sur notre chaîne YouTube
Comité Consultatif d'Europe
Nous sommes vos voix des SFM(E)
Ces derniers mois, le Comité consultatif a été très occupé et nous espérons que vous aussi avez été en contact avec un des membres du Comité pendant cette période. Comme vous avez dû voir, les membres du Comité consultatif ont tenu des forums communautaires, soit en personne ou de manière virtuelle, dans toute l’Europe pour obtenir vos commentaires sur vos attentes et vos préoccupations avant votre affectation en Europe, sur les services des SFM(E) que vous avez utilisés, sur les défis auxquels vous avez fait face et sur ce que les SFM(E) peuvent faire pour mieux répondre à vos besoins. Il y aura d’autres forums communautaires et toutes les informations précieuses que vous avez fournies seront utilisées pour renforcer notre plan d’action de cette année et pour améliorer l’ensemble de nos services.

Un point que nous aimerions vraiment souligner est que les programmes des SFM(E) existent pour servir tous les membres – ceux affectés ici seuls ou avec un(e) conjoint(e), ceux avec des enfants qui les accompagnent lors de leur affectation, avec des enfants au Canada ou sans enfants. 
En fait, notre Comité consultatif est représentatif d’une grande variété des différents modèles familiaux qui existent dans notre communauté et nous espérons que nous représentons tous vos points de vue. Nous savons que le mot famille peut parfois décourager des gens de participer à nos activités, mais nous souhaitons vraiment que tous se sentent les bienvenus et si jamais vous souhaitez discuter d’une approche pour des événements particuliers ou si vous avez des questions, nous vous encourageons à communiquer avec l'un de nous.

Nous aimerions saisir cette occasion pour offrir nos meilleurs vœux à ceux préparant leur déménagement vers l’Europe ou leur retour au Canada. Aux familles pour lesquelles l’aventure en Europe continu : nous espérons que vous continuerez à profiter des expériences qui viennent avec votre affectation OUTCAN.
 
Finalement, nous avons quelques membres du Comité consultatif qui partent lors de cette saison d’affectation. Nous vous encourageons à parler avec un des membres actuels du Comité consultatif ou la gestionnaire principale des SFM(E), Sue Goddard , pour apprendre plus sur le rôle.

Soumis par Alice Prince, représentante du Comité consultatif pour le Bureau de l'attaché de Défense du Canada/Service de sécurité de la Police militaire et Anya Lisowski, représentante du Comité consultatif pour le Royaume-Uni
Votre équipe des Services aux familles des militaires de 2018
Symposium de l'Équipe des Service aux familles des militaires, mars 2018 (Maastricht, Pays-Bas)
Bien-Être
La transition vers le retour au Canada
Par Pam Holtz , Coordonnatrice des programmes de séparation et réunion des familles
Cet été, pour beaucoup d'entre nous l’expérience HORS CAN touche à sa fin et le retour au Canada est imminent. Beaucoup pourraient penser qu’il est facile de retourner « chez soi », beaucoup plus facile que de déménager HORS CAN, n’est-ce pas? Mais le retour au Canada est accompagné de luttes et de stress. Il peut être utile pour la transition de connaître à l'avance les points de friction possibles.

Que signifie le chez-soi? Nous avons tous une autre définition de chez-soi. Mais en fin de compte, c’est où l'on peut se sentir à l'aise et détendu et où nous pouvons avoir confiance en nos instincts. Quand la plupart d’entre nous pensons à « chez-soi », on pourrait résumer en trois choses – les endroits familiers, les personnes familières et les routines familières. Ce sont donc ces choses-là qui sont interrompues par un grand déménagement et il faut du temps pour que les endroits, les personnes et les routines autour de nous deviennent familiers. 
Que pouvez-vous faire pour minimiser le stress du retour chez nous?

  • Orchestrez un départ en douceur. Faites vos adieux, cochez les derniers points de votre liste de choses à faire. Planifiez. Faites des listes!
  • Pensez à votre rentrée pendant que vous êtes toujours ici. Quelles sont vos attentes? Comment pensez-vous que les choses se passeront? Êtes-vous la même personne que vous étiez quand vous avez déménagé ici?
  • Attendez-vous à une période d'adaptation! Vous avez anticipé que le déménagement en Europe serait difficile (et c’était probablement le cas). Mais il sera difficile aussi de retourner au Canada. Il est normal de trouver un grand déménagement comme ceci difficile – détendez-vous, ce n'est pas vous qui êtes en faute!
  • Accordez-vous du temps pour vous adapter. Soyez patient avec vous-même et votre famille.
  • Rappelez-vous – vous avez dû faire face à de grands changements déjà. Vous avez les compétences pour réussir!

Quand vous organisez votre VRD, préparez votre inventaire et essayez de prendre une décision sur l’école que les enfants devraient fréquenter, n’oubliez pas de prendre le temps de les préparer pour le « choc culturel inverse » quand vous retournez au Canada. Beaucoup de Canadiens qui retournent ne s’attendent pas à ce que le retour soit difficile. Une femme avertie en vaut deux – ceci n’éliminera pas le stress, mais le fait d’y être préparé(e), vous aidera à bien passer au travers.

Quelques ressources

« The Art of Coming Home » (anglais) par Craig Storti. Un livre utile sur les défis du processus de retour. Disponible dans les centres des SFM ou vous pouvez l’acheter dans la boutique Kindle.

« Le retour au Canada », enregistrement de la session virtuelle. Si vous avez manqué cette session, elle a été enregistrée en français et en anglais. Si vous avez besoin du lien, veuillez contacter Pam Holtz, l a coordonnatrice du programme de réunion et séparation des familles.

L’application « en route vers la préparation mentale »! Pour améliorer la formation en classe du programme de formation et d’éducation en santé mentale, Road to Mental Readiness (R2MR) (en route vers la préparation mentale), les Forces armées canadiennes (FAC) ont lancé l’application mobile R2MR.

L’application est conçue pour les membres des FAC et leurs familles et les aidera à appliquer les compétences acquises dans le cadre du programme dans des situations réelles et pertinentes.

