10 avril 2018
 
Une défenseure respectée des familles plaide en faveur d'un surveillance robuste de l'AMM
___________________________________________________________

Dans le nouveau billet de la série « L'importance de la surveillance », la conseillère de la NPPV Donna Thomson avance de façon très convaincante un argument en faveur de la surveillance de l'AMM à des niveaux adéquats pour protéger les vies et le bien-être des personnes handicapées et de leurs familles. 

L'essai de Donna Thomson intitulé «  Les vies trop facilement ignorées  » offre une réflexion sur les dangers que l'imagination de l'opinion publique soit captivée par la peur du handicap et de la dépendance. S'appuyant sur sa propre expérience de mère et de proche aidante, elle nous incite à envisager les façons que les patients comme son fils peuvent être « ignorés » comme s'ils « ne méritaient pas d'être traités », surtout dans les moments d'extrémités médicales. 

Dans un contexte social d'austérité et de calculs des résultats financiers ainsi que des coûts et des avantages, Donna Thomson nous rappelle le rôle essentiel que la surveillance joue dans l'écologie canadienne de l'AMM : 

« il est urgent de mettre en place un système de surveillance national qui donne confiance aux Canadiennes et Canadiens que nous ne nous faufilons pas vers un recours accru à l'AMM en réponse à la réduction des budgets de la santé et des soins à domicile. 

«  Les vies trop facilement ignorées  » est le billet le plus récent d'une série d'essais explorant la question portant sur «   L'importance de la surveillance   » . Les travaux en cours sous la direction de la ministre de la Santé du Canada permettront de finaliser sous peu les conditions de production des rapports, de surveillance, d'étude et d'évaluation de la pratique de l'AMM pour les années à venir. Les défenseurs de la Norme sur la protection des personnes vulnérables considèrent que ce processus est de la plus haute priorité pour véritablement sauvegarder la vie et la dignité des personnes en situation de vulnérabilité.

IMPLIQUEZ-VOUS
Nous encourageons les personnes favorables à la NPPV à écrire à l'honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé, et à lui expliquer pourquoi elles pensent qu'il faut renforcer le système de surveillance de l'AMM au Canada afin de protéger les personnes qui se trouvent dans des circonstances vulnérables.

Les ressources suivantes pourraient vous être utiles :

ACTUALITÉS
  • There is more than one way to die with dignity, un spécial du Globe and Mail d'Ing Wong-Ward, 23 mars 2018. Voici un essai personnel puissant dans lequel l'auteure parle franchement de son expérience « en tant que personne à la fois handicapée et atteinte d'un cancer ». D'un espace d'engagement profond avec l'aide et le soutien de bons soins palliatifs, Ing Wong-Ward nous rappelle que « nous allons tous mourir, mais qu'avant chacun de nous a droit à une bonne qualité de vie, même jusqu'à la toute fin ».
     
  • We are ignoring a key part of 'dying with dignity', par Barbara Kay pour le National Post, 27 mars 2018. Cet éditorial renforce le recadrage et la réappropriation d'Ing Wong-Ward de ce que signifie mourir avec dignité, et il va plus loin en soutenant que « lorsque l'euthanasie devient légale (...) on approche avec une certaine impatience et un manque de respect les citoyens qui n'ont pas une bonne qualité de vie et qui exigent davantage de ressources d'"aide à vivre" plutôt que d'opter de "mourir avec dignité" ».

DANS LA LITTÉRATURE
Voici de récentes recherches examinées par des pairs ainsi que des bourses d'études d'intérêt pour les personnes appuyant la NPPV :
  • Beaudry, Jonas, "The Way Forward for Medical Aid in Dying: Protecting Deliberative Autonomy is Not Enough". Supreme Court Law Review, volume 85 (deuxième série) 2018, à venir.

LE SAVIEZ-VOUS?
Dans l'arrêt Carter qui a jeté les bases juridiques de l'AMM, la Cour suprême du Canada a fondé son jugement sur la conclusion qu'«un régime de réglementation bien appliqué permet de protéger les personnes vulnérables contre les abus ou les erreurs ». Un système rigoureux, détaillé et transparent de surveillance de la pratique de l'AMM est donc au cœur du juste équilibre constitutionnel de la Cour.


La Norme sur la protection des personnes vulnérables a été conçue par un groupe de plus de 40 experts en médecine, éthique, droit, politiques publiques et besoins des personnes vulnérables. La Norme est un ensemble de mesures de sauvegarde fondées sur des données factuelles qui ont pour objet d'assurer que les Canadiens qui demandent l'assistance d'un médecin pour mettre fin à leur vie ne mettront pas en danger ceux qui sont susceptibles à l'abus et à la coercition.

Pour en savoir plus sur la Norme et les nombreux organismes et Canadiens qui l'appuient, veuillez consulter le site www.vps-npv.ca.

Vulnerable Persons Secretariat
info@vps-npv.ca

Stay up to date with the Vulnerable Persons Standard: