Nouvelles et mises à jour d'avril
Aéroports du Canada : un impact économique de 48 milliards $

Une nouvelle étude sur l'impact économique publiée par le Conseil des aéroports du Canada (CAC) révèle que les aéroports du Canada soutiennent quelque 194 000 emplois directs, en plus d'injecter 19 milliards $ dans le PIB du pays et de générer 48 milliards $ en activité économique. Ces aéroports versent également la somme de 6,9 milliards $ en contributions fiscales annuellement aux trois paliers de gouvernement.
 
« La contribution économique des aéroports du Canada vient souligner davantage l'importance de ce secteur d'activité pour notre économie, a indiqué Daniel-Robert Gooch, président du CAC. Nos aéroports sont une composante essentielle du réseau de transport canadien et un important facilitateur de développement économique. La connectivité que permettent les aéroports du Canada contribue à attirer les touristes, à faciliter les échanges commerciaux et les investissements, et à favoriser la croissance économique. »


Impact Emplois Salaires PIB Rendement
Direct 194 000 13 milliards $ 19 milliards $ 48 milliards $
Indirect 99 000 milliards $ 10 milliards $ 20 milliards $
Induit 62 000 milliards $ milliards $ 11 milliards $
Total 355 000 22 milliards $ 35 milliards $ 79 milliards $

Alors que les aéroports du Canada contribuent de façon significative à la création d'emplois et au développement économique du pays, le trafic de passagers aériens atteint de son côté des niveaux record. En effet, le nombre de voyageurs est passé de 66 millions en 1988 à plus de 140 millions en 2016. Il est prévu qu'au cours des dix prochaines années, le volume de passagers grimpera d'un autre 50 %, soit 75 millions de passagers supplémentaires.



Les aéroports du Canada sur la Colline

Plus d'une vingtaine de dirigeants d'aéroports se sont rendus à Ottawa le 17 avril dernier, lors de l'événement Les aéroports du Canada sur la Colline, afin de rencontrer divers parlementaires et de discuter des principaux dossiers relatifs à leurs aéroports respectifs.
Durant la soirée, une réception a eu lieu au Château Laurier, à laquelle furent conviés parlementaires et hauts fonctionnaires. Un peu plus d'une dizaine de députés étaient sur place, dont Lisa Raitt (Milton), anciennement ministre des Transports, ainsi que Judy Sgro (Humber River-Black Creek), présidente du Comité des transports de la Chambre.

Le président du CAC Daniel-Robert Gooch a prononcé une allocution de bienvenue, mentionnant entre autres la croissance du volume de passagers aériens, l'étude de l'impact économique du Conseil des aéroports du Canada, le Fonds national des corridors commerciaux (FNCC), ainsi que la Coalition Beyond Preclearance.

L'aéroport Pearson de Toronto et Metrolinx étudieront les liaisons de transport afin d'améliorer le flux des passagers  
 
La Greater Toronto Airports Authority (GTAA) et Metrolinx ont annoncé qu'ils feront équipe afin d'envisager d'éventuelles liaisons de transport entre le corridor ferroviaire de Kitchener et le Regional Transit and Passenger Centre de l'aéroport Pearson de Toronto, ainsi que d'autres liaisons potentielles telles que le réseau de train léger Eglinton Crosstown West.  
 
Le résultat sera une meilleure intégration des projets de transport vers le plus important aéroport au Canada, un lien plus efficace vers la seconde zone d'emploi la plus importante au pays et une réduction de la congestion sur les autoroutes.

