Mercredi 7 Mars 2018
 
La communauté de la NPPV demeure vigilante et engagée alors que la pression s'intensifie pour qu'un régime de surveillance plus robuste de l'AMM soit mis en place
___________________________________________________________

La communauté diversifiée de citoyens, d'associations professionnelles et d'organismes de la société civile concernés qui s'est formée en 2016 pour appuyer à la Norme sur la protection des personnes vulnérables s'est réunie de nouveau. Les médecins, les éthiciens, les avocats et les défenseurs de divers points de vue sont profondément préoccupés par l'impact et la trajectoire de l'aide médicale à mourir au Canada.

« Un nouveau rôle sera dorénavant attribué aux médecins, et plus particulièrement aux médecins de famille, dans le domaine très complexe et ambigu des soins de santé de quelques-uns des patients les plus vulnérables. Cette situation demande des niveaux de vigilance très élevés », a averti le Dr Bill Sullivan, un conseiller de la Norme sur la protection des personnes vulnérables.

Cette semaine, les conseillers de la NPPV ont publié le rapport détaillé «  Towards a More Robust Monitoring Regime for Medical Assistance in Dying; Submission to The Federal Minister of Health  », à la suite de leur examen du projet de règlement proposé tant attendu relatif au système de surveillance pancanadien de l'aide médicale à mourir (AMM). Le mémoire souligne un certain nombre d'éléments que le gouvernement a éclipsés de sa proposition et qui sont pourtant essentiels. Ainsi, la proposition ne répond pas à la Norme sur la protection des personnes vulnérables et compromet les engagements que le gouvernement a lui-même pris dans le préambule de la loi canadienne sur l'AMM.

Des représentants d'un large éventail d'organismes nationaux, provinciaux et communautaires qui soutiennent la Norme sur la protection des personnes vulnérables , ainsi que des experts et des praticiens qui ont activement pris part à la conception de la Norme, demandent maintenant au ministre de la Santé d'assurer un contrôle efficace et une surveillance robuste de l'AMM.

« C'est le moment de réfléchir et de discuter attentivement et en profondeur. C'est le moment de prendre du recul par rapport aux débats très polarisés. Nous devons maintenant nous concentrer sur les données et faire preuve de discernement. La communauté de la NPPV est bien placée pour orienter la direction et la contribution constructive de cette phase critique. Et nous avons les compétences, l'expérience et l'engagement pour le faire », a affirmé Mary Sharif, conseillère de la NPPV.

La NPPV continuera de mettre en lumière le problème de surveillance de l'AMM dans une nouvelle série de billets de blogue présentant une variété de perspectives individuelles sur « L'importance de la surveillance ». Le billet de cette semaine est de Catherine Frazee, une conseillère de la NPPV, et il s'intitule « LA MANIÈRE D'ÉCOUTER : surveillance 101 ». Le professeur Frazee y développe les « leçons à tirer pour que l'approche à la surveillance de notre écologie nationale de l'AMM soit responsable ». Elle fait valoir qu'« une bonne surveillance est simplement une pratique institutionnelle d'écoute responsable », et elle énonce quatre simples lignes directrices afin que la réglementation du gouvernement corresponde à la NPPV.


IMPLIQUEZ-VOUS
Les membres de la communauté de la NPPV sont invités à faire connaître leur point de vue, car le gouvernement est sur le point de donner une forme définitive à la réglementation du système national de surveillance de l'AMM. Gardez un œil sur nos mises à jour au cours des prochaines semaines. Nous veillons de près à ce que les principes fondamentaux de la Norme de protection des personnes vulnérables soient respectés dans la loi, les politiques et la pratique clinique.

Si vous appuyez les recommandations de la NPPV relativement à la surveillance de l'AMM, écrivez à l' honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé et dites-lui pourquoi le règlement doit être robuste et de quelle manière les recommandations peuvent aider à protéger les personnes qui se trouvent dans des circonstances vulnérables.

ACTUALITÉS
We have assisted death. Now we need to get the facts about it , Dr Harvey Schipper - National Post, 9 février 2018. Un éminent médecin et éducateur canadien souligne qu'« il est essentiel de recueillir davantage de données sur les Canadiennes et Canadiens qui ont demandé l'aide médicale à mourir et les conditions dans lesquelles elle a été accordée. »

DANS LA LITTÉRATURE
Voici de récentes recherches examinées par des pairs ainsi que des bourses d'études d'intérêt pour les personnes appuyant la NPPV :
  • Bach, M. (2017). Inclusive citizenship: refusing the construction of "cognitive foreigners" in neo-liberal times. Research and Practice in Intellectual and Developmental Disabilities, 4(1), 4-25. 
  • Stahle, F. (2017). Moral Disengagement - Mechanisms Propelling the Euthanasia/PAS Movement. Journal of Ethics in Mental Health, 10. 
  • I.Tuffrey-Wijne, L.Curfs, I.Finlay, S.Hollins. Euthanasia and assisted suicide for people with an intellectual disability and/or autism spectrum disorder: an examination of nine relevant euthanasia cases in the Netherlands (2012-2016). Forthcoming in BMC Medical Ethics

LE SAVIEZ-VOUS?
On estime que plus de 3 000 Canadiennes et Canadiens sont morts des suites de l'AMM depuis que la pratique est devenue légale au Canada. On ne sait rien sur les conditions de vie de ces patients, les options de soins de santé qui auraient pu soulager leurs souffrances ou les circonstances sous-jacentes qui ont motivé leurs demandes d'AMM.

La Norme sur la protection des personnes vulnérables a été conçue par un groupe de plus de 40 experts en médecine, éthique, droit, politiques publiques et besoins des personnes vulnérables. La Norme est un ensemble de mesures de sauvegarde fondées sur des données factuelles qui ont pour objet d'assurer que les Canadiens qui demandent l'assistance d'un médecin pour mettre fin à leur vie ne mettront pas en danger ceux qui sont susceptibles à l'abus et à la coercition. 

Pour en savoir plus sur la Norme et les nombreux organismes et Canadiens qui l'appuient, veuillez consulter le site  www.vps-npv.ca.
Vulnerable Persons Secretariat
info@vps-npv.ca

Stay up to date with the Vulnerable Persons Standard: