Nouvelles et mises à jour de mai
Sam Samaddar élu président du conseil d'administration du Conseil des aéroports du Canada
 
Le Conseil des aéroports du Canada (CAC) a annoncé aujourd'hui que Sam Samaddar, directeur de l'aéroport international de Kelowna, a été élu au poste de président de son conseil d'administration. M. Samaddar, qui occupait le poste de vice-président du conseil depuis 2016, succède ainsi à Howard Eng, président et chef de la direction de la Greater Toronto Airports Authority.
 
«Ce fut un plaisir de travailler avec Sam au cours des deux dernières années, alors qu'il siégeait au conseil du CAC», a souligné M. Eng. «Sam possède une vaste connaissance de l'industrie aéroportuaire et il a joué un rôle déterminant dans la croissance et l'expansion de son aéroport au cours de la dernière décennie, favorisant un déplacement efficace des gens et des marchandises, en plus de faire profiter aux voyageurs d'un accès à une plus grande variété de services aériens.»
 
M. Samaddar a amorcé sa carrière en 1988 à l'aéroport international de Vancouver. En 1992, il se voit confier le poste de directeur de l'exploitation de l'aéroport international de Kelowna. Puis, en 2008, il y fut nommé directeur de l'aéroport. M. Samaddar siège également au conseil d'administration de Tourism Kelowna, de la Central Okanagan Economic Development Commission et de l'Airports Council International- Amérique du Nord (ACI-AN).
 
«C'est avec plaisir que je m'apprête à exercer mes nouvelles fonctions au sein du CAC, l'association professionnelle nationale qui collabore avec le gouvernement et les parties prenantes de notre industrie, afin de permettre aux voyageurs de bénéficier d'un transport aérien à la fois sécuritaire et confortable qui relie le Canada au reste du monde», a pour sa part indiqué M. Samaddar. «Les aéroports du Canada sont un véritable modèle de succès économique. Non seulement offrent-ils aux voyageurs un environnement sécuritaire et confortable, mais ils jouent un rôle important en ce qui a trait au développement économique régional, en plus de soutenir près de 200 000 emplois directs d'un bout à l'autre du pays.»
 
En plus de siéger au conseil du CAC à titre de président, M. Samaddar s'est aussi joint au comité exécutif d'ACI-AN, l'organisation mère du CAC, qui représente des aéroports partout au Canada et aux États-Unis.
 
« Le partenariat et la collaboration entre les aéroports au Canada et aux États-Unis sont plus solides que jamais», a ajouté M. Samaddar. «Or, de par la dimension multinationale d'ACI-AN, les aéroports du Canada sont en mesure de travailler en étroite collaboration avec leurs voisins du sud, afin notamment de faciliter les déplacements transfrontaliers des individus et des marchandises, tout en étant bien informés sur les innovations et les meilleures pratiques développées dans les aéroports partout au monde. »  
 
Nouvelle vice-présidente du conseil du CAC et changements au Conseil canadien des politiques du CAC
 
Par ailleurs, Joyce Carter, présidente-directrice générale de la Halifax International Airport Authority, a été élue vice-présidente du conseil du CAC. De ce fait, Mme Carter se joint aussi au conseil d'administration d'ACI-AN.
 
Mark Laroche, président et chef de la direction de l'Administration de l'aéroport international d'Ottawa, est nommé président du caucus des principaux aéroports du CAC. De son côté, Geoff Dickson, président-directeur général de la Victoria Airport Authority, devient président du caucus des petits aéroports du CAC.
 
Enfin, Johanne Gallant, présidente-directrice générale de la Fredericton International Airport Authority, devient la nouvelle directrice régionale pour les provinces de l'Atlantique.

L'aéroport d'Halifax et Destination Canada concluent un accord de partenariat
 
Aujourd'hui, l'Administration de l'aéroport international d'Halifax (AAIH) et Destination Canada ont conclu une entente de partenariat de marketing dans le but de promouvoir les voyages dans le Canada atlantique auprès des Français, afin de stimuler le tourisme récepteur et le service aérien dans la région, tout en contribuant à la croissance économique du Canada atlantique.
 
«Nous sommes ravis de collaborer avec Destination Canada afin de promouvoir le Canada atlantique dans un pays qui nous intéresse tous les deux et de soutenir la croissance du tourisme tout en contribuant aux affaires et aux échanges commerciaux», a déclaré Joyce Carter, présidente-directrice générale de l'Administration de l'aéroport international d'Halifax (AAIH). «Grâce à de solides liens avec la France, nourris notamment par la riche culture acadienne de la région, et à la nouvelle liaison aérienne directe de WestJet entre Halifax et Paris, nous croyons que le Canada atlantique est la destination de vacances idéale pour les visiteurs français accueillis à l'aéroport Stanfield d'Halifax.»
 
Cet accord de partenariat prévoit entre autres l'exécution d'une campagne de marketing et de vente pleinement intégrée en France, conçue pour inciter les voyageurs français à venir au Canada atlantique au moyen de marketing de contenu, de relations publiques, des médias sociaux et d'activités destinées aux professionnels des voyages. Cette campagne a pour but de créer du contenu authentique ancré dans des récits bien ficelés qui saura interpeller son public cible.

L'aéroport international d'Ottawa amorce un débat sur la cybersécurité à l'échelle de l'aéroport

Le quatrième Sommet sur la cybersécurité de NAV Canada, qui comportait le tout premier volet sur l'aviation commandité par l'Administration de l'aéroport international d'Ottawa, est maintenant passé à l'histoire et, de l'avis de tous, ce fut un grand succès.
 
Les discours d'experts en cybersécurité de Loblaw et Deloitte ont amorcé chaque journée avec des discussions sur les tendances, les répercussions et les façons dont les entreprises se protègent contre les cybermenaces constantes.
 
Ensuite, plusieurs séances simultanées ont suivi, notamment celles du volet de l'aviation, qui ont abordé l'éventail des risques auxquels l'industrie est confrontée et l'approche du gouvernement fédéral en matière de cybersécurité, la collaboration avec d'autres partenaires et parties prenantes du milieu de l'aviation pour partager de l'information et différentes stratégies d'atténuation des risques.
 
Dans une présentation intitulée «Nous volons ensemble», Jeffrey Troy, directeur général du Centre de partage et d'analyse de l'information en aviation (A-ISAC), a décrit les raisons pour lesquelles le Centre est un point de convergence essentiel pour le partage d'information sur la sécurité à l'échelle du secteur de l'aviation. L'Administration de l'aéroport international d'Ottawa et l'Administration des aéroports du Grand Toronto sont devenues membres et tous les aéroports sont encouragés à faire de même.
 
En tout, 15 aéroports canadiens ont accepté l'invitation de l'Administration de l'aéroport international d'Ottawa à participer au sommet, dont tous les aéroports de première catégorie, et cinq compagnies aériennes, soient Air Canada, Air Transat, First Air, Porter et Sunwing. Ils ont tous reconnu l'importance de poursuivre la conversation.  
 
Afin de maintenir la dynamique, Scott Boyle, directeur des technologies de l'information à l'Administration de l'aéroport international d'Ottawa, organisera régulièrement des appels conférence avec les participants et d'autres parties prenantes afin de déterminer les prochaines étapes en vue d'amener l'ensemble de l'industrie à accroître la résilience informatique.
 
Lors d'une séance de compte-rendu après le congrès avec des organisateurs de NAV Canada, il était clair qu'ils ont apprécié la participation des aéroports, des compagnies aériennes, des organismes gouvernementaux fédéraux et des autres intervenants du secteur de l'aviation canadien. Avec la possibilité d'attirer encore plus de participants l'an prochain, la planification pour le sommet de 2019 commencera au cours des prochaines semaines. Mais surtout, tous ont convenu que la collaboration, lorsqu'il s'agit de cybersécurité, est dans l'intérêt collectif de l'industrie.
 
Toute question concernant le Sommet sur la cybersécurité où l'adhésion à A-ISAC peut être adressée à Mark Laroche à mark.laroche@yow.ca ou à Scott Boyle à scott.boyle@yow.ca.
L'Administration de l'aéroport de Vancouver nomme une gestionnaire des relations avec les Autochtones dans le cadre d'une entente de 30 ans
 
Mary Point a été embauchée comme gestionnaire des relations avec les Autochtones à l'aéroport international de Vancouver (YVR) dans le cadre de l'Accord sur la durabilité et l'amitié entre YVR et la bande indienne Musqueam.
 
