Coronavirus (COVID-19) -
Avis aux membres de l'ACMV
Avis aux membres de l'ACMV,

Nous vivons une période sans précédent dans l’histoire de notre pays, tandis que tous les Canadiens et tous les citoyens du monde sont en état d’alerte en raison de la pandémie de COVID-19. Les professionnels vétérinaires sont préoccupés par la santé de leurs équipes et les clients ont des questions sur la santé de leurs animaux et leur propre santé.
 
L’ACMV tient à rassurer ses membres que leur association nationale, en coordination avec les associations provinciales de médecine vétérinaire et les organismes de réglementation, est en contact permanent avec les organismes fédéraux, comme l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC), afin de fournir aux médecins vétérinaires les renseignements les plus à jour pour les aider à protéger leurs clients, leurs équipes et leurs familles. 

Certains paliers de gouvernement envisagent un arrêt obligatoire de tous les services « non essentiels » pour limiter la propagation communautaire de la maladie. L’ACMV soutient que les pratiques vétérinaires fournissent des services «  essentiels  » aux Canadiens étant donné que la médecine vétérinaire est indispensable pour la santé publique, la sécurité agroalimentaire, l’antibiogouvernance et la santé et le bien-être des animaux. Nous avons fait part de notre point de vue aux autorités gouvernementales.

L’ACMV est également au courant de la pénurie actuelle d’équipement de protection individuelle comme les masques chirurgicaux et les gants dans les établissements vétérinaires. L’ACMV est en discussion avec divers organismes gouvernementaux à ce sujet et vous informera au fur et à mesure des développements. En attendant, veuillez vous référer aux conseils fournis par le D r  Scott Weese, responsable de la maîtrise des infections à l’Ontario Veterinary College, publiés sur le blogue Worms and Germs , tout en gardant à l’esprit les exigences établies par votre organisme de réglementation provincial.

Il y aura un  webinaire d’information sur la COVID-19   avec le D r  Scott Weese   et le D r  Jason Stull le 19 mars 2020   à  14 h (HNE) . Ce webinaire donnera un aperçu de l’état actuel de la COVID-19 chez les humains et les animaux et des conseils pour protéger la santé des personnes et des animaux dans les milieux de soins vétérinaires et de soins aux animaux. Cliquez  ici  pour en savoir plus et vous inscrire (disponible en anglais).

Nous vous invitons à consulter la liste de vérification pour les établissements vétérinaires concernant la COVID-19 ci-dessous (adaptée d’après les recommandations de l’Ontario Veterinary Medical Association) ci-dessous pour des protocoles spécifiques. De l’information supplémentaire peut être consultée sur la page Coronavirus FAQ du site de l’OVMA qui constamment mise à jour.

Animaux au Canada
Le site Web du gouvernement du Canada donne des renseignements sur la COVID-19 et les animaux au Canada . Consultez-le souvent, car l’information est mise à jour au fur et à mesure qu’elle devient disponible.

L’extrait ci-après provient du site du gouvernement du Canada mentionné ci-dessus (consulté pour la dernière fois le 16 mars 2020 ).
 
Pour l’instant, rien n’indique que ce virus circule chez les animaux au Canada.
 
Il se peut que certains types d’animaux puissent être infectés par le coronavirus causant la COVID-19, mais rien ne prouve que les animaux de compagnie ou d’autres animaux puissent le propager. Nous ignorons encore beaucoup de choses sur la COVID-19 et nous devons continuer à l’étudier.

En attendant d’en savoir plus, si vous avez reçu un diagnostic de COVID-19 et que vous avez un animal de compagnie ou d’autres animaux :
  • évitez tout contact étroit avec eux
  • évitez de les câliner ou de les embrasser, et empêchez-les de vous lécher, de s’installer sur vous ou de dormir dans votre lit
  • respectez les règles d’hygiène respiratoire
  • évitez de tousser et d’éternuer sur vos animaux
  • demandez à un membre de votre ménage de prendre soin de vos animaux
  • si ce n’est pas possible, lavez-vous toujours les mains avant de toucher ou de nourrir vos animaux
  • limitez les contacts de vos animaux avec d’autres personnes et animaux
  • vous pourriez devoir les garder à l’intérieur

À ce jour, il n’y a eu aucun rapport d’infection du bétail par le coronavirus nulle part. Cependant, les éleveurs de bétail doivent continuer de suivre les mesures de biosécurité habituelles, notamment restreindre l’accès des visiteurs ou des travailleurs qui ont pu se rendre dans une région touchée ou avoir été en contact avec une personne provenant d’une région touchée. Pour obtenir de plus amples renseignements sur la prévention des maladies à la ferme, les producteurs sont invités à consulter les documents suivants :
 
Ces recommandations seront mises à jour lorsque de nouveaux renseignements seront obtenus.

