novembre 2020
Dans ce numéro: Résultats du sondage sur la tenue de registres, le rapport annuel, les questions de pratique, la facturation, et plus
Ressources en lien avec le coronavirus
Recherchez-vous de renseignements, de ressources ou de conseils au sujet de la pratique en contexte de pandémie de coronavirus? Nous avons tout ce qu’il vous faut dans notre site web, en plus de la FAQ que nous tenons constamment à jour.
Webinaire: Comment s'attendre à l'inattendu dans la pratique en ligne
En tant que PA, vous ne pouvez pas toujours prédire ce qui va se passer lors d’une séance de thérapie lorsque vous pratiquez à distance. Alors, comment vous préparez-vous à l'inattendu? Rejoignez Talia Singer, PhD, RN, RP pour un webinaire animé d'une heure sur l'intersection des normes éthiques et de la prise de décision pratique dans un monde en ligne. Elle explorera comment être conscient des limites dans l'espace illimité de la pratique électronique, discutera d'exemples pratiques de franchissement de la ligne invisible en ligne, mettra en évidence la dynamique de pouvoir présente dans l'environnement en ligne et répondra aux questions brûlantes que vous pourriez avoir.
Cet événement se déroule en direct le mercredi 4 décembre, de 12h00 à 13h00. Inscrivez-vous ici pour réserver votre place. Des questions? Courriel s.hikel@crpo.ca
Questions liées à la pratique : Questions liées à la pratique en dehors de la province
*Question : J’exerce ma profession en Ontario, mais il y a un client à l’extérieur de la province qui veut travailler avec moi.*
Qu’un client réside en Ontario ou dans une autre province, les inscrits peuvent offrir des services en utilisant des technologies de communication, à condition que :
  • ils peuvent le faire de façon compétente et d’une manière qui respecte les normes de pratique professionnelle ;
  • l’autre province n’a aucune loi ou norme, ou aucun règlement qui empêcherait l’inscrit d’offrir des services à un client situé dans cette province ;
  • ils ont une couverture d’assurance responsabilité appropriée tenant compte des technologies particulières utilisées pour fournir des services, des risques que ces technologies présentent et de la possibilité que la pratique de l’inscrit sera exercée dans d’autres provinces.
 
Les inscrits qui offrent des services de psychothérapie à l’aide de technologies de communication (p. ex. téléphone, vidéoconférence, etc.) ont une pratique électronique. La norme de pratique professionnelle 3.4 : Pratique électronique et les lignes directrices connexes énoncent les attentes pour les inscrits de se livrer à des pratiques électroniques, dont certaines sont présentées ci-dessous.

Les inscrits qui souhaitent travailler avec un client situé dans une autre province doivent déterminer s’il existe une loi ou un règlement dans cette province qui les empêcherait de fournir une thérapie au client. Cela pourrait nécessiter, par exemple, que les inscrits enquêtent pour savoir si l’exercice de la psychothérapie ou du counseling est réglementé dans la province du client et, le cas échéant, que l’inscrit fasse des demandes à l’ordre de réglementation de ladite province.

Dans une certaine mesure, une plateforme de communication est son propre milieu thérapeutique qui influence la relation thérapeutique et la thérapie elle-même. La capacité de tirer parti de ce milieu thérapeutique de façon sécuritaire et au bénéfice des clients est une compétence importante. La connaissance et l’aisance avec les technologies utilisées dans la pratique électronique peuvent aider les inscrits à respecter leurs obligations en matière de confidentialité et leur permettre de résoudre les problèmes techniques qui peuvent survenir lors d’une séance.
 
Avant d’offrir une thérapie, les inscrits doivent d’abord en évaluer la pertinence, en tenant compte de la nature des préoccupations du client, de sa capacité à avoir accès aux technologies de manière sécuritaire et confidentielle, et de son confort et de sa capacité globale en ce qui a trait aux technologies de communication. Les thérapeutes doivent également se demander si le fait d’offrir une thérapie de cette façon présenterait un risque de préjudice pour un client à la lumière des facteurs de risque individuels et des symptômes du client, par exemple la sûreté du domicile ou la possibilité d’une réaction indésirable pendant la thérapie.
 
Il y a d’autres facteurs à considérer pour le processus de consentement éclairé. Par exemple, les inscrits devraient communiquer avec les clients avant de fournir des services. En outre, les thérapeutes doivent informer les clients des technologies qui seront utilisées et discuter des risques à la confidentialité qu'elles pourraient poser.
 
*Puis-je m’inscrire auprès de l’Ordre des psychothérapeutes autorisés de l’Ontario (OPAO) tout en étant situé dans une autre province?*
Il n’y a aucune obligation de résider en Ontario pour s’inscrire à l'OPAO.
 