L’application mobile contient sept modules qui incluent le continuum, la respiration tactique, le discours intérieur, l’établissement d’objectifs, la visualisation, le contrôle d’attention et la mémoire et est disponible gratuitement pour Android et iOS.
Application mobile Le Respect dans les Forces armées canadiennes!

Cette appli interactive offre du soutien pour les victimes en crise, ainsi que des outils et de la documentation pertinente pour quiconque les soutient. Vous pouvez la télécharger gratuitement dans la boutique d'applis de votre appareil mobile - Android, iOS ou BlackBerry.

L'appli Respect dans les FAC est disponible en français et anglais et comprend des outils téléchargeables, de la documentation pertinente et des ressources pour toute personne qui intervient dans le cadre d’un incident d'inconduite sexuelle. Elle perme t à l’u tilisateur de choisir des ressources militaires ou civiles.

Pour plus de renseignements, visitez le site internet.
Avez-vous besoin de parler à quelqu’un?

Le travailleur social de la Formation Europe, le capitaine Martin Laferrière-Simard , est là pour vous. Sa fonction principale est d’évaluer et suivre la situation et d’offrir des conseils relatifs à une variété de services de santé mentale, la toxicomanie, la violence familiale, l’intervention de crise et la protection de la jeunesse. Vous pouvez arranger un rendez-vous avec lui directement ici.
Ligne d'information aux familles
Support Émotionnel Continu

Avez-vous de la difficulté à accéder aux services en santé mentale que ce soit en raison del’éloignement ou de la langue de votre communauté? L’équipe de la Ligne d’information pour les familles (LIF) est heureuse de vous faire part d’une nouvelle initiative de service : le soutien émotionnel continu.
 
Les familles des militaires et des vétérans peuvent désormais obtenir du soutien émotionnel auprès d’un même membre de l’équipe de la LIF à un moment prédéterminé, et ce, par téléphone ou vidéoconférence (Webex).

Deux membres expérimentées de l’équipe de la LIF, Stephanie et Lisa, offrent maintenant ce nouveau service. Si vous avez besoin de faire appel à une des deux afin d’obtenir du support émotionnel, n’hésitez pas à les contacter via  LIF@ConnexionFAC.ca  ou au 1-800-866-4546. Elles ont toutes deux hâte d’aider les familles ensemble.
 
Pour obtenir de plus amples renseignements sur le service de soutien émotionnel continu, cliquez ici .
Gestion de l'éducation des enfants
Prévoyez-vous être mutés à nouveau? Est-ce que vous vous demandez quels seront les répercussions de la nouvelle affectation sur l’éducation de vos enfants?
La Gestion de l’éducation des enfants (GEE) soutient les besoins éducatifs des familles des FAC au pays à l’étranger. Nos programmes et services ont été conçus pour minimiser les répercussions des déménagements fréquents sur le cheminement scolaire des enfants des militaires. Les services de la GEE sont offerts par l’intermédiaire des Services aux familles des militaires au nom du ministère de la Défense nationale et des Forces armées canadiennes (FAC).
 
Notre site web offre des ressources et des informations pour les membres des FAC. Voici quelques points saillants :
 
Les ressources éducatives.   Ces ressources (donnent des informations pour) permettent de comparer les systèmes éducatifs entre les provinces : une carte pour l’inscription à la maternelle, une carte des exigences d’obtention du diplôme canadien, et un guide pour créer un portfolio éducatif.                                                                                                                                 À l’extérieur du Canada . Cette section   vous donne des ressources pour les affectations à l’exterieur du Canada: les instructions et le formulaire pour les évaluations des besoins scolaires et les listes des écoles approuvées à l’étranger.
 
À l’interieur du Canada.  Les membres des FAC peuvent être admissibles au tutorat et à d'autres avantages liés à un déménagement entre les provinces.
 
Écoles outremer des FAC.   Les FAC exploitent deux écoles à l’exterieur du Canada: SHAPE en Belgique et AFNORTH aux Pays-Bas .
 
Besoin de parler avec quelqu'un? Notre équipe est là pour vous aider. Les conseillères (ers) en orientation de GEE sont disponibles pour vous parler des transitions des écoles primaires et secondaires de vos enfants. Veuillez contacter votre conseillère en orientation de la GEE dès aujourd'hui pour prendre rendez-vous:


L’un des membres de notre équipe vous répondra dans les plus brefs délais.
Programme de soutien du Personnel (PSP)
Le Programme des chalets PSP

Le Programme des chalet offre des possibilités d'hébergement dans diverses régions de l'Europe profitant d'une subvention de 40 % du Fonds européen. Que vous décidiez de demeurer sur place et de vous reposer, d’explorer le voisinage ou de vous aventurer un peu plus loin, ce programme vous permettra d’habiter un chalet, un appartement ou une villa situés dans une région des plus intéressantes de l’Europe. Les hébergements sont tous entièrement meublés et bien équipés.
Le Programme de chalet offre également des billets pleine flexibilité. Cette addition au programme offre aux membres du Fonds européen la flexibilité de choisir leur destination de voyage à un temps qui leur convient. Les billets pleine flexibilité peuvent être utilisés pour contrebalancer les dépenses associées à l’hébergement telles que les coûts des chambres d’hôtel, des véhicules récréatifs (VR), des appartements de vacances et des voyages en croisières.
Le programme est séparé en deux saisons : été et hiver. Les semaines de chalets en plus des billets pleine flexibilité sont alloués sous forme de loterie. Afin de participer, les membres doivent soumettre un formulaire de demande au coordonnateur des chalets. L'information concernant le processus de demande pour le programme d’hiver est envoyée par l'entremise d'un courriel aux membres en septembre de chaque année tandis que l'information pour le programme d’été est envoyée en février. Suite à la diffusion de l'information concernant le tirage, les membres ont deux semaines pour faire parvenir leur formulaire de demande. Si vous désirez que votre adresse électronique soit ajoutée à la liste d’envoi, veuillez contacter le coordonnateur des chalets au +PSPEurope@forces.gc.ca .

