L'ICANN tient sa première journée à portes ouvertes à Istanbul
Le bureau de liaison de l'ICANN à Istanbul a organisé avec succès sa journée à portes ouvertes inaugurale le 22 avril. Le bureau d'Istanbul est le bureau de liaison pour l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique (EMEA). Les participants à notre première journée à portes ouvertes étaient les bureaux d'enregistrement et les opérateurs de registre basés en Turquie : six des huit bureaux d'enregistrement locaux et les opérateurs de registre y ont participé.

Les questions-clés incluaient :
  • la mise à jour des conditions commerciales en Turquie
  • la compétitivité et la maturité de l'industrie des noms de domaine turque dans le cadre d'une concurrence mondiale croissante
  • les opportunités liées à la position de la Turquie dans la région EMEA
  • la mise à jour sur la période landrush pour .ist et .istanbul.
  • la disponibilité générale imminente des domaines de second niveau sur .ist et .istanbul.
Les participants ont également eu la possibilité d'organiser des discussions individuelles avec le personnel de la conformité de l'ICANN et de partager leurs connaissances avec eux. Le personnel de l'ICANN a encouragé les assistants à participer davantage dans l'élaboration de politiques et à s'engager dans le Groupe des représentants des opérateurs de registres et dans le Groupe des représentants des bureaux d'enregistrement. Les participants ont aussi pris connaissance des prochains événements tels que le sommet de l'industrie de la Division des domaines mondiaux (GDD) et les activités du Forum du système des noms de domaine (DNS) de la Turquie et du Moyen-Orient.

Du point de vue de l'ICANN, ces réunions facilitent le transfert des connaissances entre pairs et nous permettent de mettre à jour la communauté sur les activités de l'ICANN. Nous attendons avec impatience la prochaine rencontre !
Le nouveau Président-directeur général de l'ICANN, Göran Marby, démarre son activité le 23 mai
Göran Marby, chef d'entreprise et leader gouvernemental expérimenté,  rejoindra l'ICANN  comme son Président-directeur général le 23 mai.  Il sera basé dans notre quartier général de Los Angeles.  Marby a participé d'un entretien avec Brad White de l'ICANN pour parler de sa nouvelle nomination. « Je suis très heureux de jouer ce rôle dès maintenant. Je le vois comme un rôle important, mais c'est un rôle au sein d'une communauté. Je pense que je fais partie d'une très bonne et intéressante équipe ». Vous pouvez retrouver l'intégralité de l'entretien sur le canal YouTube de l'ICANN  ou   cliquez ici pour le visionner .
La NPOC annonce des élections pour les postes du Comité exécutif
L'unité constitutive à but non lucratif responsable des questions opérationnelles (NPOC) organisera des élections pour tous les postes de son comité exécutif :
  • Président
  • Vice-président
  • Secrétaire
  • Président du comité d'adhésion
  • Président du comité des politiques
  • Président du comité des communications
La NPOC met l'accent sur l'impact des politiques Internet et du système des noms de domaine (DNS) sur les organisations à but non lucratif et non gouvernementales avec des noms de domaine enregistrés. La NPOC est l'organisation à travers laquelle ces groupes peuvent débattre sur l'effet des politiques existantes et proposées.
 
Tout membre de la NPOC remplissant les conditions peut se porter candidat pour un poste. La durée de ces postes n'est pas limitée, de sorte que des membres actuels du comité exécutif peuvent également présenter leur candidature.
 
Les candidatures sont ouvertes du 26 avril au 26 mai. Lire la chronologie et le processus électoral
Candidats de NextGen de l''ICANN sélectionnés pour la 56e réunion de l'ICANN
Quinze personnes provenant d'universités d'Europe ont été sélectionnées pour participer au forum de politiques lors de la 56e réunion de l'ICANN à Helsinki, en Finlande, du 27 au 30 juin 2016. Ces individus sont engagés dans des études qui englobent la politique, les affaires, les aspects technique et de sécurité, le droit et les communications. Cinq délégués supplémentaires ayant assisté à une réunion publique antérieure de l'ICANN comme participants du NextGen agiront comme ambassadeurs.
SEEDIG continue à promouvoir le dialogue multipartite
Le deuxième Dialogue sur la gouvernance d'Internet d'Europe du Sud-Est (SEEDIG) a eu lieu le 22 avril à Belgrade, en Serbie. Le Forum sur la gouvernance de l'Internet (FGI) a eu le soutien de l'ICANN, de l'Internet Society (ISOC), des réseaux IP européens (RIPE) entre autres. Le Conseil de l'Europe et la Commission européenne ont également participé à cet événement.
 
Le format de la conférence a permis aux 150 participants de mener une étroite interaction avec les orateurs. Les questions abordées concernaient les principaux aspects de la gouvernance de l'Internet dans la région : la définition de la gouvernance de l'Internet, les limitations et les mécanismes, les enjeux concernant la fracture numérique et la cybersécurité ainsi que la protection des droits de l'homme de l'ère numérique. Les points clés résultant de chaque discussion ont été résumés à la fin de chaque séance dans les messages du SEEDIG 2016 . Ces questions seront présentées lors de la prochaine conférence du Dialogue européen sur la gouvernance de l'Internet ( EuroDIG ), qui se tiendra les 9 et 10 juin à Bruxelles, en Belgique.
 
Lors de la première séance, Andrea Beccalli, gestionnaire responsable de la relation avec les parties prenantes de l'ICANN en Europe, a parlé des approches concernant la gouvernance de l'Internet. Des représentants de l'ISOC, du Centre de coordination des réseaux IP européens (RIPE NCC) et de l'Association de soutien au Forum sur la gouvernance de l'Internet (IGFSA) l'ont rejoint. Une question fondamentale concernait le rôle de l'ICANN et son modèle multipartite dans la structure de gouvernance de l'Internet en couches. Le transfert de la supervision de l'Autorité chargée de la gestion de l'adressage sur Internet (IANA) a été soutenu comme un exemple sans précédent du modèle multipartite ouvert. Avec la proposition de remplacement du rôle du gouvernement des États-Unis quant aux fonctions IANA, le modèle va au-delà de la gestion de la couche logique de l'Internet. Son succès ultime peut avoir des conséquences d'une grande portée dans la définition des nouvelles modalités de la gouvernance mondiale.
 
Alexandra Kulikova, gestionnaire de la relation avec les parties prenantes mondiales pour l'Europe orientale et l'Asie centrale, a rejoint la séance sur la cybersécurité. Mme. Kulikova a reconnu le rôle des diverses parties prenantes et leur responsabilité partagée pour répondre aux nombreuses menaces actuelles contre la cybersécurité. Elle a parlé de la manière dont un modèle multipartite pourrait résoudre ces problèmes.
 
L'ICANN a soutenu le dialogue anticipé entre les parties prenantes de la région européenne sud-orientale, ce qui a donné lieu à la formation du SEEDIG. Le SEEDIG est considéré comme un exemple de la manière dont une organisation peut encourager le dialogue multipartite à travers les frontières et les groupes de parties prenantes. Nous sommes très heureux de voir le long chemin que le SEEDIG a parcouru en quelques années seulement.
L'importance du forum du SMSI pour la gouvernance de l'Internet
Le sommet mondial annuel sur la société de l'information ( Forum SMSI ) est devenu une partie intégrante du calendrier de la gouvernance de l'Internet à Genève, en Suisse. L'objectif principal de cet événement est de réviser les progrès sur les lignes d'action du SMSI (adoptées au SMSI en 2005). Il est aussi devenu un espace important pour les discussions multipartites sur la politique Internet. Cette année, l'accent était mis sur le Programme pour le développement durable à l'horizon 2013 , adopté par les Nations unies, plus spécifiquement sur les contributions que la communauté de la technologie de l'information et des communications (TIC) peut faire pour parvenir à ces objectifs.
 