Si un thérapeute qui est enregistrer avec l’OPAO se trouve en dehors de l’Ontario, il devra s’assurer qu’il n’y a aucun règlement ou aucune loi ou norme acceptée dans cette province qui l’empêcherait d’y offrir des services. Cette exigence vaut autant pour le thérapeute qui travaille avec des clients établis en Ontario que pour celui qui travaille avec des clients dans une autre province.
 
*Question : Je ne suis pas en Ontario, mais il y a un client en Ontario qui veut travailler avec moi.*
L’OPAO n’exige pas que les praticiens qui résident dans une autre province s’inscrivent pour travailler avec un client en Ontario, à condition que :
 
  • le thérapeute n’a pas l’intention d’annoncer ou de promouvoir par ailleurs ses services en Ontario ;
  • les clients établis en Ontario ne constituent pas une partie importante de la charge de travail du thérapeute.
 
Si l’un de ces facteurs devait changer, l’OPAO reverrait les faits et déterminerait si le thérapeute devrait présenter une demande d’inscription, même sur une base temporaire.
 
En Ontario, les non-inscrits ne peuvent pas utiliser le titre « psychothérapeute » ou se faire passer pour des psychothérapeutes. Si vous utilisez le titre ou vous vous faites passer pour un psychothérapeute dans la province où vous êtes basé, et votre lien avec l’Ontario est insignifiant, l’OPAO n’adoptera pas la position selon laquelle vous utilisez le titre ou vous vous faites passer pour un psychothérapeute en Ontario. Toutefois, si votre lien à l’Ontario est substantiel (p. ex. votre annonce met l’accent sur l’Ontario, un grand nombre de vos clients sont en Ontario ou vous êtes régulièrement physiquement présent en Ontario), vous ne pourrez pas utiliser le titre « psychothérapeute » ou vous faire passer pour un psychothérapeute à moins que vous ne vous inscriviez en Ontario.
 
En outre, les non-inscrits ne peuvent pas exécuter l’acte autorisé de psychothérapie en Ontario, défini comme suit :
 
Le traitement, au moyen d’une technique de psychothérapie administrée par le biais d’une relation thérapeutique, d’un trouble grave de la pensée, de la cognition, de l’humeur, de la régulation émotionnelle, de la perception ou de la mémoire d’une personne, susceptible de nuire gravement à son jugement, à sa perspicacité, à son comportement, à sa communication ou à son fonctionnement social.
 
Les non-inscrits ne peuvent pas poser cet acte sur les clients en Ontario, sauf en cas d’urgence ou lorsqu’une autre exemption s’applique (p. ex. guérison autochtone ou spirituelle). Pour obtenir de plus amples renseignements sur l’acte autorisé, consultez notre site Web.
 
Pour obtenir de plus amples renseignements sur l’inscription, veuillez communiquer avec le Service de l’enregistrement.
 
Si vous avez d’autres questions liées à la pratique, veuillez envoyer un courriel à l’adresse practice@crpo.ca.
Personnel administratif et facturation
Exercez-vous votre fonction dans un établissement où un membre du personnel administratif facture des clients ou des fournisseurs d’assurance pour vous? Dans l’affirmative, ces renseignements s'adressent à vous. Cette situation se produit souvent pour les inscrits qui facturent par l’intermédiaire du système de demandes de règlement pour soins de santé liés à l’assurance automobile (DRSSAA).

Les inscrits sont tenus de délivrer des documents exacts en tout temps. On s’attend à une représentation honnête dans la communication avec les clients et les payeurs tiers, même si l’inscrit n’est pas la personne qui a émis les factures. Cela comprend des renseignements sur la date et le coût des services fournis, le nom du client, le type de service fourni, la catégorie d’inscription et toute autre information utilisée dans le processus de facturation. Les erreurs de facturation ou les imprécisions commises par le personnel sont la responsabilité de l’inscrit qui a fourni des services de psychothérapie.

L’émission de faux documents ou de documents inexacts entraîne de graves conséquences qui pourraient donner lieu à une enquête de l’Ordre et une audience disciplinaire possible. Les inscrits peuvent être supprimés de la liste des fournisseurs d’assurance, ce qui limite l’accès des clients aux services. Enfin, vos mesures peuvent réduire la confiance du public dans la profession de la psychothérapie.