« L'aéroport Pearson de Toronto est la porte d'entrée du Canada vers le monde, et favorise l'emploi, les échanges commerciaux et le tourisme, a souligné Howard Eng, président-directeur général de la GTAA. La GTAA a choisi de faire équipe avec Metrolinx afin d'améliorer les liaisons de transport. Ces études permettront de relier nos diverses régions entre elles au bénéfice des passagers, des employés des aéroports, ainsi que des entreprises et citoyens locaux. »  

Le partenariat fait suite à l'annonce récente du gouvernement de l'Ontario, qui signalait son intention de procéder à une évaluation environnementale aux fins d'une éventuelle séparation du transport ferroviaire des passagers et des marchandises dans la Northwest Greater Toronto Area (GTA). Une telle séparation permettrait à la fois d'offrir le service GO Train et le High Speed Rail entre la région de Waterloo et le GTA.

En 2017, la GTAA a annoncé qu'elle prévoyait l'éventuelle ouverture d'un centre de transport de passagers à l'aéroport Pearson de Toronto. Le besoin était devenu évident de mieux relier la région et desservir les quelque 49 000 travailleurs à l'aéroport Pearson et les 300 000 personnes oeuvrant dans la zone d'emploi aéroportuaire - soit la deuxième concentration d'emplois en importance au pays.  

Des fonds publics pour le projet d'expansion de l'aérogare de Fredericton
 
Le gouvernement du Canada et celui du Nouveau-Brunswick ont tous deux injecté la somme de 9 millions $ dans le projet d'agrandissement (50 pour cent) de l'aérogare de l'aéroport international de Fredericton.

Érigée il y a plus de dix ans, l'aérogare n'a plus la capacité d'accueillir le volume de passagers actuel, en hausse constante depuis huit ans. D'ailleurs, ce volume a augmenté de plus de 33 pour cent au cours des cinq dernières années.

« Il s'agit certes d'un projet d'une grande importance, et nous sommes reconnaissants que les divers paliers de gouvernement reconnaissent à leur tour l'importance de notre aéroport pour l'économie de la région », a dit Johanne Gallant, présidente-directrice générale de la Fredericton International Airport Authority.

Le financement pour ce projet provient du Nouveau Fonds Chantiers Canada - Volet Infrastructures provinciales-territoriales - Projets nationaux et régionaux. La balance des coûts du projet sera assumée par la Fredericton International Airport Authority.

L'agrandissement et la rénovation de l'aérogare permettront à l'aéroport d'accueillir davantage de passagers et de solidifier son impact économique. Aussi, un total de 572 emplois équivalent temps plein seront créés lors des travaux.

L'administration aéroportuaire étant un organisme à but non lucratif, tous les revenus générés sont réinvestis dans l'aéroport. Grâce à une gestion financière saine, l'administration aéroportuaire est en mesure de financer 40 pour cent du projet. L'exploitation de l'aéroport permet de générer 662 emplois équivalent temps plein, 38,8 millions $ au PIB et 25,8 millions $ en revenus du travail au Nouveau-Brunswick annuellement.
Le gouvernement du Canada investit dans la sûreté des infrastructures à l'aéroport de Saint John

Transports Canada investira plus de 10 millions $ afin d'assurer que l'aéroport de Saint John demeure un important moteur de l'activité économique dans la région. Ainsi, les deux pistes, les voies de circulation et les aires de trafic seront rénovées, d'importantes fissures dans l'asphalte seront colmatées et le système de drainage sera réparé. Les pistes seront rétrécies afin de les rendre conformes aux récentes normes de conception des aéroports, et de minimiser les coûts relatifs à la gestion et l'entretien annuels.
 
De plus, des aires de sécurité d'extrémité de piste (ASEP) seront ajoutées aux deux pistes afin d'améliorer de façon significative la gestion sécuritaire de l'aéroport. Le projet d'investissement pour la modernisation de l'aérodrome à des fins de sûreté a été mis sur pied par l'aéroport de Saint John, en partenariat avec le gouvernement du Nouveau-Brunswick.
 