Visitez notre site internet pour de plus amples informations concernant le programme et pour vérifier les chalets disponibles.
Programme de Subvention Académique du Fonds Européen

Le programme académique du Fonds européen (FE) est établi afin de reconnaître les réalisations scolaires des étudiants ayant obtenu leurs diplômes d’études secondaires et qui sont une personne à charge d’un membre du Fonds européen et pour encourager les étudiants à continuer vers les études post-secondaires. 
 
Tous les étudiants acceptés et fréquentant un établissement post-secondaire reconnu recevront 500 €.    
 
  • Être une personne à charge d’un membre du Fonds européen selon la définition indiquée dans la constitution du FE. (Les étudiants n’ont pas besoin d’être membres du FE)
  • Fréquenter à temps plein un établissement et être dans leur année d’obtention de diplôme d’études secondaires.
  • Être accepté aux études à temps plein au sein de n’importe quel établissement de niveau post-secondaire pour le mois de septembre suivant l’obtention du diplôme d’études secondaires.   
 
  • Au plus tard le 30 sept. : Une lettre ou un courriel du membre du FE, qui sera acheminé à la Gestionnaire supérieure des PSP, stipulant que leur enfant a obtenu le diplôme d’études secondaires (le nom de l’école et la date d’obtention du diplôme sont requis), et qu’il a reçu une lettre d’acceptation d’un établissement post-secondaire reconnu (le nom de l’établissement est requis) et qu’il fréquentera cet établissement (la date et nom de l’établissement, la ville et le pays sont requis)
  • Au plus tard le 31 oct.: les fonds accordés par le FE sont transférés au bénéficiaire.
 
Votre personne clé aux PSP est Johanne Thibault, tél: +49 (0) 2451-717-145. Pour plus d’informations visitez notre site internet.
Prestation de Confort Hospitalier Membres du Fonds Européen (FE)

Le comité du Fonds européen (FE) fournit le programme de confort hospitalier à ses membres hospitalisés, à l’exception des membres des FAC.
 
Les membres du FE qui sont hospitalisés pour plus de 48 heures ont droit à un maximum de 10 euros (sans reçus) par jour d’hospitalisation, pour les commodités, jusqu’à un maximum de 300 euros par cas. Voici une liste des types d’articles pouvant se qualifier dans le cadre de cette indemnité :
 
a.       Journaux, magazines et livres;
b.       DVD;
c.        Jeux électroniques;
d.       Collations et breuvages;
e.       Articles de toilette;
f.         Cartes d’appels (s’il y a lieu); et
g.       petits jouets pour enfants (petites voitures, poupées, etc.).
 
En plus des commodités suggérées ci-haut, le personnel hospitalisé peut se faire rembourser pour la location de la télévision et du téléphone de base et pour l'accès à des services internet et de courriel. De plus, les frais de stationnement peuvent être réclamés jusqu'à un maximum de 50 euros par mois. Pour des soins à long terme, l’emprunt d’articles tels que les lecteurs DVD et les ordinateurs portatifs peut être envisagé. Les reçus doivent être soumis afin de réclamer le remboursement de ces articles de confort hospitalier supplémentaire listés ci-haut.

Votre personne clé aux PSP est Johanne Thibault, tél: +49 (0) 2451-717-145. Pour plus d’informations visitez notre site internet.
Soutien aux Familles Membres du Fonds Européen en Raison du Déploiement, d'un Devoir Temporaire ou d'un Cours du Conjoint Militaire

Le Fonds européen alloue des fonds aux familles des membres militaires du Fonds européen déployés avec l'OTAN et/ou l'ONU, d'un devoir temporaire ou cours quelconque pour l'acquisition de biens et/ou de services axés sur le bien-être.

Les membres du Fonds européen, dont les conjoints militaires sont déployés, sur un cours ou en devoir temporaire pour une période minimum de 30 jours, ont droit à un montant ne dépassant pas 100 € par mois pour l’acquisition de services axés sur le bien-être. Cet avantage financier est cumulatif pour chaque mois passé en déploiement par le membre du Fonds européen (c.-à-d. déploiement de 6 mois X 100 € = 600 €).

La liste suivante, qui ne doit pas être considérée comme limitative, inclut et constitue un échantillon varié de biens et de services qui seraient admissibles sous cet avantage :

a. Services de garde d’enfants ;
b. aux séjours en station thermale, les frais de coiffeurs, les massages, les manucures, les pédicures
c. Repas aux restaurants (pas l’alcool) ; et
d. Billets de cinéma.

Chaque demande de remboursement devra être soumise à la gestionnaire supérieure des PSP accompagnée d'une copie du message d'affectation temporaire, du devoir temporaire ou du cours ainsi que des reçus. (copies sont acceptés)

Votre personne clé aux PSP est Johanne Thibault, tél: +49 (0) 2451-717-145. Pour plus d’informations visitez notre site internet.
Programmes d'emploi
Programme d’employabilité pour les adultes
Par Caroline Couture , Coordonnatrice de l’emploi, de l’éducation et de la formation
 
Êtes-vous prêt pour un nouveau défi? Explorez nos excellents ateliers virtuels de carrière à votre guise. Ces ateliers sont conçus pour vous aider à trouver un emploi pendant votre affectation HORS CAN ou pour vous aider à réintégrer le marché du travail à votre retour au Canada. Voici les ateliers disponibles :
 
Atelier 1 : Curriculum Vitae
Assurez-vous que votre CV travailler pour vous! Apprenez de nouveaux trucs et astuces.
 
Atelier 2 : Lettre d’introduction
Présentez-vous bien et assurez-vous d’être convoqué(e) à l’entrevue!
 
Ateler 3: Techniques d’entrevues
Comment réussir une entrevue et se voir offrir le poste!
 
