F éVrier 2020                                                     
WSCC Connect : qui a accès aux données de votre entreprise?
Les administrateurs de l'accès et les utilisateurs généraux

WSCC Connect est notre portail par l'intermédiaire duquel les employeurs peuvent accéder aux services en ligne de la CSTIT. Ce portail comporte deux types de comptes d'utilisateur : pour les administrateurs de l'accès et pour les utilisateurs généraux.

La première personne à ajouter un employeur à WSCC Connect devient l'administrateur de l'accès pour cet employeur. L'administrateur de l'accès a accès à tous les services offerts en ligne. Il lui incombe de gérer le compte au nom de son employeur. L'utilisateur général de WSCC Connect n'a accès qu'aux services qu'il est autorisé à utiliser par l'administrateur de l'accès.

Qui devrait avoir accès?
  • Personnel administratif et responsable des opérations - Employeurs, gestionnaires ou membres du personnel affectés à certaines opérations
  • Personnel responsable des comptes créditeurs et de la masse salariale - Tout membre du personnel traitant les déclarations des entrepreneurs relativement à la masse salariale auprès de la CSTIT ou les données sur les salaires des employés
  • Personnel responsable de la santé et de la sécurité - Les membres du personnel participant à un comité de santé et de sécurité au travail ou assumant des responsabilités à l'égard du programme de sécurité de l'entreprise
La CSTIT fournit des services aux employeurs de toute taille, et nous n'ignorons pas qu'une seule personne peut assumer plusieurs rôles à la fois dans une petite entreprise. Que votre entreprise soit petite, moyenne ou grande, veillez toujours à donner accès aux comptes d'utilisateur aux bonnes personnes, et à désigner des utilisateurs supplémentaires pour éviter toute interruption de services en ligne essentiels. Quelques services en ligne sont associés à des obligations légales dans l'exploitation d'une entreprise. La CSTIT ne cesse d'améliorer ses services et d'en ajouter sur son portail WSCC Connect. Les comptes d'utilisateur gagnent donc en importance.

Pour en savoir davantage, parcourez notre publication sur les questions les plus fréquentes au sujet des comptes d'utilisateur ou communiquez avec nous au (800) 661-0792.
Rapport de l'employeur sur un incident
À venir : Dépôt EN LIGNE du rapport par l'intermédiaire de WSCC Connect

La CSTIT est heureuse d'annoncer que les employeurs pourront bientôt déposer en ligne le Rapport de l'employeur sur un incident par l'intermédiaire de son portail. Ce nouveau service sera lancé en avril 2020.

Pour se préparer à ce changement, les employeurs doivent s'assurer que l'information au compte d'utilisateur WSCC Connect est à jour. Ils doivent également veiller à identifier tout membre du personnel susceptible d'utiliser les services en ligne, et demander la création de comptes d'utilisateur. Une fois les changements introduits en ligne, vos superviseurs et votre personnel de SST auront besoin d'un compte pour lire les déclarations relatives à des incidents et à des blessures.

Les exigences relatives à la présentation des rapports ne changeront pas. 

Tous les employeurs exerçant des activités au Nunavut et aux Territoires de Nord-Ouest (T.N.-O.) doivent déclarer les incidents survenus en milieu de travail à la CSTIT, à défaut de quoi ils se verront imposer les sanctions énumérées dans la Loi sur l'indemnisation des travailleurs.
  • En vertu de la législation minière en vigueur aux T.N.-O. et au Nunavut :
    • L'incident à signaler doit être immédiatement déclaré par téléphone, et un rapport doit être soumis dans les 24 heures.
      • Un « incident à signaler » implique une blessure grave ou un décès.
    • Une situation dangereuse doit être déclarée dans les 72 heures.
      • Une telle situation implique des dangers risquant de causer une blessure grave ou un décès.
  • Les Lois sur l'indemnisation des travailleurs des T.N.-O. et du Nunavut exigent la déclaration des blessures dans les trois jours ouvrables.
  • Les Règlements sur la santé et la sécurité au travail des T.N.-O. et du Nunavut exigent la déclaration dès que raisonnablement possible d'un événement dangereux ou d'un accident ayant causé des lésions corporelles graves.
    • Un tel accident implique une blessure qui a failli causer la mort d'une personne ou qui a requis l'hospitalisation d'une personne durant au moins 24 heures.
Pour en savoir davantage :

