Le 4 juillet 2019, jour de l’Indépendance américaine, s’ouvrira, l’exposition “Memory and Movement” de l’artiste peintre, Laurel Holloman.

« Je pense qu'il est difficile de préserver la mémoire parce que l'inconscient la modifie constamment. C'est pourquoi il est si compliqué, mais pourtant si intéressant d’explorer ce thème en peinture.
La mémoire n'est jamais finie. Il n’existe pas de vérité absolue. Elle peut rester proche de la réalité mais jamais elle n’est exacte. La mémoire est liée à une émotion. J'ai donc utilisé un événement de ma vie lors de la création de chaque œuvre. Je souhaitais également visualiser techniquement ce que la peinture révèle en mémoire lorsque les couches sont superposées d'une certaine manière. »
Laurel Holloman

Dans « Memory and Movement », Laurel Holloman présente de toutes nouvelles œuvres inédites, peintes spécialement pour cette exposition, accompagnées de quelques pièces de la série Color Forest , exposées durant la Design-Week de Milan en 2018. Le thème du Mouvement associe ces peintures par des formes tourbillonnantes et tranchantes qui traversent chaque toile en un coup de pinceau énergique et confiant, les fouettant d’éclats de couleur. Ce style est inspiré de « Swell », une large composition dans les tons bleus exposée en 2013 durant la Biennale de Venise (Group Show “Nell’Acqua Capisco”) et de « Blood Ocean », une œuvre primée lors la Biennale de Chianciano (Italie-2018) avec sa profondeur luxuriante couleur d’eau et ses traits rouges brûlants.

Laurel Holloman poursuit ce mouvement abstrait en le combinant avec le thème de la Mémoire.

Chaque pièce explore les différentes formes de sensations, d’images et d’émotions dans la peinture. Certaines images étant délibérément floues, le spectateur doit se plonger dans chaque œuvre et s’en imprégner un peu plus longtemps pour en percevoir le sens.

La plupart des œuvres de grand format sont des peintures dans des peintures où Laurel Holloman a laissé la première couche apparaître sous les suivantes, soit en rendant la dernière couche floue, soit en l’enlevant à certains endroits pour faire réapparaître la couche inférieure. Laurel Holloman juxtapose volontairement la mémoire technique de la peinture à sa propre mémoire consciente et inconsciente.

Memory and Movement, proposée en collaboration par Little Monkey Productions (USA) et Claudine Gil Galerie (France) est la deuxième exposition personnelle de Laurel Holloman à la Galerie Joseph . La première en 2014 "The Fifth Element" a exploré les quatre éléments. Ces forces unissent encore ses œuvres récentes, peintes dans un rouge ardent ou d’une couleur turquoise aux reflets profonds ou représentant des herbes vertes et ondulantes dans d'un paysage vallonné.
Floue ou nette, la nature est un thème constant dans la palette artistique de Laurel Holloman. Ses peintures emmènent le visiteur, ailleurs, dans un autre monde de couleurs extrêmes, de spiritualité et de méditation.

  • Vernissage le Jeudi 4 juillet 2019 de 18h30 à 21h00

  • Exposition du vendredi 5 juillet, au dimanche 14 juillet 2019 de 11h00 à 19h00 | Galerie Joseph, 7 rue Froissart, 75003 Paris (Marais)

A PROPOS DE LAUREL HOLLOMAN:

Laurel Holloman est notamment connue pour l’utilisation vibrante des couleurs, ainsi que pour ses oeuvres de très grandes tailles qui peuvent atteindre jusqu’à quatre mètres!
L’artiste réside et travaille à Los Angeles, aux Etats-Unis. Après un début remarqué grâce à sa série de peintures TriBeCa , réalisée en studio à New-York durant l’été 2010, Laurel a donné corps à plusieurs expositions internationales en solo et en groupe, entre Paris, Venise, Amsterdam, Londres, Berlin et Milan.Your copy

«Je sens que mes peintures ont un langage secret né de la science et de mon obsession du pourquoi et du comment nous sommes ici. Je peins dans l'abstraction avec des notes subtiles de l'imagerie des éléments : le Ciel, l'Eau, le Feu, la Terre, le vol d'un oiseau, des cellules en reproduction ou le lit céleste des étoiles. Je suis obsédée par les pigments métalliques et par les effets de texture et je joue avec des touches de pinceaux pour donner à mes peintures une troisième dimension et explorer l'émotion." L.H.

Coeur Libre , est présentée à la Mairie du Panthéon sur invitation du Maire (Paris, Avril 2012). Cette exposition réunissait une quinzaine d’œuvres captant habilement des sensations de liberté opposées à des formes de répression. Cette dichotomie se retrouve dans la manière dont Laurel appréhende le support en jouant sur plusieurs couches.
Trois mois plus tard, Free Falling est présentée à l’Ateneo Veneto, durant la Biennale d’Architecture de Venise 2012 avec pour la première fois un accrochage de grands formats extrêmement lumineux. Cette exposition était également la première collaboration entre l'artiste et Lea Mattarella, professeur d'histoire de l'art et critique d'art de La Repubblica, qui a réalisé l'installation.

All The World Inside , s’est tenue à Berlin au printemps 2013 et a été de nouveau installée par Lea Mattarella. Cette exposition comprenait 17 peintures murales de grande échelle réparties dans les trois salles du Grand Palazzo Italia.

Durant l’été 2013, la peinture Swell a été choisie pour l'exposition collective, Nell’Acqua Capisco à la Biennale de l’Art de Venise, organisée par Claudio Libero Pisano (Directeur du CIAC-Castello Colonna di Genazzano-Roma) et reproduite dans le catalogue officiel de la Biennale.

The Fifth Element, s’est déroulée à la Galerie Joseph, à Paris, en Juillet 2014 et a rencontré un public de plus en plus séduit par l’émotion poétique qui se dégage des œuvres de Laurel. Les 28 pièces installées dans les cinq salles, reflètent visuellement les quatre principaux éléments concrets. Terre, Air, Eau et Feu sont présentés de manière thématique dans chaque pièce et le mystérieux «Cinquième Élément» réside dans l'émotion ressentie par chacun des visiteurs.Cette exposition a été suivie en octobre 2014 d'une invitation à la hould Biennale internationale d'art contemporain de Buenos Aires (Argentine). The Reach a été récompensée par le Premier prix de la Biennale dans la catégorie peintures et Laurel a remporté le prix Banco Ciudad pour son oeuvre en général.

En novembre 2015, l’artiste a présenté The Innocents à Londres, une exposition de portraits de femmes et d’enfants présentant des sujets âgés de 18 mois à 90 ans, explorant avec émotion l’évolution de la vie.

Au cours de l'été 2016, le musée Jan van der Togt (Amsterdam) a invité Laurel à réaliser une exposition personnelle. Traitant de questions environnementales, Laurel capture des images réelles de forêts, de plantes et d'animaux dans leurs espaces naturels endommagés. L’installation «Everglow», qui rappelle le vitrail, est une série de 12 panneaux peints et retro-éclairés (LED) et est représentative des problèmes actuels de réchauffement de la planète. Chaque pièce est une combinaison de glace et de feu, représentant la fonte des glaciers inévitable à laquelle nous assistons impuissants.

Dans Fertile Ground, sa deuxième exposition à Londres (Bankside Gallery, juillet 2017), Laurel Holloman continue d'explorer ses thèmes de prédilection de la nature. Elle explore le monde de la flore, au travers de micro-images très abstraites de fleurs durant leur épanouissement.

Pour Color Forest (Fondation Luciana Matalon, Milan, avril 2018), Laurel Holloman a peint plusieurs œuvres faisant référence au style des grandes peintures murales qu'elle a créées pour ses expositions personnelles All The World Inside (Berlin, 2013) et The Fifth Element (Paris, 2014), utilisant des dimensions plus adaptées aux espaces de la fondation. Le lien entre ces œuvres n’est pas seulement le choix stylistique mais aussi le thème: "l’espace ou le seuil liminal" qui constitue la frontière entre la vie et la mort. De cette sensation découle également une section intitulée "Memory Paintings", dans laquelle des couches de peinture sont superposées avec des patines d'or et d'argent diluées, à laquelle sont ajoutées des pigments nacrés.Ces oeuvres iridescentes représentent une sorte de recherche de l’imaginaire qui néanmoins s’estompe trop rapidement.