L'ICANN a joué un rôle clé au forum du SMSI pendant longtemps, ce qui nous a permis d'établir un partenariat avec l'Union internationale des télécommunications il y a trois ans. Cette année, Akram Atallah, Président-directeur général par intérim de l'ICANN, a parlé lors de la séance de haut niveau. Des membres de la communauté de la société civile de l'ICANN ont été des participants importants. L'Unité constitutive des entités non commerciales a organisé une séance pour discuter sur la manière d'engager significativement les nouvelles communautés dans les débats de la gouvernance de l'Internet régionale et mondiale. Des membres de la communauté ont présidé des séances plénières de discussion sur la politique et ont organisé des séances où ils se sont exprimés, y compris une séance sur la responsabilité de l'ICANN.
 
Pendant le forum du SMSI, l'ICANN et la Plateforme genevoise sur la gouvernance de l'Internet ont accueilli un événement parallèle auquel a assisté un public nombreux : « S'assurer que la voix de la société civile soit entendue à l'ICANN ».
L'expert SSR de l'ICANN visite Varsovie
Par Gabriella Schittek, gestionnaire de la participation des parties prenantes mondiales, Europe centrale et orientale

En avril, Dave Piscitello, vice-président en charge de la sécurité et de la coordination des TIC de l'ICANN, est allé à Varsovie, en Pologne. M. Piscitello fait également partie de l'équipe chargée de la sécurité, la stabilité et la résilience (SSR) de l'ICANN. La raison à l'origine de son voyage était de parler lors d'une conférence parrainée par la Fondation pour la sécurité du cyberespace. Cependant, lorsqu'un membre du personnel de l'ICANN vole en provenance d'une région éloignée (les États-Unis, en l'occurrence), nous essayons de programmer d'autres événements pour y faire participer autant de parties prenantes que possible.

La semaine de M. Piscitello à Varsovie montre ce qui arrive lorsqu'un membre de l'équipe SSR voyage à l'étranger.

Cette semaine a commencé par une présentation à l' IDC Security Roadshow à Varsovie. Parrainée par l'International Data Corporation (IDC), la conférence s'adressait principalement aux parties prenantes commerciales. M. Piscitello a parlé de la valeur des actifs des noms de domaine et du DNS, de la raison pour laquelle ils sont en danger, et de la raison et la manière dont les organisations devraient considérer les noms de domaine dans leurs processus de gestion des risques.

Par la suite, M. Piscitello est vite parti vers l'Unité de cybercriminalité de la Police nationale de Pologne, où il a expliqué comment l'ICANN collabore avec les organismes chargés de l'application de la loi partout dans le monde. Il a aussi présenté des opportunités de formation pour que les agents d'application de la loi puissent apprendre des enquêtes concernant la cybercriminalité.

L'étape suivante était la Chambre de commerce américaine où M. Piscitello a fait une présentation sur les attaques au DNS et sur la surveillance du DNS. Là, le public était composé de représentants du monde des affaires, des techniciens et des avocats, tous motivés par le désir d'apprendre davantage sur les attaques au DNS. Pour se faire comprendre d'un public aussi varié, Dave a atténué les aspects techniques de la présentation. Et à en juger par les commentaires, il y a réussi !

Il a aussi rendu visite à l'Équipe de réponses aux urgences informatiques polonaise (CERT.PL), avec laquelle il a discuté un autre programme de formation. M. Piscitello a parlé du programme « Former le formateur » (Train the Trainer), où l'ICANN forme des entités telles que les CERT afin qu'elles puissent à leur tour former les agences locales.

Warsaw Hackerspace est un groupe de jeunes professionnels techniques qui ont invité M. Piscitello afin qu'il leur apprenne davantage sur les attaques au DNS. Sa présentation très poussée quant à l'aspect technique a fait une bonne impression et elle a été suivie de discussions approfondies sur des questions variées.

Le dernier jour de M. Piscitello à Varsovie a commencé par une conférence organisée par la Fondation pour la sécurité du cyberespace (Safe Cyberspace Foundation). Sa présentation de trois heures s'adressait à un public technique spécialisé : elle s'est centrée sur les attaques au DNS : classification, mesures d'atténuation et contre-mesures.

Le dernier rendez-vous à Varsovie était destiné à l'enregistrement d'un podcast où Miroslaw Maj, directeur de la Fondation pour la sécurité du cyberespace, posait des questions difficiles sur des thèmes variés. [Écouter le podcast.] 

Pendant toute la semaine, les commentaires sur les présentations de M. Piscitello ont été extrêmement positifs. Un grand nombre de live-tweets ont été publiés pendant ses présentations et, souvent, il y avait des commentaires du genre « la meilleure présentation jamais vue ».

Pour la communauté Internet en Pologne, les présentations et les conférences de M. Piscitello ont fourni non seulement l'occasion d'apprendre davantage sur l'ICANN, le DNS et les cybermenaces mais elles ont aussi fait apparaître des idées pour des engagements de suivi avec l'ICANN. La visite à Varsovie a démontré que la communauté de l'ICANN regarde ses parties prenantes mondiales, les écoute et s'en soucie !
Un premier séminaire en ligne réussi ! Mise à jour sur la transition de la supervision de l'IANA
Le 6 avril, nous avons tenu le premier séminaire en ligne dans notre région pour que les assistants soient au courant du processus de la transition de la supervision de l'IANA. Les orateurs étaient :
  • Michael Yakushev, vice-président de l'ICANN en charge de la relation avec les parties prenantes, Europe orientale, Russie et Asie centrale
  • Alexandra Kulikova, gestionnaire de la relation avec les parties prenantes mondiales pour l'Europe orientale et l'Asie centrale de l'ICANN
  • Wolfgang Kleinwachter de l'université Aarhus du Danemark, ancien membre du Conseil d'administration de l'ICANN
  • Mikhail Medrish, membre du Conseil d'administration de l'Organisation régionale At-Large européenne (EURALO)
  • Leonid Todorov, directeur général du Conseil des noms de domaine de premier niveau géographique de la zone Asie-Pacifique (APTLD).
La séance de questions-réponses très animée suivant la présentation a prouvé que les participants du séminaire en ligne étaient vraiment intéressées par le processus. L'enregistrement est disponible dans le site Web de l'ICANN . Nous espérons que ces séminaires en ligne deviendront des rencontres régulières.
L'ICANN participe au FGI russe
L'ICANN a rejoint plus de 800 participants le mois dernier, lors du 7e FGI russe à Moscou. L'événement a réuni des membres de la communauté pour la gouvernance de l'Internet en Russie. Cette année, il y a eu une forte participation du Conseil de l'Europe, des figures liées à la gouvernance de l'Internet comme Wolfgang Kleinwachter et Bill Drake ainsi que des représentants d'autres organisations impliquées dans la gouvernance de l'Internet. M. Kleinwachter a reçu le Prix du FGI russe, Vertuti Interneti, pour ses contributions au développement de l'Internet mondial. Parmi les thèmes abordés, il y avait les approches de la gouvernance de l'Internet, le rapport entre la communauté Internet et l'état ainsi que l'élaboration de pratiques pour la cybersécurité de l'infrastructure.
 