Vous trouverez à la fin de ce courriel plus d’information sur les  animaux dans d’autres pays ou en provenance d’autres pays .

S’informer durant la pandémie de COVID-19
La pandémie de COVID-19 entraîne des changements rapides et importants touchant tous les aspects de la société. L’ACMV fera de son mieux pour tenir ses membres au courant des derniers développements durant la pandémie.

Toute nouvelle information sera publiée dans la section  Actualités et événements   de la page d’accueil de l’ACMV dès qu’elle sera disponible. La page de l’ Agence de la santé publique du Canada sur la COVID-19 propose également des renseignements à jour et utiles pour surveiller l’état de la pandémie dans votre communauté locale et des recommandations fondées sur votre emplacement géographique. Vous pouvez également consulter la page de l’ American Veterinary Medical Association (AVMA) sur la COVID-19 pour obtenir de l’information additionnelle. 

L’ACMV est membre de la World Small Animal Veterinary Association (WSAVA). Veuillez consulter la page des   conseils aux membres de la WSAVA   pour obtenir plus d’information et de ressources.
 
L’ACMV est solidaire de tous les membres de l’ACMV, des professionnels vétérinaires, des travailleurs de la santé humaine et de tous les Canadiens en cette période difficile. Veuillez protéger votre propre santé et respecter les directives de prévention et d’endiguement de la COVID-19 données par l’Agence de la santé publique du Canada.
 
Cordialement,
D re Melanie Hicks
Présidente de l'ACMV
COVID-19 – Liste de vérification pour les établissements vétérinaires
LISTE DE VÉRIFICATION POUR LES PRATIQUES