« Notre gouvernement investit dans l'économie canadienne en améliorant nos corridors de transport et d'échange commerciaux, a déclaré Marc Garneau, ministre des Transports. Nous soutenons les projets qui permettent de transporter efficacement les marchandises vers les divers marchés et les gens vers leur destination, tout en stimulant la croissance économique, en créant des emplois de qualité pour la classe moyenne, et en assurant que les réseaux de transport canadiens demeurent concurrentiels et efficaces. »  
 
La Charlottetown Airport Authority a amorcé les travaux visant à rénover sa piste principale, la dernière composante d'un programme d'amélioration échelonné sur trois ans ayant débuté en 2016.
 
La piste sera fermée à la circulation jusqu'en novembre, et ne servira qu'au déplacement des aéronefs. Tous les vols devront utiliser la nouvelle piste 10-18 récemment prolongée. L'administration aéroportuaire n'anticipe aucune perturbation ou délai des vols.
 
Il s'agit du plus important investissement en infrastructures dans l'histoire de l'aéroport. Les travaux incluent notamment des améliorations au nivelage et au drainage, le remplacement des eaux pluviales et des systèmes électriques, ainsi que la rénovation de la structure de chaussée.
 
« Un tel projet est nécessaire afin de pouvoir continuer à offrir un environnement sécuritaire pour nos utilisateurs », a dit Doug Newson, chef de la direction de la Charlottetown Airport Authority. 
 
La durée de vie habituelle d'une nouvelle chaussée est de vingt ans. Or, la dernière reconstruction de la piste remonte à 1987. En 1999, la piste a fait l'objet d'un repavage.
Les aéroports du Canada sont des chefs de file mondiaux en matière de transport aérien à la fois sécuritaire, prospère et de grande qualité. Pour de plus amples renseignements sur l'impact économique des aéroports du Canada, visitez le cacairports.ca.




Une circulation dense anticipée lors de l'ouverture du Premium Outlet Mall à l'aéroport d'Edmonton

Le Premium Outlet Collection Edmonton International Airport (EIA) ouvrira ses portes dès le 2 mai.
 
Situé du côté ouest de l'autoroute Queen Elizabeth II, le centre commercial, d'une superficie de 428 000 pieds carrés sur un même étage, abritera environ une centaine de commerces.
 
Le centre créera environ 1 500 emplois permanents, en plus d'attirer des investissements supplémentaires à l'aéroport.

Celui-ci anticipe un volume important de circulation lors de l'ouverture du centre commercial. L'aéroport a collaboré avec les municipalités, la province et les propriétaires du mail, soit Ivanhoé Cambridge et Simon, afin d'ajouter des routes, des feux de circulation et des infrastructures afférentes dans le but d'améliorer la circulation suite à l'ouverture du mail.  
L'aéroport Billy Bishop : l'un des atterrissages les plus pittoresques au monde pour une quatrième année consécutive
 
L'aéroport Billy Bishop de Toronto fut cité comme étant l'un des dix aéroports où l'atterrissage est le plus pittoresque au monde pour une quatrième année consécutive, suite à un sondage effectué par Private Fly. L'aéroport Billy Bishop se classe au 7e rang. Il s'agit du seul aéroport canadien au classement, qui inclut notamment l'aéroport Donegal en Irlande, l'aéroport Queenstown en Nouvelle-Zélande et l'aéroport international de Nice Côte d'Azur en France.   
 
« L'aéroport Billy Bishop est reconnu comme étant une porte d'entrée de classe mondiale à destination et en partance de Toronto, grâce à son service aux passagers unique qui inclut une navette gratuite, des salons confortables, des lignes d'attente moins longues et une proximité au centre-ville de Toronto, a souligné Geoffrey Wilson, chef de la direction de PortsToronto, qui possède et exploite l'aéroport Billy Bishop. La vue remarquable de la ville et la beauté des berges du lac constituent des avantages additionnels appréciés de nombreux passagers. Nous sommes fort excités de figurer à nouveau au palmarès des atterrissages les plus pittoresques au monde de Private Fly. »
 
L'aéroport Billy Bishop accueille quelque 2,8 millions de passagers annuellement, qui profitent d'une vue remarquable du centre-ville et du port de Toronto. 
 
Liens Rapides