Michael Yakushev, de l'ICANN a pris la parole lors de la séance d'ouverture et il a présenté une mise à jour brève sur la transition de la supervision de l'IANA et a félicité .ru à l'occasion de son 22e anniversaire. Alexandra Kulikova, de l'ICANN, a également abordé les principes de la gouvernance de l'Internet, en soulignant les succès récents du modèle multipartite ainsi que les défis à relever.
Kiev accueille la table ronde avec les médias sur les nouveaux gTLD
Dans le cadre de la tournée des médias de l'EMEA, l'ICANN a réuni des membres des médias locaux à Kiev, en Ukraine, le 19 avril. Le propos de la réunion était de discuter les perspectives commerciales et économiques du programme des nouveaux domaines de premier niveau génériques (gTLD) et des noms de domaine internationalisés. Michael Yakushev a commencé la présentation. Parmi les orateurs, il y avait Alexander Olshansky, vice-président de l'Association Internet de l'Ukraine et président de l'Internet Invest Group, ainsi que Yuri Kargapolov, expert dans le domaine de la technologie Internet et membre du Conseil de coordination pour le Centre d'information de réseaux de l'Ukraine. La discussion avec les médias présents a débordé les questions initialement prévues. Les participants ont débattu à propos de questions locales telles que l'interaction avec les organismes chargés de l'application de la loi, la réforme du WHOIS et la confiance de l'infrastructure du DNS. L'idée est que l'ICANN présente la table ronde de la tournée des médias dans les autres pays de la région.
Le forum du Moyen-Orient sur le DNS fête son 3e anniversaire
Pour sa troisième année, le Forum du Moyen-Orient sur le DNS 2016 a été accueilli par Tunisia Internet (ATI) à Tunis, en Tunisie. Le forum du Moyen-Orient sur le DNS est devenu un événement annuel, organisé par l'ICANN en partenariat avec l'ISOC. Noomane Fehri, Ministre des technologies de la communication et de l'économie numérique, et Sally Costerton, conseillère principale du Président-directeur général de l'ICANN, ont pris la parole pendant l'événement. Cette année, le forum a attiré plus d'une centaine de participants venant de différents pays, dont l'Égypte, la Jordanie, le Koweït, le Maroc, le Pakistan, l'Arabie saoudite, la Tunisie, les États-Unis, la France et l'Italie.
 
Cet agenda est élaboré par des membres de la communauté qui sont experts dans différents domaines du DNS. Les thèmes abordés cette année incluaient les tendances en ligne dans la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du nord, l'entrepreneuriat et l'industrie de l'hébergement, les perspectives mondiales et régionales sur l'industrie des noms de domaine ainsi que la participation de la société civile dans les processus d'élaboration de politiques de l'ICANN.
 
Le Forum du DNS du Moyen-Orient est le résultat de la stratégie de participation pour le Moyen-Orient de l'ICANN, qui a été élaborée par des membres de la communauté. Il vise à fournir une plateforme pour les parties prenantes s'intéressant aux questions liées aux noms de domaine, afin qu'elles puissent se réunir pour apprendre sur les progrès récents, pour partager des expériences et pour analyser des circonstances opportunes de collaboration.
Les membres de NextGen du Kenya ont profité pour visiter le bureau
Nairobi, Kenya : l'ouverture de notre Centre pour la participation de l'Afrique « fait du buzz »
La communauté Internet d'Afrique a applaudi cette décision qu'elle considère comme une preuve évidente de l'engagement soutenu de l'ICANN envers l'Afrique. Nous nous faisons un plaisir de vous annoncer que ce bureau est maintenant pleinement opérationnel. Les plans pour le lancement officiel du bureau sont en cours et la cérémonie d'ouverture officielle aura lieu à Nairobi, au Kenya, le 24 mai 2016.

Fonctionnant comme un point d'appui en Afrique, ce bureau sera centré sur le soutien à l'engagement institutionnel avec nos parties prenantes, y compris les gouvernements, la société civile et les institutions techniques et académiques. Pour toute question concernant notre bureau de Nairobi, veuillez envoyer un courrier électronique à  queries.nairobiec@icann.org.
Le projet YouthCom est lancé au Burkina Faso
L'ICANN a accueilli le premier atelier YouthCom à Ouagadougou, au Burkina Faso, entre le 16 et le 26 avril. L'initiative de l'atelier YouthCom vise à présenter l'ICANN et l'écosystème de l'Internet à des jeunes venant de différents contextes. Les participants étaient très motivés par cette opportunité. Ils ont promis de participer de manière plus active dans la communauté de l'ICANN et ils espèrent pouvoir assister à la prochaine réunion publique de l'ICANN, avec l'espace de l'atelier fonctionnant comme un hôte distant.
 
L'objectif du programme YouthCom est de préparer un nouveau public pour qu'il participe effectivement à la gouvernance de l'Internet. Ce programme est une extension d'autres programmes de l'ICANN tels que NextGen@ICANN et le  Programme de bourses. YouthCom vise à sensibiliser autant de jeunes que possible au niveau national pendant le déroulement de cet atelier de deux jours.
 
D'ici au mois de juin, YouthCom éduquera des jeunes au Kenya, au Botswana, au Maroc et au Gabon.
Les ateliers consacrés à l'entrepreneuriat du DNS continuent
Récemment, l'ICANN a accueilli deux ateliers, l'un à Dakar, au Sénégal, du 14 au 16 avril, et l'autre à Ouagadougou, au Burkina Faso, du 28 au 29 avril. Les ateliers ont présenté une vue d'ensemble de l'industrie des noms de domaine aux sociétés TIC, aux revendeurs de noms de domaine locaux et aux nouvelles entreprises (startups). Les participants de l'atelier de Dakar ont résolu de travailler en collaboration étroite avec NIC-SN, le registre du domaine de premier niveau géographique au Sénégal, afin de promouvoir les ccTLD.
L'histoire réussie de la tournée DNSSEC
Le registre ccTLD de Madagascar a mis en œuvre avec succès les extensions de sécurité du système des noms de domaine (DNSSEC) grâce au programme de la tournée DNSSEC. Lisez davantage sur le programme.
Deux mois environ se sont écoulés depuis la  présentation  du paquet de la transition de la supervision de l'autorité chargée de la gestion de l'adressage sur Internet (IANA) au gouvernement des États-Unis. Le travail progresse pour s'assurer que si le paquet est accepté, l'ICANN puisse mettre en place tous les changements exigés par les propositions. Les travaux de mise en œuvre prévus ont été établis à travers 14 projets et regroupés en 3 pistes de travail.
 
Un point central pour l'ICANN et la communauté est la mise à jour des statuts constitutifs de l'ICANN. Une version préliminaire des nouveaux statuts constitutifs a été publiée pour une période de consultation publique de 30 jours  qui se termine le 21 mai 2016. Dès que les commentaires seront analysés et intégrés, le Conseil d'administration de l'ICANN pourra envisager d'adopter les nouveaux statuts constitutifs avant la fin mai. Une fois que le Conseil d'administration adoptera les modifications aux statuts constitutifs, l'Administration nationale des télécommunications et de l'information des États-Unis (NTIA) pourra achever sa révision dans les 90 jours prévus.
 
L'ICANN poursuit également des efforts de planification conjoints pour supprimer le rôle administratif de la NTIA du système de gestion de zone racine. L'ICANN et Verisign ont complété les changements au code du système et ont démarré, le mercredi 6 avril 2016, une période de « tests en parallèle » de 90 jours . Il s'agit d'une étape clé pour assurer la sécurité et la stabilité du système de gestion de la zone racine (RZMS) une fois que la transition de la supervision de l'IANA sera achevée avec succès. Presque un mois s'est écoulé depuis le démarrage des tests en parallèle et tout se passe bien.
 
En outre, l'ICANN souhaite compléter trois autres accords critiques ce mois-ci :
  • la convention de service pour les services IANA relatifs aux numéros
  • le protocole d'accord supplémentaire avec le groupe de travail de génie Internet
  • le contrat du responsable de la maintenance de la zone racine
L'ICANN rendra ces documents accessibles au public dès qu'ils seront définitifs.
 