Pour recevoir les liens et pour plus d’informations, veuillez contacter Caroline Couture .
Programmes virtuels
Concours et Compétitions en ligne
par Giselle Shangi-Ellis , Coordonnatrice des Programmes Virtuels
Concours Essai Étudiant 2018
Augmenter le salaire minimum : bonnes intentions, mauvaise politique?
Catégories et prix pour les élèves du secondaire, du premier cycle et des cycles supérieurs.
DATE LIMITE DE SOUMISSION : Le 1er juin 2018
Compétition essai - Commonwealth de la Reine
Le concours est ouvert à tous les citoyens et résidents du Commonwealth âgés de 18 ans et moins. De jeunes écrivains explorent comment le Commonwealth peut relever les défis mondiaux et travailler pour créer un avenir meilleur pour tous les citoyens à travers des sous-thèmes de la durabilité, la sécurité, la prospérité et l'équité.
DATE LIMITE DE SOUMISSION : Le 1er juin 2018.
Défi de l’histoire illustrée de Kayak Kids
Commencez à écrire votre passionnant conte d'histoire canadienne et vous pourriez être en route vers Ottawa pour recevoir l’un des Prix du Gouverneur général en histoire cette année. Le concours est ouvert aux enfants canadiens âgés de 7 à 14 ans. Les élèves sont invités à créer leur propre histoire illustrée basée sur tout élément du passé du Canada qu'ils trouvent intéressant.
DATE LIMITE : Le 1er juin 2018
Concours Découvrez le Canada 2018
Grand Prix (1)
Un voyage de 7 jrs / 6 nuits, pour 4 personnes, sur la Côte Ouest du Canada
16 Prix attribués aux deux semaines incluant:
Un paquet cadeau de marchandises de Parcs Canada incluant une carte cadeau de $100
Une carte cadeau de 100 $ chez MEC, Une carte VISA CIBC prépayée de 100 $, une Carte d’entrée Découvertede Parc Canada.
La période de concours se termine le 30 septembre 2018.
Programmes des Enfants et Jeunes
Nos coeurs des SFM(E) fondent lorsque nous recevons des photos d'enfants qui s'amusent avec nos bricolages!

Continuez à nous envoyer vos photos
Nathan et William Morin en train de terminer le dernier bricolage pour enfants des SFM(E)
Aliana et Caleb Mooney, montrant leur bricolage du printemps
Le choc culturel inverse chez les enfants
Par Jennifer Fudge , Coordonnatrice des Programmes pour enfants et jeunes
Dans l'ensemble, la plupart des enfants sont plus résistants au changement que les adultes. Cependant, un choc culturel inverse peut frapper les enfants d’une manière bien spéciale. Dépendamment de l’enfant, vous aurez des expériences différentes bien sûr, et votre enfant vivera le choc culturel de manières différentes.

Méfiez-vous des changements de comportement, tels que le fait de rester en retrait, d’être ‘’énervé’’ et les sautes d'humeur. Souvent, le signe le plus commun est, "Je veux retourner à XYZ!" - généralement le dernier pays où ils vivaient.
 
Aidez votre enfant à s’ajuster
Déménager c’est une grosse affaire pour une famille, pour les enfants de tous âges, c'est encore plus difficile. Ils perdent des amis. Ils ne s'endorment pas facilement ou ne dorment pas bien. Ils se réveillent dans un nouvel endroit. Les grands enfants se mettent en colère et sont tristes. Les petits enfants se collent à nous et souvent régressent
 
Comment pouvez-vous rendre un déménagement plus facile pour votre famille?
 
  • Lorsque vous annoncez le déménagement ... soyez prêt à ce que vos enfants réagissent avec tristesse ou colère. Écoutez, reconnaissez, et n'essayez pas de convaincre votre enfant de nier ses sentiments, même si vous essayez par cela de le rassurez.

  • Préparez-vous avant de déménager - Préparez votre enfant pour son nouveau foyer en faisant des recherches autant que possible sur tout ce que vous pouvez penser. Demandez à votre enfant ce qu'il veut savoir et travaillez ensemble, si possible, pour trouver les réponses.

  • Dites au revoir - Assurez-vous que votre enfant comprend que le déménagement est en cours. Les adieux appropriés rendent la transition réelle et aident le processus de déménagement.

  • Aidez-les à s'impliquer dans le nouvel environnement familial, en encourageant et facilitant les activités parascolaires, les sports et les organisations de jeunesse.

  • Mettez d'abord votre propre masque à oxygène. Arrêtez d'emballer cette boîte et allez au lit. Dormir suffisamment est la règle numéro 1 pour gérer le stress. Vous ne pouvez pas être patient(e) avec votre enfant si vous êtes épuisé(e).

  • Aidez votre enfant à savoir à quoi s'attendre. Visitez votre nouvel endroit, si vous le pouvez, ne faites pas simplement aller à la nouvelle maison. Amenez votre enfant aussi voir sa nouvelle école. Arrêtez-vous au bord de la route pour acheter des fruits frais. Arrêtez-vous à la bibliothèque locale et soyez enthousiasmés par tous les dépliants sur les cours et les activités pour enfants. Découvrez la meilleure pizza en ville et la boulangerie.

  • Deuil d'honneur. Ce n'est pas grave pour les enfants d'exprimer leur tristesse de dire au revoir à tout ce qu'ils ont connu. En fait, c’est très saint et ça rendra leur ajustement plus facile dans leur nouvel endroit.

  • Donnez un peu de contrôle à votre enfant. Laissez votre enfant participer à autant de décisions que vous le pouvez. Encouragez leurs opinions et leur participation.

  • Gardez l’horaire de votre enfant constant, autant que possible.

  •  Installez les chambres des enfants en premier. Votre enfant aura un espace calme et sécuritaire entouré de ses objets familiers, ce qui l'aidera à s'adapter et à se sentir bien dans son déménagement. Cela lui donne aussi un endroit sûr pour jouer pendant que vous installez le reste de la maison.
Retourner au Canada
Par Kayla Budd (16 ans)
Je m’appelle Kayla Budd. Ma famille et moi sommes déménagés ici en Allemagne en 2015 et nous retournerons au Canada cet été. Quand je suis arrivée ici, j’ai commencé la 9 e année, donc j’ai fréquenté la section secondaire de l’école internationale Afnorth.

