Catastrophe humanitaire imminente dans le camp d'Al Rukban
Paris, le 17/10/2018 - L'UOSSM appelle à la livraison immédiate de nourriture, d'eau et d'aide médicale au camp de réfugiés d'Al Rukban. Ce camp, situé dans le sud-est de la Syrie, à la frontière entre la Jordanie et l'Irak, abrite environ 55 000 personnes déplacées internes, selon les estimations de l'ONU. Les aides bloquées depuis janvier 2018, ont conduit à une situation aujourd’hui critique.

Selon les agents  de santé  communautaires  sur le terrain, le 8 octobre, en moins de 24 heures, deux nouveau-nés sont morts dans le camp.

Huda Raslan, âgée de 4 mois, est décédée des suites de malnutrition et d'un manque d'accès à des soins médicaux. Munaf Al Mahmoud, un bébé d'un an est lui aussi décédé faute de soins médicaux adéquats. La population entière souffre de malnutrition sévère et 15 personnes sont décédées au cours du mois des suites de maladies qui auraient pu être prises en charge. 150 patients nécessitent actuellement des soins médicaux urgents.
« C’est tout à fait barbare et illégal au regard du droit international de refuser de l'aide à ces civils. Les enfants souffrent de malnutrition et sont obligés de boire de l'eau contaminée. » a déclaré le Dr Ziad Alissa, président de l’UOSSM France. Il a ajouté : « Les femmes enceintes accouchent en plein désert, sans les soins médicaux les plus élémentaires. Celles qui ont désespérément besoin de césariennes ne sont pas autorisées à quitter le camp et se retrouvent dans des situations plus que périlleuses. Nous ne pouvons pas attendre une minute de plus pour envoyer de l'aide à Al Rukban. »  
L’UOSSM, Union des Organisations de Secours et Soins Médicaux est une organisation humanitaire médicale française et internationale dont la mission est d’apporter secours et soins médicaux aux populations affectées par le conflit en Syrie, sans aucune considération pour leur nationalité, leur origine ethnique, leur sexe, leur religion ou leur affiliation politique. Crée en 2012, l’UOSSM a déployé son action autour de cinq programmes majeurs en Syrie pour accompagner et soutenir le personnel soignant, les victimes civiles et les malades au quotidien : la construction et le soutien d’hôpitaux, la mise en place de centres de soins primaires, de centres de soutien psychologique et de santé mentale, la formation du personnel médical et la recherche médicale. L’UOSSM soutient plus de 120 hôpitaux et plus de 200 centres de santé à travers toute la Syrie. 
Contact Presse :
Maroussia Simonin, chargée de communication 
07 88 38 95 97
chargee.communication@uossm.fr