Faire des vagues
16 décembre 2016
Dans cette  édition de Faire des vagues :
A
Nouveau membre!
Nous souhaitons la bienvenue à la Ville de Kenosha, au Wisconsin, et à son maire, M. John Antaramian, au sein de l'Alliance. 

B
L'Alliance à la recherche de son prochain PDG
Après plus de 10 ans au poste de directeur de l'Alliance, David Ullrich prendra sa retraite l'été prochain. Un comité de recherche a été mis sur pied afin de trouver le prochain président et directeur général de l'Alliance, au bureau de Chicago. Le comité est à la recherche de candidats ayant des connaissances et de l'expérience dans le domaine des gouvernements municipaux, de la protection de l'eau douce et de l'eau potable, des affaires Grands Lacs-Saint-Laurent, de la collaboration internationale et de la gestion d'organisme non-gouvernementaux. Cliquez ici pour consulter l'offre d'emploi complète et n'hésitez pas à contacter Sheila Leahy, au salconsultinginc@gmail.com , pour toute question sur le poste ou le processus de selection.
N.B. Le générique masculin est utilisé sans discrimination et uniquement dans le but d'alléger le texte.

C
Assemblée annuelle et congrès 2017 - Réservez la date
Soyez à l'affut d'une annonce en janvier 2017 pour le début des inscriptions à l'assemblée annuelle et congrès 2017, qui aura lieu à Montréal. D'ici là, réservez les dates du 14 au 16 juin dans vos calendriers et préparez-vous à célébrer le St-Laurent, les Grands Lacs et le 375e anniversaire de la Ville de Montréal. 

pipeline
Important projet de loi pour les Grands Lacs adopté aux Congrès
Le Congrès américain a adopté en toute fin de session un projet de loi portant sur les améliorations aux infrastructures de l'eau. La loi, qui devrait être entérinée par le président Obama avant la fin de son mandat, inclut d'importants articles pour les Grands Lacs :
  • L'Initiative de restauration des Grands Lacs devient un programme régulier, doté d'un budget de 300 millions par année sur 5 ans, plutôt qu'une initiative ad hoc à chaque année budgétaire;
  • Le Fonds d'entretien des ports est modifié pour assurer un minimum de financement et pour obliger le Corps des ingénieurs de l'armée américaine à gérer les Grands Lacs comme un grand réseau de navigation continu, plutôt que pièce par pièce;
  • Création un fonds particulier pour les municipalités faisant face à des problèmes de contamination de leur eau potable au plomb, injectant plusieurs millions de dollars dans les réparations nécessaires à Flint, au Michigan; 
  • Renforce plusieurs programmes de protection des pêcheries, de restauration d'habitat faunique et autres mesures environnementales vitales à la région des Grands Lacs. 
IJC1
La CMI adopte son Plan 2014
Les commissaires de la Commission mixte internationale (CMI) ont signé le 8 décembre dernier une ordonnance d'approbation mise à jour pour la régularisation des niveaux d'eau et des débits dans le lac Ontario et le fleuve Saint-Laurent. L'ordonnance mise à jour a rendu possible l'approbation par le CMI du Plan 2014, un nouveau plan de régularisation pour déterminer les débits au barrage Moses-Saunders situé sur le fleuve Saint-Laurent entre Cornwall (Ontario) et Massena (New York). L'ordonnance mise à jour et le plan remplacent un système désuet de régularisation des débits mis au point dans les années 1950. Le Plan 2014 est le résultat de plus de 16 années d'études scientifiques, d'engagement du public et d'examen gouvernemental. Au cours de l'étude quinquennale sur le lac Ontario et le fleuve Saint-Laurent (de 2000 à 2006), des intervenants et des experts techniques ont élaboré ensemble des modèles d'évaluation et ont mis à l'essai des centaines de solutions, avec la participation active du public tout au long du processus. La CMI a continué à optimiser des solutions élaborées au cours de l'étude et a tenu des réunions publiques en 2012 et des audiences publiques en 2013 avant de proposer le Plan 2014 aux deux gouvernements fédéraux. Pour plus d'information sur le plan, visitez :  
http://www.ijc.org/fr_/news?news_id=581

IJC2
La CMI recommande une stratégie de réduction des produits ignifuges à base de PBDE dans les Grands Lacs
La Commission mixte internationale (CMI) a récemment publié un  rapport   qui recommande aux gouvernements du Canada et des États-Unis d'adopter une stratégie pour résoudre le problème des éthers diphényliques polybromés (PBDE) présents dans les Grands Lacs afin de réduire les risques posés par cette substance toxique pour la santé humaine et l'environnement. Les PBDE sont présents dans une vaste gamme de produits commerciaux et de consommation, tels que les appareils et les dispositifs électroniques, les tapis, les matelas et les meubles. Ils sont préoccupants parce qu'ils sont persistants, qu'ils donnent lieu à une bioaccumulation et qu'ils sont toxiques à la fois pour les humains et pour l'environnement. Parmi les effets néfastes sur la faune, on note l'accroissement des taux de mortalité, des malformations ainsi que des dysfonctions métaboliques et du système thyroidien. Les effets sur la santé humaine qui pourraient résulter de l'exposition aux PBDE sont principalement des troubles thyroidiens et du système reproducteur, des cancers ainsi que des troubles neurocomportementaux et du développement. Les PBDE ont été déclarés « produits chimiques sources de préoccupations mutuelles » par les gouvernements du Canada et des États-Unis en mai 2016, en vertu de l'annexe 3 de l' Accord relatif à la qualité de l'eau dans les Grands Lacs de 2012 . Pour plus d'information sur le rapport, visitez :   http://www.ijc.org/fr_/news?news_id=579

Commission
Rapport de la Commission des Grands Lacs sur la quantité d'eau utilisée
Selon le plus récent rapport de la Commission des Grands Lacs, basé sur les données de 2015, près de 178 milliards de litres d'eau du bassin des Grands Lacs et du Saint-Laurent sont utilisés en moyenne chaque jour pour différents usages tel que le refroidissement de centrales électriques, l'alimentation en eau potable, l'irrigation agricole et autres usages industriels. Ceci constitue un extrait du rapport 2015 sur l'utilisation de l'eau des Grands Lacs, disponible (en anglais) au :   www.glc.org/waterusedata

Drainage
Projet collaboratif entre l'Alliance et l'Ontario Federation of Agriculture
Le projet collaboratif entre l'Alliance et l'Ontario Federation of Agriculture (OFA) visant à réduire la quantité de phosphore déversée dans la rivière Thames et le lac Érié ira de l'avant, grâce à une subvention de plus de 200 000 dollars de la part du programme fédéral-provincial Cultivons l'avenir 2. Les partenaires du programme, incluant l'Alliance, OFA, la Municipalité de Chatham-Kent, la Ville de London et autres, ont investi plus de 100 000 dollars dans le projet. La stratégie de réduction du phosphore sera complémentaire à une série d'autres programmes gouvernementaux et volontaires visant à améliorer la qualité de l'eau des cours d'eau agricoles. L'Alliance continuera à émettre des mises à jour sur le projet au cours de son déroulement. 

E
Subventions
Projet Eau bleue RBC
Le Projet Eau Bleue RBC appuiera des projets visant à préserver la salubrité de l'eau acheminée dans des villes et des zones urbaines comptant une population supérieure à 10 000 habitants. 
Date limite: 23 décembre 2016
Information:

Devenez membre !
Joignez-vous aux 127 membres de l'Alliance des villes des Grands Lacs et du Saint-Laurent, afin de protéger et de restaurer les Grands Lacs et le Saint- Laurent. Rien de plus simple: cliquez ici pour vous inscrire. Si vous êtes déjà membre, merci d'encourager vos communautés voisines à devenir membres à leur tour et assurez-vous de renouveler votre adhésion quand vous recevrez un avis à ce sujet.
Pour partager une nouvelle avec l'Alliance, veuillez contacter Simon Bélisle au simon.belisle@glslcities.org