Déménager ici c’était un peu effrayant, mais aussi très fascinant. Laisser derrière mes amis a été difficile, mais avoir l’occasion de visiter des pays différents comme l’Allemagne, les Pays-Bas, la Belgique, l’Autriche, l’Espagne, le Portugal, la France, l’Italie, le RU et un certain nombre d’autres a aidé à compenser pour cela.

J’ai vraiment apprécié le groupe de jeunes des SFM(E) parce qu’il m’a donné l'occasion de rencontrer d’autres gens dans la même situation que moi. Les conférences des jeunes auxquelles j'ai assisté et les autres excursions ont été formidables. Mes parents m'ont encouragée à me porter volontaire pour différents événements et des activités. Si on m’en donnait l’occasion, je le referais encore une fois. Cet engagement m’a impliquée encore davantage dans la communauté. Et si j’ai un conseil à vous donner c’est… Engagez-vous. Vous pourriez vous sentir très seul(e) si vous ne faites pas l’effort de rencontrer d’autres gens.

Maintenant, comme nous sommes en processus de retour au Canada, j’ai des sentiments contradictoires. Le Canada me manque, les amis et la famille là-bas et la possibilité de parler anglais avec tout le monde. Cependant, j’aime vraiment l’Europe et comment c’est différent du Canada. Il y a tant de personnes et cultures différentes, les sites à visiter sont incroyables et le mode de vie est plus détendu. D’ailleurs… ne manquez pas de visiter Amsterdam et Londres!

Quand vous arrivez ici… ne clignez pas des yeux. Le temps passe vite. Profitez de tout. Appréciez votre aventure!
Mon expérience HORS CAN
Par Meghan Marcotte

Lorsque nous effectuions la sélection préliminaire Hors CAN, tout le processus était exténuant. Essayer d'obtenir des rendez-vous chez un médecin civil avant la marque des soixante jours : brutal. Finalement, presque cinq mois après le début du processus de sélection, nous avons reçu notre message. Les regards qu’on nous lançait quand nous étions à l'aéroport avec treize bagages, trois sièges de voiture, une poussette double et trois enfants à peine assez vieux pour aider, ça n’avait pas de prix. Je ne suis pas certaine si tout ce monde se moquait de nous, ou s'il nous plaignait, au fond.
 
Avance rapide sur trois ans et nous voilà aujourd'hui. Trente pays visités, je ne pouvais sérieusement pas demander une meilleure expérience que ce que nous avons eu jusqu'ici. Ça ne veut pas dire qu'il n'y a pas eu de défis. Être en Allemagne, avec la langue parlée, en soi, est difficile. La seule chose que personne ne vous dit avant de partir est à quel point Geilenkirchen est proche des Pays-Bas. C’est difficile d'apprendre l'allemand, alors qu'il serait probablement aussi bénéfique d'apprendre le néerlandais. Même l'école des enfants est aux Pays-Bas. Mais, la chose à propos des Pays-Bas, c'est que tout le monde y parle anglais; vous pouvez TOUJOURS trouver quelqu'un pour aider de bon cœur. Un autre défi, l'Allemagne est fermée le dimanche (oui, à peu près tout le pays!). Les dépanneurs ne sont pas ouverts, alors n'oublie pas d'acheter ton lait et tes œufs le samedi! Besoin de salami pour le dîner de vos enfants le lundi? Assurez-vous de l'avoir samedi! Et ne faites pas de bruit le dimanche non plus - vous serez condamné à une amende! Je ne parle pas par expérience ici, mais si j'avais reçu un dollar à chaque fois que mes enfants jouaient dehors un dimanche et que je grinçais des dents quand j'en entendais un crier juste un peu trop fort, je serais riche!
 
Trouver un emploi à la base n'est pas facile, mais c'est faisable. Je suis à la clinique médicale depuis maintenant deux ans. À cause des VISA, vous n'êtes pas en mesure d'obtenir un emploi sur l'économie locale, mais il y a toujours beaucoup de postes qui s'ouvrent habituellement pendant la saison des affectations.
 
Mais c’est assez pour les défis! Il y a tellement de points forts, je ne serais même jamais capable de tous les décrire ici! La nourriture est moins chère et plus saine. Je peux acheter 3 kg de carottes pour 0,99 €. Un pain pour 0,55 €. Les concombres sont 0,59 € la plupart des jours. Une boîte géante de céréales coûte 1,99 €.
Le lait coûte 0,68 € (1 $) pour un litre. Et tout ce que je ne peux pas trouver sur l'économie (par exemple : le maïs en crème !!!), je peux le trouver à l’épicerie sur la base américaine.

Mon principal point fort est le voyage! L'école pour enfants inclut une semaine de vacances en octobre, deux semaines à Noël, une semaine en février ou mars pour le carnaval et deux semaines à Pâques. La quantité de voyages qui peuvent être faits pendant leurs congés me choque encore. Comme je l'ai mentionné plus haut, au cours des trois années que nous avons passées ici, nous avons voyagé dans une trentaine de pays. Certains petits, d'autres assez grands, mais tout aussi incroyables! Dans certains nous n'avons pas passé autant de temps que je l'aurais souhaité, mais je prévois certainement d’y retourner un jour. Imaginez-vous aller à Copenhague pour un long week-end pour 100 € aller-retour - pour cinq personnes! Nous sommes allés à Pise et les vols étaient 199 € aller-retour - pour tous les cinq! Au lieu de regarder la balle tomber la veille du Nouvel An assis dans notre divan, nous sommes allés à Berlin pour leurs feux d'artifice, Disneyland Paris pour les leurs, et un complexe tout inclus à Antalya, en Turquie pour leurs célébrations. Mes enfants avaient cinq et six ans et sont maintenant capables de dire qu'ils ont vu les pyramides de Gizeh, une des merveilles du monde! Ils en parlent encore un an et demi plus tard. J'ai montré à mes enfants où mon grand-père a grandi en Italie; un petit village au sommet d'une montagne. Je n'aurais jamais pu faire ça au Canada.
 
Par contre, l'une des meilleures expériences à ce jour est d'être à la crête de Vimy pour la cérémonie du 100e anniversaire. Il n'y a pas un seul endroit ce jour-là ou j'aurais préféré être. J'ai encore la chair de poule à y penser. Les gens qui applaudissent alors que les militaires habillés en DEU qui passent avec leurs familles, me font toujours pleurer.

Nous avons vécu une vie dont la plupart rêverait. Quand mes enfants me demandent de voir des photos de la ‘’tour penchée’’ - la tour penchée de Pise - et du Colisée, je sais que nous leur avons certainement montré plus du monde que je n'aurais jamais pu imaginer!!
Dans le but de saisir l’essence de Bruxelles, nous partageons avec vous, sous un ordre arbitraire, nos dix meilleurs conseils.
 
1.        Méfiez-vous de la bière – C'est un fait peu connu que les canadiens aiment la bière et la bière belge ne fait pas exception. Mais avec un pourcentage moyen d'alcool dans la bière locale allant de 7 à 11 %, nous disons simplement – soyez prudent.
2.        Les pavés peuvent tuer - C'est-à-dire vos chevilles et vos talons hauts. C’est pourquoi vous pourriez vouloir reconsidérer porter des talons hauts pour vos rendez-vous galants ou pour la bière d'après-midi.
3.        Laissez vos plaques de cuisson au Canada - Non seulement parce que la boulangerie est pour la Belgique ce que Tim Horton est pour le Canada, mais aussi parce que la plupart des fours bruxellois sont beaucoup plus petits que les modèles nord-américains et qu'il y a de bonnes chances que vos plaques de cuisson et autres grands accessoires de four n’y entrent pas.
4.        Étudiez vos panneaux de signalisation - Même si vous êtes encore du ‘’bon côté de la route’’, conduire à Bruxelles peut parfois paraître bien bizarre. Les panneaux de signalisation peuvent être redondants, déroutants ou même inexistants. Les rues latérales peuvent avoir priorité sur ce que vous considérez comme la route principale, il n'y a souvent aucun panneau d'arrêt aux intersections, et vous devez faire attention : aux tramways, aux ronds-points à la circulation dense et aux différents feux de circulation pour les voitures, les tramways, les cyclistes et les piétons. Donc, peut-être qu’il vaut mieux...
5.        Laisser la voiture à la maison – Les travaux routiers sont courants, tout comme les voitures stationnées en double dans la rue tandis que les propriétaires se précipitent dans la boulangerie pour acheter une baguette. En d'autres termes, une conduite de 5 km peut vous prendre 10 ou 30 minutes et, la plupart du temps, vous arriverez à votre destination plus rapidement si vous prenez le transport public ou votre vélo. Mais si vous utilisez votre vélo...
6.        Adoptez les fluorescents - Lorsque vous faites du vélo à Bruxelles, avoir l’air d’un grand cône de signalisation qui clignote est une bonne idée. Vous pensez peut-être que je plaisante, mais je vous assure que je ne rigole pas : faire du vélo en Belgique peut être une expérience intimidante. Si vous utilisez votre espace sur la route, portez les matériaux de protection appropriés, utilisez une bonne lumière et comprenez bien les panneaux de signalisation, vous devriez rentrer chez vous en sécurité pour le souper.
7.        Votre parapluie est comme votre carte de crédit – Ne sortez pas sans eux.
8.        Portez de l’argent liquide – Assurez-vous de toujours porter des pièces sur vous, comme vous en aurez besoin pour accéder aux toilettes publiques. En plus, il arrive souvent que les entreprises et les marchands n’acceptent que de l’argent liquide.
9.        Ici, c’est le rythme des îles qui règne - La Belgique est parfois appelée la Jamaïque d'Europe. Ne vous inquiétez pas si votre facture médicale n'est pas encore arrivée ou si le plombier n'est pas venu; ils arriveront bien tous les deux ... tôt ou tard. Oh, et maintenant qu’on parle du temps : notez qu'en Belgique, si on arrive 15 minutes en retard, on est à l'heure.
10.    Des pantalons extensibles – Trois choses à comprendre : le vin est bon marché, les vêtements ne le sont pas, vous mangerez plus de gaufres, de frites et de chocolat que vous ne le croyez ... alors apportez des pantalons extensibles.
 
Et, un dernier point mais non le moindre, une mise en garde pour vos visites au pub : ne confondez pas les frites belges avec les frites françaises. C'est un faux-pas.
En Belgique avec les Enfants
Par Jennifer Delanhunt , Prestataire de services communautaires

Nous n’avions aucune idée à quoi nous attendre quand nous avons emballé nos biens précieux, tels que les ours en peluche et les doudous (alias couvertures) très aimés et quelques photos de la famille que nous quittions. Le 1 er juillet nous sommes partis pour la Belgique avec nos enfants de huit mois et de quatre ans et un tas de bagages. Lorsque nous étions assis à bord de l’avion prêt à décoller j'ai éprouvé un moment de panique, me demandant dans quelle situation nous nous étions mis. Vraiment, qui décide de quitter le confort de sa maison avec un bébé et un tout-petit pour voler à travers l'océan à un endroit qu'on n’a jamais visité auparavant? Il s'avère que c’était la meilleure décision que nous n’ayons jamais prise!

Élever nos enfants dans un pays étranger a été une expérience et une aventure incroyables. Nous avons été exposés à une grande variété de traditions et d’expériences culturelles nouvelles au-delà de notre imagination la plus folle. Cette expérience a changé notre façon de voir le monde (pour le mieux). Nous avons exploré les terrains de jeux, les châteaux, les villes et les marchés locaux. Nous avons eu notre premier goût des vraies gaufres belges, de frites avec mayonnaise de toutes les sortes imaginables, et, bien sûr, du chocolat belge (un favori de la famille).