Pour garder tout le monde informé sur tous ces volets de la planification de la mise en œuvre, l'ICANN a commencé à publier des mises à jour hebdomadaires. Nous encourageons tous ceux étant intéressés aux détails de la planification de la mise en œuvre de la transition à lire la première mise à jour .
Enregistrez-vous aujourd'hui pour le RIPE 72
Les réunions des réseaux IP européens (RIPE) sont des événements de cinq jours réunissant des fournisseurs de services Internet, des opérateurs de réseaux et d'autres parties intéressées d'Europe, du Moyen-Orient et de certaines régions d'Asie centrale. RIPE 72 aura lieu du 23 au 27 mai 2016 à Copenhague, au Danemark. Pendant les trois jours de séance plénière et les deux jours de séances du groupe de travail de RIPE, les discussions couvriront un large éventail de questions liées à l'Internet, y compris la base de données de RIPE, tout en abordant la politique et le routage. L'inscription est déjà ouverte.
Apprendre sur l'élaboration de politiques multipartite
Les recommandations de politiques sont élaborées et peaufinées par la communauté de l'ICANN à travers ses organisations de soutien et ses comités consultatifs. Ces groupes sont composés entièrement de bénévoles du monde entier qui travaillent dans un processus ascendant, ouvert et transparent. Chaque organisation de soutien a son propre processus spécifique d'élaboration de politiques. Pour en savoir plus, voir la nouvelle infographie de « l'élaboration multipartite de politiques » !
Le conseil de la GNSO adopte à l'unanimité la révision de la faisabilité et l'analyse pour l'établissement des priorités
Le groupe de travail de révision de la GNSO a examiné le rapport final de la révision de l'examinateur indépendant de la GNSO. Le rapport a présenté les recommandations pour améliorer les processus de la GNSO. Les examinateurs ont fait des commentaires détaillés sur l'établissement de priorités et la faisabilité des 36 recommandations. Le conseil de groupe de travail a adopté l'évaluation à l'unanimité. Il a adressé une lettre au comité chargé de l'efficacité opérationnelle qui supervisera le processus de mise en œuvre.  
Le conseil de la ccNSO promeut la transparence
L'Organisation de soutien aux extensions géographiques (ccNSO) a récemment adopté une résolution pour que les réunions de la ccNSO, du conseil de la ccNSO ou du groupe de travail mandaté par la ccNSO soient ouvertes aux observateurs. Cette pratique s'appliquera à moins qu'une majorité des membres présents à la réunion ayant droit de vote décidait de clore la séance en raison de la nature confidentielle de l'ordre du jour. Les enregistrements, les transcriptions, les notes et les procès-verbaux sont rendus publics après les réunions. Consulter l' ordre du jour provisoire des sessions de la ccNSO pour la 56e réunion de l'ICANN.  
Le GAC se prépare pour la 56e réunion de l'ICANN
Le Comité consultatif gouvernemental (GAC) a récemment finalisé son ordre du jour pour la 56e réunion de l'ICANN. Chaque matinée commencera par une session du groupe de travail du GAC. Le groupe de travail en informera le GAC pendant la plénière. Des discussions se poursuivront ; les questions pourraient inclure :
  • la préparation pour les prochaines séries de nouveaux domaines génériques de premier niveau (gTLD)
  • l'utilisation des codes de pays à deux caractères comme domaines de second niveau
  • la protection des acronymes pour les organisations intergouvernementales
Les après-midis seront consacrés aux sessions touchant aux questions intercommunautaires. Le GAC envisage également la possibilité de présenter un avis formel au Conseil d'administration de l'ICANN, par le biais d'un communiqué ou d'une lettre. Compte tenu du temps limité disponible pour les réunions, une lettre serait peut-être préférable, mais le GAC n'a pas encore pris une décision définitive.
Le conseil de la GNSO formalise l'agent de liaison de la GNSO auprès du GAC
Le conseil de la GNSO a décidé qu'à partir du 1er juillet 2016, le rôle de l'agent de liaison de la GNSO auprès du GAC devienne permanent. La décision a été prise après une période d'essai réussie avec Mason Cole agissant comme agent de liaison de la GNSO. Le conseil de GNSO a également adopté une demande de candidats pour remplir ce rôle, et émettra bientôt un appel à bénévoles.
L'ALAC donne son avis sur le budget préliminaire et les mises à jour du plan opérationnel quinquennal
Dans une  déclaration, le comité consultatif At-Large (ALAC) a signalé les améliorations au plan opérationnel et au budget préliminaires pour l'exercice fiscal 2017. L'ALAC a fait remarquer plusieurs domaines nécessitant de davantage de précisions, notamment :
  • les responsabilités opérationnelles de l'autorité chargée de la gestion de l'adressage sur Internet (IANA) après-transition
  • les dépenses liées à la planification stratégique et opérationnelle
  • les programmes et projets classés en tant qu'« opérations de soutien »
En outre, l'ALAC a proposé des moyens d'améliorer la présentation de données liées aux demandes de soutien de la communauté et l'analyse des variances du programme des nouveaux gTLD. En plus de cette déclaration, l'ALAC a également soumis une proposition  formelle demandant à l'ICANN d'établir un budget pluriannuel dans le but de faciliter la planification à long terme des sommets At-Large et des assemblées générales de l'organisation régionale At-Large.
Le groupe de travail SOP de la ccNSO présente ses commentaires sur le budget préliminaire
Le groupe de travail de la ccNSO sur la planification stratégique et opérationnelle (SOP WG) a formulé ses commentaires publics sur la version préliminaire du budget et du plan opérationnel de l'ICANN pour l'exercice fiscal 2017. Ses opinions ne reflètent pas nécessairement les points de vue de la ccNSO ou de la communauté mondiale des domaines de premier niveau géographique (ccTLD). Le ccNSO SOP WG attend avec intérêt un débat devant conduire à des améliorations supplémentaires au document. Lire leurs commentaires
Dates butoir pour la délégation des nouveaux gTLD
Il y a environ 200 TLD du programme des nouveaux gTLD ayant des dates butoir pour leur délégation d'ici la fin d'août 2016. L'équipe de l'ICANN est là pour aider les opérateurs de registre à suivre les étapes finales vers l'objectif commun de la délégation. Pour plus d'informations sur les dates butoir pour la délégation et les conseils sur la façon de rester sur la bonne voie, lire le blog .

Fonctions IANA, audits du DNSSEC : les systèmes de l'ICANN ont des contrôles appropriés
Pour la sixième année consécutive, l'ICANN a obtenu la certification de contrôle de sociétés de service (SOC) niveau 3 pour sa gestion de la clé de signature de clé des extensions de sécurité du système des noms de domaine (DNSSEC). En outre, un audit SOC de niveau 2 de l'Autorité chargée de la gestion de l'adressage sur Internet (IANA) confirme que l'ICANN a les contrôles appropriés en place pour assurer la sécurité, la disponibilité et l'intégrité du traitement de ces systèmes. En savoir plus.

Vingt-trois  nouveaux gTLD et deux ccTLD délégués en Avril 2016

(ابوظبي, "Abu Dhabi", /abu thabi/)
agakhan
ismaili
baby
kpmg
statebank

Cliquez ici pour voir la liste https://newgtlds.icann.org/en/program-status/delegated-strings .
Chatham House Cyber 2016
23-24 mai      Royal Society of Arts | Londres

La connectivité et la complexité croissantes dans le cyberespace impliquent une difficulté croissante pour protéger les entreprises et les états des attaques. La conférence Cyber 2016 rassemblera des législateurs, des experts en sécurité et des leaders d'entreprises. La conférence passera en revue les enjeux clés en matière de cybersécurité et les opportunités pour les nouvelles approches destinées à contrer les menaces.

Inscrivez-vous à :  http://cht.hm/1Xze13S
Si vous avez besoin d'aide pour vous inscrire, contactez Daniel Mitchelmore au +44 (0)20 7314 2785 ou envoyez-lui un courrier électronique :  mitchelmore@chathamhouse.org.
Venez nous rejoindre lors des prochains événements dans la région EMEA.

17 mai     
Forum sur la gouvernance de l'Internet de la Biélorussie, Minsk, Biélorussie
23 au 27 mai
RIPE 72, Copenhague, Danemark
24 mai  
Lancement officiel du Bureau d'engagement de l'ICANN en Afrique, Nairobi, Kenya
25 au 27 mai
Conférence en ligne, Paris, France
29 mai au 10 juin  
Sommet africain de l'Internet 2016 (AIS'16), Gaborone, Botswana
31 mai  
Journée IDC à Tbilissi (Sécurité, virtualisation et efficacité de l'infrastructure), Tbilissi, Géorgie
9 et 10 juin    
EuroDIG, Bruxelles, Belgique
21 et 22 juin    
Premier forum de l'Asie centrale sur la gouvernance de l'Internet, Bichkek, Kirghizistan

Apprenez davantage sur la manière dont l'ICANN participera aux  événements dans votre région .