Actualité: Le 4 juillet 2019, s’ouvrira à Paris l’exposition “Memory and Movement” de Laurel Holloman

Laurel Holloman a obtenu une licence en Arts à̀ l’Université́ de Caroline du Nord-Chapel Hill avec une spécialisation dans l’art de la performance et l’art visuel.
Elle poursuit ses études à̀ UCLA (Californie) ainsi qu’à la British American Drama Académie à̀ Londres, en alternant entre le théâtre et l’art visuel.
Avant de décider en 2010 de devenir peintre à temps plein et de se faire un nom dans le monde de l'art, Laurel Holloman a connu une carrière d'actrice durant 20 ans.
 
Ses rôles marquants comportent Mick Kelly, âgée de 15 ans, dans la pièce de théâtre The Heart is a Lonely Hunter à Broadway, une performance remarquable dans le rôle d’une adolescente gay dans Two Girls in Love présenté au Festival du film de Sundance, suivi de plusieurs personnages dans des films indépendants réalisés par Paul Thomas Anderson ou Jean Marc Vallée.
Laurel Holloman s'est ensuite tournée vers la télévision avec un rôle récurrent dans Angel et le rôle principal dans The L Word pour lequel elle a remporté le Golden Satellite de la meilleure actrice dans une série dramatique.
 
Laurel Holloman est une artiste accomplie pour qui la peinture n’a jamais été un passe-temps. Bien au contraire, elle est omniprésente dans sa vie et sa formation accadémique l’y avait préparé. Depuis près de 10 ans, elle s’y consacre à plein temps. Après sa carrière d’actrice, Laurel n’a pas hésité à foncer tête baissée dans un univers coloré, frôlant les frontières de l’abstrait, renonçant ainsi aux plateaux de cinéma et de télévision, pour le bonheur des collectionneurs d’Art contemporain qui admirent chaque jour un peu plus son travail.
 
Pour plus d’informations visiter:   laurelholloman.net

Expositions Solo:
2019: Memory and Movement, Galerie Joseph, Paris
2018: Color Forest (duo exhibition with sculptor Susi Kramer)
Fondazione Luciana Matalon, Milan, Italy
2017: Fertile Ground, Bankside Gallery, London, UK
2016: Everglow, Museum Jan van der Togt, Amstelveen, NL
2015: The Innocents, Mernier Gallery, London, UK
2014: The Fifth Element, Galerie Joseph, Paris, France
2013: All the World Inside, Palazzo Italia, Berlin, Germany
2012: Free Falling, Ateneo of Venice, Venice, Italy
2012: Coeur Libre, Pantheon Town Hall, Paris, France

Expositions de groupe:
2018: Museum of Art- Biennale Chianciano (Italy)
2018: Water for Life, International Art Exhibition, Niagara Falls History Museum, Canada
2014, 2016, 2018: The Contemporary Art Biennale of Argentina, Centro Borges Museum, Buenos Aires, Argentina
2017: Museo Ateneo de Madrid, A Collection Art from Spain and the Americas, Madrid, Spain
2014: Spectrum Miami, Contemporary Arts Selection, Miami, Florida
2014: The Opera Gallery, Monaco, France
2013: The Venice Biennale, Nell'Acqua Capisco, San Marco Piazza, Venice, Italy

Récompenses:
1st Place in Painting, Contemporary Art Biennale of Argentina, 2014
Banco Ciudad Award Best Overall, Contemporary Art Biennale of Argentina, 2014
5th Place in Painting, Florence Biennale, 2015
1st Place, The International Federation of Art Critics, Chianciano Biennale, 2018

Media Contact: Claire Arnaud-Aubour
📞 + 1 (323) 877 - 8102

Sp LA shPR Agency
1450 2nd Street, Santa Monica, CA 90401
"Coloring the world, one story at a time"