Peu après notre arrivée, nous avons inscrit notre fils à la maternelle locale et nous nous sommes installés dans notre nouvelle vie en Europe. Notre raison pour avoir choisi une école belge au lieu d’une école canadienne/internationale étaient d’aider nos enfants à s’intégrer dans la communauté belge. Notre décision semble porter fruit parce que notre fils s'est fait de nombreux amis proches parmi les enfants locaux qui peuvent lui donner une expérience dépassant ce que nous, comme parents, pouvons lui offrir. Il sait maintenant que Sint-Niklaas (figure légendaire basée sur Saint-Nicolas, le patron des enfants) apporte des cadeaux qu’il met dans leurs chaussures la veille du 5 décembre.

Je ne dis pas que ce fut une transition facile et sans stress et qui s’est faite du jour au lendemain. Au cours des premières semaines d'école mon fils voulait retourner au Canada avec ses amis et son « ancienne » école maternelle. Je ne le comprenais pas, vraiment, comment ça pouvait être difficile? Après tout, il n’avait que 4 ans. Je n’ai pas tenu compte de la frustration que mon fils éprouverait quand les autres enfants ne pouvaient pas comprendre son langage mélangé de français canadien et d’anglais. Son enseignant ne comprenait pas ce qu’il disait car l’anglais n’est pas une langue qu’on apprend dans notre région et le français du Québec est vraiment différent de celui d’ici. Cependant, il ne lui a pas fallu longtemps pour apprendre la langue et les traditions de ses pairs et avant Noël il s’était déjà bien intégré dans sa nouvelle école.

J’espère que nous avons pris la bonne décision d’envoyer nos enfants à une école locale (je dis nos enfants parce que ma fille commencera l’école cet automne à l'âge de trois ans). Nous espérons que ce choix les aidera à sentir qu’ils font partie de la communauté belge pendant notre affectation ici et leur permettra un sentiment d’appartenance, peu importe où la vie nous mènera. Un déménagement à l'étranger avec des enfants est un défi, mais cela ne doit pas vous empêcher de poursuivre les nouvelles aventures qui vous attendent, vous et votre famille. Les enfants sont extrêmement résilients et s’adaptent facilement.  
CE QUE J’AI APPRIS DE MON EXPÉRIENCE EN EUROPE (et ce que je continue d’apprendre)
Par Joany Beauregard , Gestionnaire des services communautaires
MFS Team at Annual Sugar Bush                 
Nous vivons tous notre mutation en Europe différemment. Pour nous, jeune couple sans enfant, notre mutation en Belgique s’est super bien passée et nous avons bien vite pris goût à la vie européenne. Cependant, je mentirais si je disais que tout se passe sans anicroches depuis notre arrivée en Belgique. Avec du recul et de grandes respirations plus tard, voici ce que j’ai appris de notre temps en Belgique (et que je continue de mettre en application au quotidien) :

·    Apprendre à laisser aller ce qu’on ne peut pas contrôler.  (Namaste ;-) )
Étant une personne très organisée, il m’a été difficile d’apprivoiser ce contexte et je continue de me répéter qu’il ne faut pas comparer à ce que j’ai connu avant ou comment cela se passerait si j’étais au Canada.
·   La patience est une vertu que je dois puiser en moi. (Inspire, expire!)
Que ce soit pour une question administrative quelconque, pour payer à l’épicerie, en attente éternelle en file (en voyage, suis-je la seule qui pense qu’on passe notre temps à attendre en file? :-P), je me dis et redis d’être patiente!
Moose milk au festival de SHAPE, septembre 2016.
Il y a beaucoup plus de monde en Europe qu’au Canada, on ne se le cachera pas, l’attente est donc nécessairement plus longue! Il m’a été difficile de ralentir le rythme de vie effréné qu’on mène en Amérique du Nord. Ici, les gens sont beaucoup moins stressés et ça parait! J’apprends de plus en plus à vivre sur le rythme européen.

·   Profiter de chaque nouvelle expérience et aventures et surtout être reconnaissante de ce que la vie me donne.
‘’Quelle chance inouïe que de vivre en Europe pour quelques années!’’ Voici ce que j’essaie de me dire à chaque jour. Prendre le temps d’apprécier chaque découverte, qu’elle soit touristique, culinaire, historique ou culturelle. Lier des amitiés incroyables, vivre des moments qui seront marqués à tout jamais dans notre mémoire et qu’on prendra plaisir à raconter à nos enfants et petits-enfants un jour…et surtout apprécier la vie qu’on mène au lieu de se plaindre (de la météo surtout haha).
·   Célébrer mon héritage culturel et apprendre à être fière d’être Canadienne.
Avant ma venue en Europe, je me disais être citoyenne québécoise et canadienne, sans vraiment m’attarder au sens de ces mots, sans vraiment célébrer ni l’un ni l’autre. Depuis que je suis installée en Belgique, je ressens une profonde fierté de dire que je suis Canadienne et aussi Québécoise. Notre communauté canadienne en Europe est belle et diversifiée, tout comme notre grand pays. J’ai appris à être fière de mes racines et à travers nos périples en Europe, j’apprends notre Histoire et notre implication en Europe et le tout m’aide à encore plus m’ancrer dans notre belle identité canadienne.
De l'enseignante et conjointe militaire à la mère militaire: Préparer nos enfants à un déménagement militaire
Par Karen Cluley
( Réimprimé de 2015 )
Le déménagement peut être une période tumultueuse pour la plupart d'entre nous, en particulier pour les enfants; une période pleine d'anxiété et de stress. En tant qu'ancienne enseignante, qui a occupé diverses fonctions au sein des communautés militaires, j'avais souvent des enfants dans ma classe qui vivraient un déménagement militaire ou qui vivaient des déploiements fréquents de leurs parents à tout moment donné au long de l'année scolaire. En tant qu'enseignante, je faisais tout ce qui était en mon pouvoir pour aider ces étudiants à bien vivre la transition dans leur nouvelle situation: communication ouverte avec les élèves et leurs parents, éducation des caractères intégrés et discussions sur les sentiments et les émotions pendant les cours en classe, soutien supplémentaire pour les élèves qui semblaient être aux prises avec le changement, etc.