Voici certaines recommandations pour maintenir des pratiques de facturation claires, exactes et honnêtes :
  1. Soyez très prudents et évitez de travailler pour un employeur qui n’est pas honnête à propos de la façon dont vos services sont facturés.
  2. Offrez au personnel une formation exhaustive et continue sur les exigences relatives à la facturation. La formation pourrait comprendre des renseignements tirés des Normes de pratique professionnelle ou de la liste de registres financiers de l’OPAO.
  3. Passez en revue les documents avant d’y apposer votre signature. Les inscrits ne devraient jamais autoriser un membre du personnel à apposer sa signature sur un document qu’ils n’ont jamais vu.
  4. Prenez des nouvelles souvent. Prévoyez régulièrement du temps pour passer en revue les formulaires et les factures émis.
  5. Si vous découvrez que quelqu’un facture de façon inexacte, inappropriée ou non autorisée en votre nom, prenez immédiatement des mesures pour corriger les erreurs, fournir des directives et empêcher que la situation se reproduise. 
Résultats du sondage sur la tenue de dossiers
Dans le communiqué du mois dernier, nous avons envoyé un bref sondage sur la désignation d’un ayant droit du dépositaire des informations sur la santé. Merci à tous ceux qui y ont répondu! Voici les points saillants des résultats :

o   173 psychothérapeutes autorisés ont répondu au sondage;
o   131 sont principalement dans un cabinet privé autonome;
o   145 sont les gardiens des dossiers des clients;
o   73 ont désigné un ayant droit du dossier des clients par écrit, 76 ne l’ont pas fait et 21 ont affirmé que leur employé est le gardien des dossiers de santé des clients.

Les inscrits sont encouragés à planifier qui prend en charge les dossiers des clients en prévision d’une inaptitude, d’un décès ou d’une autre fin de la pratique. Il est préférable que l’ayant droit soit un psychothérapeute autorisé ou un autre professionnel de la santé réglementé. Toutefois, l’ayant droit peut être une autre personne, par exemple, un membre de la famille de l’inscrit. La présente ressource du commissaire à l’information et à la protection de la vie privée de l’Ontario comporte des renseignements utiles sur la façon d’éviter des dossiers de santé abandonnés.

L’OPAO ajoutera des questions aux formulaires de renouvellement et de résignation annuels pour recueillir le nom et les coordonnées des ayants droit du dépositaire des informations sur la santé. L’OPAO ne partagera pas ces renseignements sans consentement. Dans l’éventualité où un client communique avec l’OPAO pour demander l’accès à son dossier et l’inscrit est injoignable, l’OPAO peut communiquer avec l’ayant droit au sujet de la demande d’accès.
Vous êtes-vous inscrit en 2016 ou en 2018? Quelles sont vos exigences en matière de perfectionnement professionnel? 
Vous devez satisfaire aux exigences en matière de perfectionnement professionnel au plus tard le 30 novembre 2020.

Voici une liste de ce qui doit être soumis :

1.   Au moins une auto-évaluation effectuée entre la date de l’inscription et le 30 novembre 2020.

2.   Un plan d’apprentissage qui comprend vos objectifs de perfectionnement professionnel avec au moins un objectif où le plan d’action et le volet de réflexion sont terminés.

3.   Un dossier d’apprentissage qui reflète votre participation à au moins 80 heures d’activités d’apprentissage si vous vous êtes inscrit en 2016 et à 40 heures d’activités d’apprentissage si vous vous êtes inscrit en 2018. Ces activités doivent avoir été réalisées entre votre date d’inscription initiale et le 30 novembre 2020. En outre, assurez-vous d’avoir au moins une didactique et au moins une activité expérientielle.

Avez-vous besoin d’aide ou avez-vous des questions? Si vous avez des questions, veuillez envoyer un courriel à l’adresse QA@crpo.ca ou consultez notre FAQ
Avez-vous manqué la séance de discussion ouverte virtuelle? NOUS AVONS CE DONT VOUS AVEZ BESOIN
Cliquez ici pour avoir accès à l’enregistrement.
Le rapport annuel est maintenant disponible
Le rapport annuel 2019-2020 est désormais disponible. Le rapport examine les faits saillants de la dernière année, y compris cinq principaux secteurs sur lesquels l’OPAO a travaillé pour assurer la sécurité publique. 
Faits saillants du Conseil
La prochaine réunion du Conseil de l’OPAO se tiendra le 20 novembre 2020. Vous voulez être présent? Inscrivez-vous d’avance et consultez les lignes de conduite pour les participants. 
Nous sommes ouverts
Il convient de rappeler que, bien que les bureaux physiques de l’OPAO soient fermés, le personnel travaille à distance, et nos opérations se poursuivent au quotidien. Cela inclut le traitement des demandes d’inscription. Le personnel traite actuellement les demandes qui nous sont parvenues en septembre. Ne manquez pas de nous suivre dans Facebook où nous mettons régulièrement en ligne les lots de demandes d’inscription que nous sommes en train de traiter. 
CRPO is now on Twitter, Facebook and LinkedIn.
Follow our feed for the latest on new resources, Council election
updates, governance decisions and more!
Please do not unsubscribe. CRPO uses email to communicate with registrants about important College updates. If you choose to unsubscribe, it is then your responsibility to regularly check our website to keep yourself informed about your College obligations. It is the responsibility of each registrant to make sure CRPO has your current contact information, updated within 30 days of a change, and ensure that the organization you work for does not block CRPO emails.