La CSTIT répondra à vos questions et vous aidera à résoudre tout problème pouvant surgir avec l'ajout d'utilisateurs de comptes WSCC Connect ou avec le recours à de nouveaux services. Elle fournira aux employeurs de plus amples détails, à jour, au cours des prochaines semaines.

Pour communiquer avec le service de dépannage de WSCC Connect, composez notre numéro sans frais, au (844) 238-5008.
Pleins feux sur LE nouveau bulletin de sécurité
Virus et rhumes en milieu de travail



Le coronavirus a suscité une vaste couverture médiatique et fait beaucoup parler au cours du dernier mois. Éviter la propagation de rhumes et de grippes reste toujours une priorité. Bien des facteurs peuvent contribuer à la transmission de virus respiratoires. Ceux-ci se propagent, entre autres, en toussant, en éternuant, en serrant la main d'une personne malade ou encore en touchant une surface contaminée, puis en portant la main aux yeux, au nez ou à la bouche. La CSTIT a diffusé un NOUVEAU bulletin de sécurité,    « Virus et rhumes en milieu de travail », afin de promouvoir des pratiques de travail sécuritaires, importantes, pour réduire la propagation de virus respiratoires en milieu de travail.

Devoirs des employeurs et des superviseurs

Le lavage fréquent des mains est l'un des moyens les plus simples et les plus efficaces dont nous disposons pour réduire la propagation de maladies. Les employeurs doivent s'assurer que les employés ont accès à des installations de lavage des mains (Règlement sur la santé et la sécurité au travail, partie 6, article 76). Il leur faut aussi veiller à l'éducation et à la formation des employés pour aider à réduire l'incidence des maladies au travail. Il leur incombe, ainsi qu'aux superviseurs, d'offrir de telles activités (Règlement sur la santé et la sécurité au travail, partie 3, paragraphe 12c)). Les superviseurs doivent sensibiliser les employés à l'importance de rester à la maison s'ils sont malades pour réduire le risque de contagion.

Évaluation des risques

Posez les questions suivantes pour mieux évaluer le niveau de risque auquel sont exposés vos employés, et orienter l'élaboration de vos pratiques de travail sécuritaires :
  • Quels employés peuvent être exposés à des virus respiratoires sur le lieu de travail, et à quelle fréquence?
  • Dans quelle mesure vos employés travaillent-ils en étant proches les uns des autres?
  • Les travailleurs vivent-ils sur le site ou dans des logements destinés au personnel?
  • Des travailleurs malades ont-ils récemment fait un voyage?
  • Des installations de lavage ou de nettoyage des mains sont-elles accessibles sur le lieu de travail? 
Parlez à vos employés des risques liés aux infections respiratoires. Téléchargez le NOUVEAU bulletin de la CSTIT, « Virus et rhumes en milieu de travail », et affichez-le, en plus de passer en revue les pratiques de travail sécuritaires avec vos employés pour prévenir et réduire la propagation de virus. Assurez-vous que vos employés portent attention à leur propre état de santé et agissent pour éviter la propagation de toute maladie en milieu de travail.

N'hésitez pas à communiquer avec nous, aujourd'hui même, si vous avez des questions ou des préoccupations en ce qui a trait à la propagation de virus respiratoires. Consultez la liste entière de nos bulletins de sécurité sur notre site Web.
wscc.nt.ca   /  1.800.661.0792   *   wscc.nu.ca  /  1.877.404.4407