Mme Point aidera à consolider l'amitié entre les deux parties, ce qui facilitera le respect de cet accord et l'exploration de nouvelles occasions d'affaires communes.
  
«Je suis déterminée à faire en sorte que cet accord réponde aux attentes des deux groupes et qu'il contribue à l'établissement de liens d'amitié durables et mutuellement avantageux», a déclaré Mme Point. «L'Accord sur la durabilité et l'amitié entre YVR et la bande indienne Musqueam est un jalon qui nous permettra d'administrer l'aéroport au profit de tous.»
 
Mary apporte à son nouveau poste son patrimoine de la bande Musqueam et sa vaste expérience en communications stratégiques, en partenariats et en relations communautaires. Pendant deux décennies, elle a travaillé partout en Colombie-Britannique, où elle a établi des partenariats stratégiques avec un éventail de communautés des Premières Nations et d'entreprises locales.
 
Cet accord de 30 ans sur la durabilité et l'amitié reconnaît que YVR, étant située sur le territoire traditionnel Musqueam, a la responsabilité de travailler avec la bande indienne et d'assurer un avenir durable et mutuellement bénéfique pour notre communauté. L'accord prévoit un certain nombre d'avantages, notamment des bourses d'études, de nouveaux emplois, le partage de revenus, la désignation et la protection de ressources archéologiques, le soutien des activités actuelles et l'expansion à long terme de YVR.
 
Le territoire traditionnel du peuple Musqueam renferme l'actuel Vancouver et les régions environnantes. Même si une grande ville s'est installée au cœur du territoire Musqueam, la communauté conserve de fortes croyances culturelles et traditionnelles. Ils vivent sur une très petite partie de leur territoire traditionnel, appelée Réserve indienne Musqueam, située au sud de Marine Drive près de l'embouchure de la rivière Fraser.
Les aéroports de Moncton et Québec obtiennent la certification de niveau 2 du programme Airport Carbon Accreditation
 
L'Administration de l'aéroport international du Grand Moncton et l'Administration de l'aéroport international Jean Lesage de Québec ont obtenu au mois de mai le niveau 2 dans le cadre du programme Airport Carbon Accreditation (ACA), un programme mondial dirigé par Airports Council International (ACI).
 
«Cette certification confirme les efforts que nous déployons pour gérer de façon efficace nos émissions atmosphériques afin réduire l'impact de nos activités sur l'environnement», a déclaré Gaëtan Gagné, président et chef de la direction de l'Aéroport international Jean Lesage de Québec. «Nous visons à améliorer continuellement notre performance environnementale et à être des leaders en la matière dans notre industrie.»
 
L'ACA est un programme mondial de certification en matière de gestion du carbone mis en place par Airport Council International (ACI). Cette certification évalue et reconnaît la démarche de réduction des gaz à effet de serre entreprise par les aéroports et exige une vérification par un tiers indépendant. Elle comprend quatre niveaux de certification : l'inventaire (niveau 1), la réduction (niveau 2), l'optimisation (niveau 3) et la neutralité (niveau 3+).
 
Pour atteindre le niveau 2, les aéroports doivent avoir mis en place une politique sur le carbone et fixé une cible de réduction, et préparé un plan de gestion des émissions de carbone expliquant comment l'aéroport entend gérer ses émissions de carbone. L'aéroport doit également démontrer une réduction réelle des émissions de carbone.
 
«Cette accréditation témoigne du sérieux des efforts que nous déployons pour gérer et réduire notre incidence sur l'environnement un surveillant et en examinant nos activités pour cerner les zones où des améliorations sont possibles», déclare Bernard LeBlanc, président-directeur général de l'aéroport international Roméo Leblanc du Grand Moncton. «Avec les initiatives d'efficacité énergétique prévues pour 2018, nous continuons de nous efforcer de réduire notre empreinte carbone.»
La PDG de l'aéroport d'Halifax nommée dans le Top 50
 
Joyce Carter, présidente-directrice générale de l'Administration de l'aéroport international d'Halifax (AAIH) a été nommée parmi le Top 50 des PDG du Canada atlantique pour la deuxième année consécutive par l' Atlantic Business Magazine .
 
Diplômée de Saint Mary's University et de l'Institute of Chartered Accountants of Nova Scotia, Mme Carter s'est vu décerner la prestigieuse désignation de Fellow de l'Ordre des comptables agréés en 2012. Elle a obtenu la désignation de l'Institute of Corporate Directors (ICD.D) en 2015.
 
« En tant que PDG, je suis honorée de représenter le personnel dévoué d'Halifax Stanfield», a indiqué Mme Carter. «Je suis continuellement inspirée par les employés et bénévoles dévoués du milieu des aéroports. Nous progressons rapidement dans le déplacement des passagers et du fret, améliorant ainsi de tourisme, le commerce, les investissements et l'immigration - la preuve que toutes ces liaisons nous ouvrent le monde.»
 
Mme Carter a commencé sa carrière à AAIH en tant que vice-présidente des finances en 1999. Elle a été nommée directrice financière en 2006, directrice principale de la stratégie en 2008 et présidente-directrice générale en 2014.
 
«La liste des 50 plus importants PDG reconnaît l'excellence chez les dirigeants d'entreprise», déclare Hubert Hutton, rédacteur en chef de l'Atlantic Business Magazine. «Joyce répond à tous les critères que les membres de notre jury considèrent essentiels pour qu'un PDG figure à un classement comme le nôtre : implication communautaire, croissance corporative, acuité en matière de gestion et leadership dans son industrie.»
Les aéroports du Canada sont des chefs de file mondiaux en matière de transport aérien à la fois sécuritaire, prospère et de grande qualité. Pour de plus amples renseignements sur l'impact économique des aéroports du Canada, visitez le cacairports.ca.




InterVISTAS a un nouveau président et chef de la direction  
 
Solomon Wong, vice-président directeur d'InterVISTAS Consulting Group, a été nommé président et chef de la direction d'InterVISTAS le 1er mai 2018.

Bien connu dans les milieux de la consultation et des transports, M. Wong compte plus de 20 ans d'expérience dans l'industrie, étant spécialisé dans les projets de transport et d'aéroport pour des clients dans toutes les régions du monde. Il occupera également le nouveau poste de directeur, Groupe consultatif, Stratégies, Unité d'affaires de l'aviation, de la société mère d'InterVISTAS, Royal HaskoningDHV.

Depuis le début de sa carrière chez InterVISTAS en 1997, les aptitudes et le style de direction de M. Wong lui ont permis de gravir les échelons dans l'organisme tout en enrichissant son portefeuille de service à la clientèle, en particulier en planification d'aéroports et en développement de nouveaux processus transfrontaliers et sécuritaires axés sur la technologie. Ces mesures ont permis d'accroître l'efficacité, d'améliorer le service à la clientèle, de réaliser des économies et d'obtenir de nouveaux revenus pour les aéroports, les compagnies aériennes, les ports et d'autres clients liés aux transports.
 
«Solomon est le dirigeant idéal pour nous aider à approfondir notre travail stratégique, tout en élargissant notre travail de planification. Je crois fermement en Solomon Wong et je lui fais confiance à la barre de l'entreprise», déclare l'ex-présidente et chef de la direction d'InterVISTAS, Deborah Meehan, qui a pris sa retraite à la fin d'avril.
 
De l'élaboration de programmes pour voyageurs dignes de confiance à l'intégration de nouvelles technologies pour réduire les besoins d'espace et de personnel dans les installations, M. Wong a contribué à plusieurs innovations importantes dans les processus aéroportuaires et le milieu réglementaire, législatif et stratégique. Il a dirigé diverses équipes interdisciplinaires qui ont mis au point des solutions aussi vastes que le développement d'aéroports pivots, la création de processus pour le déplacement des passagers et de fret de prochaine génération, et les gains d'efficacité, tout en améliorant la sécurité.

«Je suis ravi de travailler avec l'équipe pour aider les clients d'InterVISTAS à élaborer de nouvelles stratégies en leur offrant de nouvelles perspectives sur l'avenir du transport et du tourisme. J'ai hâte d'adapter nos produits aux nouvelles façons d'analyser les tendances qui canalisent le potentiel des technologies émergentes», a conclu M. Wong.  

Liens Rapides