À l'époque, je n'avais pas d'enfants, mais mes expériences en classe ont mené à de nombreuses discussions avec mon conjoint militaire sur la façon dont nous pourrions soutenir nos enfants le jour où le temps viendrait. Maintenant, cinq ans plus tard, je me retrouve mère de trois enfants (des jumeaux de deux ans et une fille de quatre ans), et je me prépare à notre premier déménagement militaire en tant que famille avec des enfants ... et pas n'importe quel déménagement militaire, une affectation Hors CAN. Mon espoir en écrivant cet article est simplement de partager avec d'autres parents certaines des stratégies que mon mari et moi utilisons avec nos jeunes enfants, afin de faciliter la transition du déménagement militaire sur nos enfants . Cliquez ici pour en savoir plus. 
Le projet jardinage de Naples
La communauté canadienne de Naples s'est réunie en avril pour construire un nouveau jardin à Villa Maple Leaf. De nombreux bénévoles ont offert leur temps et leur expertise pour donner vie à ce projet. Le personnel et les bénévoles des SFM (E) se sont réunis un samedi matin ensoleillé et ont commencé à travailler sur le projet. Ils ont tous travaillé ensemble au rythme de la musique et même les enfants ont pu donner un coup de main.

Trois heures plus tard, le travail était terminé et le jardin était prêt à être planté! Quelques jours plus tard, les enfants de la communauté ont été invités à venir planter des herbes, des fruits et des légumes dans le nouveau jardin. Ils l'ont fait avec beaucoup d'enthousiasme et de soin. Nous attendons patiemment de goûter les fruits (et les légumes) de tout ce travail!
La journée des bénévoles / de la famille
Samedi le 10 mars 2018
Communauté du Royaume-Uni
Samedi le 10 mars 2018, l'équipe des régions éloignées des SFM(E) R.-U. a organisé notre événement annuel de la journée des bénévoles / de la famille dans la magnifique ville historique de Cambridge. Nous avons commencé la journée en nous réunissant au charmant hôtel Hilton Centre-Ville Cambridge. Les familles se sont réunies pour socialiser et reconnecter avec de vieux amis ou en faire de nouveaux.

Pour certaines familles, c'était la première fois qu’ils participaient à notre événement Journée des bénévoles / de la famille et pour d'autres, c'était la dernière fois puisqu'elles retournaient au Canada cette année. Certaines familles ont mis de trois à quatre heures de voyagement pour se joindre à nous lors de cet événement. Mais quelle que soit la distance que nos familles ont dû parcourir ou le temps qu'il leur a fallu pour y arriver, nous sommes heureux et honorés d'avoir eu un tel taux de participation.

À tous nos bénévoles, nous vous vous offrons nos plus sincères remerciements. L’entraide démontrée ici souligne qu'il faut vraiment un village - un village canadien - pour assurer la santé et le bien-être de nos familles.
Après la socialisation initiale et la réunion, nous avons dégusté un déjeuner sous forme de buffet à l'hôtel. Ensuite, nous avons eu notre événement d'appréciation des bénévoles avec la présentation de cadeaux de remerciement à ces généreux bénévoles​.

Nous aimerions également remercier sincèrement nos partenaires du Canex qui appuient le travail que nous faisons en fournissant le financement pour ces cadeaux remis à nos bénévoles. Les enfants qui assistaient à notre événement ont pu profiter de la salle de pause pour faire des bricolages pendant que nous honorions les bénévoles britanniques qui ont pu assister en personne. Nous avons un grand groupe de volontaires dans toute l'Europe qui n'ont malheureusement pas pu assister à notre événement mais que nous aimerions également reconnaître.
Notre communauté a bien de la chance d'avoir ce groupe de bénévoles dévoués qui soutiennent nos activités et initiatives. Cela témoigne de la résilience et de la force des familles des militaires canadiens lorsque nous continuons à donner aux autres, même lorsque nous nous trouvons nous-même dans des affectations difficiles et\ou à l'étranger et lorsque nous prenons le temps de partager ce que nous avons appris et les expériences que nous avons vécues dans le but de supporter les autres familles militaires canadiennes. Après notre événement bénévole, nos amis du PSP ont généreusement financé l'excursion de l'après-midi. Nous avons tous eu droit à une visite à pied du vieux Cambridge et en barque sur la rivière Cam.

Nous avons eu l'occasion d'apprendre un peu de l'histoire de cette célèbre ville universitaire. Nous avons pu voir l'arrière-plan dans certaines scènes des films Harry Potter, nous avons marché devant le pub que Stephen Hawking avait l'habitude de fréquenter, et avons pu faire l'expérience du pont mathématique à partir de l'eau. Et tout cela à travers d’autres moments agréables de notre visite. Nous avons même eu de la chance avec la température et avons eu le jour le plus sec et le plus ensoleillé d’une période de deux semaines pour profiter de notre sortie.

Ce fut une journée magnifique et significative et nous remercions tous et chacun pour leur participation, quelle que soit son importance. Votre équipe des SFM(E) R.-U. et Régions éloignées a déjà hâte d'accueillir les familles britanniques pour l'événement de l'année prochaine.
Opportunités d'emploi
Pour voir nos opportunités d'emploi civils en Europe, veuillez consulter notre nouveau site internet .
Pour des opportunités d'emploi avec l'OTAN cliquez ici.
Pour des opportunités d'emploi avec NATEX, cliquez ici.
Restez Branchés
Visitez notre
Chaîne YouTube
pour les enregist reme nts de nos sessions virtuelles.
Vous voulez faire du social? Aimez-nous sur Facebook pour vous tenir au courant des programmes et des ressources mis à votre disposition. 
Veuillez-vous assurer de visiter notre site Web souvent pour les derniers programmes et services offerts. 
Afin de recevoir des nouvelles hebdomadaires au sujet des familles militaires canadiennes, consultez l' Hebdo des familles militaires.