Employés
  • Passez en revue les pratiques éprouvées en matière de prévention et de maîtrise des infections avec tous les employés. Une liste complète des mesures à considérer peut être consultée sur le site Web du gouvernement du Canada.
  • Élaborez une politique de pratique concernant les critères déterminant qu’un membre du personnel ne devrait pas venir travailler et informez tout le personnel de cette politique. Par exemple, si quelqu’un :
  1. a récemment voyagé à l’étranger (le gouvernement canadien demande à tous ces individus de s’isoler pendant 14 jours);
  2. présente l’un des symptômes de la COVID-19 (fièvre, toux, difficulté à respirer);
  3. a eu des contacts étroits avec une personne qui a obtenu un résultat positif au test de dépistage de la COVID-19;
  4. cohabite avec une personne qui présente des symptômes de la maladie et qui attend de passer un test de dépistage ou attend le résultat d’un test de dépistage et s’est fait dire de rester à la maison.
  • Passez en revue la politique de congés de maladie des employés de la pratique, modifiez-la au besoin en fonction de la situation actuelle, et faites en sorte que le personnel soit au courant de la politique.
  • Assurez-vous que les coordonnées des membres du personnel, ainsi que les coordonnées des personnes à contacter en cas d’urgence, sont à jour au cas où l’établissement devrait fermer rapidement.
  • Discutez d’un plan de contingence avec les membres du personnel qui ont des enfants qui fréquentent des garderies qui pourraient être fermées ou qui ont des enfants touchés par la fermeture des écoles.
  • Informez le personnel des ressources en santé mentale et des autres services de soutien disponibles. Vous pouvez également les référer à la page Qui appeler en cas de crise? Liste des ressources en santé mentale sous l’onglet Pratique et finances du site Web de l’ACMV (veterinairesaucanada.net). Consultez la section Santé et bien-être des vétérinaires du site de l’ACMV pour de plus amples renseignements.
*** Remarque importante :   Un employeur ne doit pas renvoyer un employé à la maison ou lui demander de ne pas travailler en raison de préoccupations concernant la COVID-19 à moins que ces préoccupations ne soient raisonnables et conformes aux recommandations les plus récentes des autorités médicales et les responsables de la santé publique.
Clients et patients
  • Informez les clients de la façon dont l’établissement assure leur sécurité et celles des patients (désinfection supplémentaire des surfaces, mise en œuvre de protocoles de distanciation sociale, etc.) par courrier électronique et/ou messagerie texte, par les médias sociaux, ainsi que par des affiches à l’extérieur et à l’intérieur de la clinique.
  • Demandez aux clients s’ils ont récemment séjourné à l’extérieur du Canada ou s’ils présentent actuellement des symptômes respiratoires semblables à ceux de la COVID-19 lors de la prise de rendez-vous. Dans l’affirmative, vous pourriez utiliser l’outil intitulé Patient Screening Pathways Chart développé par le Dr Scott Weese afin de déterminer la ligne de conduite la plus appropriée.
  • Dans les messages de rappel de rendez-vous envoyés par courriel ou messagerie texte, demandez aux clients de vous aviser s’ils ont récemment voyagé à l’extérieur du Canada ou s’ils présentent des symptômes semblables à ceux de la COVID-19 afin de vous permettre de prendre les précautions appropriées. Demandez-leur également de ne pas emmener d’autres membres de la famille ou d’autres personnes avec eux lors de leur rendez-vous.
  • Offrez du désinfectant pour les mains aux clients et désinfectez les appareils de paiement par carte aussi souvent que possible.
  • Encouragez autant que possible la distanciation sociale en clinique. Éloignez les chaises les unes des autres dans la salle d’attente, évitez les poignées de main et, dans la mesure du possible, demandez au personnel de maintenir une distance de deux mètres (six pieds) avec les clients.
  • Élaborez une marche à suivre pour les clients/patients qui présentent un risque potentiel de COVID-19. L’Ontario Veterinary College a un tel protocole.
  • Envisagez d’établir une politique sur les ventes de nourriture pour animaux de compagnie afin de réduire l’achat excessif (par exemple, limiter les clients à un approvisionnement de deux mois de nourriture par animal).
  • Envisagez d’offrir aux clients la possibilité d’effectuer certains types de consultation virtuellement par messagerie texte, téléphone ou vidéoconférence lorsque c’est possible et dans la mesure où votre organisme de réglementation provincial le permet.
  • Réfléchissez à la façon dont votre établissement recevra les clients en isolement ou en quarantaine ou qui sont en état d’immunosuppression si leurs animaux de compagnie ont besoin de soins médicaux. Vous pourriez notamment envisager la télémédecine, prendre des dispositions pour qu’une autre personne emmène l’animal à la clinique ou offrir un service de consultation à l’extérieur de la clinique (sur le terrain ou dans le stationnement).
Plan en cas de fermeture de la pratique
Votre établissement doit avoir un plan de contingence au cas où il ne serait plus en mesure de fournir des services aux clients pendant un certain temps, soit en raison d’une fermeture obligatoire ou de la nécessité de mettre en quarantaine le personnel en raison d’une exposition au virus .

Le plan pourrait différer d’un établissement vétérinaire à l’autre, mais devrait inclure :
  • une description de la manière dont le personnel serait rémunéré pendant la fermeture (la page Maladie à coronavirus (COVID-19) - Emploi et Développement social Canada pourrait être une référence applicable);
  • une stratégie de communication pour joindre le personnel et les clients en cas de perturbation du service;
  • un arrangement avec un autre établissement vétérinaire qui accepte de servir vos clients pendant que votre établissement est fermé (il est conseillé de prendre de telles dispositions avec plus d’un établissement vétérinaire car plusieurs établissements vétérinaires pourraient être affectés);
  • la rédaction à l’avance d’un message disant que l’établissement est fermé pour le système téléphonique de l’établissement vétérinaire et la vérification que le message puisse être modifié à distance (si possible) au cas où l’établissement doive fermer rapidement;
  • l’organisation d’un moyen d’accéder à distance aux dossiers médicaux des patients et de les mettre à la disposition d’autres établissements vétérinaires au besoin (demandez de l’aide à votre fournisseur de logiciel de gestion de pratique si votre système n’a pas actuellement cette capacité);
  • une marche à suivre pour interrompre la livraison du courrier et des autres envois à l’établissement vétérinaire;
  • l’affichage d’avis concernant la fermeture sur les portes de l’établissement vétérinaire et aux endroits pertinents;
  • un plan pour informer le personnel et les clients de la réouverture de l’établissement vétérinaire.
Vous recevez ce message en tant que membre de l’Association canadienne des médecins vétérinaires (ACMV). L’ACMV est la voix nationale et internationale des vétérinaires du Canada et elle assure le leadership et la défense des intérêts de la médecine vétérinaire.